Navigation – Plan du site
Dossier

« Je préfère plutôt parler de survivant plutôt que de patient »

Entretien avec Line Abou Zaki, psychologue clinicienne et psychothérapeute à Beyrouth, au centre Restart pour la réhabilitation des victimes de torture et de violence.
Hala Abou Zaki
p. 97-103

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Depuis le déclenchement de la révolution syrienne en 2011 et sa transformation en un conflit global, des millions de personnes ont fuit la Syrie et se sont réfugiées dans les pays frontaliers, notamment au Liban. Face à ce flux, deux réponses ont été mises en place : une réponse sécuritaire, de la part de l’État libanais ; une réponse humanitaire, avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et une multitude d’ONG et associations locales et internationales. Parmi celles-ci, certaines ont vu le jour avec l’arrivée des Syriens tandis que d’autres, qui existaient déjà, se sont adaptées à la nouvelle situation et ont ainsi transformé leurs critères d’aides. Ces ONG et ces associations viennent en aide à la population syrienne dans divers domaines, tels que la santé mentale comme le centre Restart.

Á l’instar des autres ONG, le centre Restart vit des aides versées par les bailleurs de fond pour chaque projet. Elles déterminent en grande partie les projets et leurs ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Hala Abou Zaki, « « Je préfère plutôt parler de survivant plutôt que de patient » », Hommes & migrations, 1319 | 2017, 97-103.

Référence électronique

Hala Abou Zaki, « « Je préfère plutôt parler de survivant plutôt que de patient » », Hommes & migrations [En ligne], 1319 | 2017, mis en ligne le 01 octobre 2020, consulté le 20 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/3980

Haut de page

Auteur

Hala Abou Zaki

Doctorante en anthropologie (EHESS).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals