Navigation – Plan du site
Dossier

La scolarisation des enfants syriens au Liban

Manuela Casalone
p. 115-117

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

L’école officielle au Liban pour les Syriens
Les ONG et l’école
Difficultés et problématiques

Aperçu du début du texte

Depuis l’émergence en 2011 de mouvements politiques en Syrie, suivis d’une guerre meurtrière, le Liban fait face à une importante crise démographique, avec un afflux massif de réfugiés syriens dont le nombre dépasse à présent 1 200 000 personnes. Le Liban n’a pas ratifié la Convention de Genève de 1951 ni le Protocole de New York de 1967. Pour cette raison, les autorités libanaises ne reconnaissent pas le statut de réfugiés aux Syriens. Néanmoins, il est membre exécutif du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), considéré comme le seul organisme compétent dans le traitement des demandes d’asile sur le territoire et dans la réinstallation des réfugiés dans un autre pays.

Le gouvernement libanais traite la population syrienne comme « déplacée» et conserve une position officielle de neutralité à l’égard du conflit. Il n’a jamais condamné la répression exercée par le régime de Bashar Al-Assad et il a accentué le contrôle des frontières avec la Syrie. Les autorités li...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Manuela Casalone, « La scolarisation des enfants syriens au Liban », Hommes & migrations, 1319 | 2017, 115-117.

Référence électronique

Manuela Casalone, « La scolarisation des enfants syriens au Liban », Hommes & migrations [En ligne], 1319 | 2017, mis en ligne le 01 octobre 2020, consulté le 18 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/3983 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.3983

Haut de page

Auteur

Manuela Casalone

Monitrice éducatrice pour la Croix-Rouge française.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals