Navigation – Plan du site

Ce que consommer autrement veut dire

Marie Poinsot
p. 1

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

La migration ne semblait pas rentrer dans les études de marketing, aux côtés des critères d’âge, de classe sociale, de socio-styles. Et pourtant, la revue Hommes et Migrations pouvait légitimement s’interroger sur la manière dont les migrants consomment. C’est ce qu’elle a tenté de faire en publiant les contributions d’un cycle de séminaires franco-allemands, sous le talentueux pilotage de Virginie Silhouette-Dercourt et Maren Möhring que la rédaction remercie chaleureusement pour avoir tenté cette aventure.

Le croisement entre des modèles théoriques opérant au sein des sciences sociales – celui d’une société multiculturelle devenue post-migratoire en Allemagne, celui d’une société d’intégration républicaine en France –, nous montre que les questionnements scientifiques sont fortement corrélés aux enjeux et aux modalités de débats publics sur l’immigration, dans des contextes différents. Étudier comment les sociétés, plus précisément les espaces urbains, se transforment sous l’influ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Marie Poinsot, « Ce que consommer autrement veut dire », Hommes & migrations, 1320 | 2018, 1.

Référence électronique

Marie Poinsot, « Ce que consommer autrement veut dire », Hommes & migrations [En ligne], 1320 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2018, consulté le 25 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/4036

Haut de page

Auteur

Marie Poinsot

Rédactrice en chef de la revue

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals