Navigation – Plan du site
Dossier

La culture culinaire en Allemagne de l’Ouest s’est-elle « migrantisée » ?

Maren Möhring
Traduction de Valentine Meunier
p. 79-87

Résumé

Des années 1950 aux années 1990, les vagues migratoires qui se sont succédées en Allemagne de l’Ouest, en provenance de l’Est et, par la suite, du reste du monde, ont profondément modifié le paysage culinaire germanique. L’histoire de la restauration étrangère permet de documenter la diffusion de nouveaux produits et de nouvelles pratiques dans la société allemande. Les cuisines migrantes offrent accès à des cultures à coup de découvertes gustatives et modifient les regards et les goûts. Cependant, cette diversité de saveurs et de cultures ne cesse pas de déranger les tenants d’une identité et d’une culture à la fixité fantasmée.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Des traditions culinaires en mouvement
Une mondialisation de l’alimentation « par le bas » ?
La gastronomie migrante en République fédérale d’Allemagne
La cuisine étrangère comme forme de contestation sociale
Les cuisines migrantes s’imposent à domicile aussi
Manger autrement, un appétit pour le changement
Cuisines migrantes, stéréotypes racistes et rejet de l’Autre
La culture culinaire allemande s’est-elle migrantisée ?

Aperçu du début du texte

Lorsque des individus quittent le lieu où ils vivent pour aller s’installer ailleurs, ils emmènent dans leurs bagages des biens tout autant matériels qu’immatériels composés de souvenirs, d’expériences et de savoir-faire. Les boissons et les mets familiers, par exemple, les modes de préparation culinaires et certaines formes de consommation alimentaire font partie de ce capital intemporel qui est le mieux conservé et le plus chargé émotionnellement. Il s’agit de comprendre comment les habitudes alimentaires et les manières de cuisiner des migrants ont, à leur tour, transformé la culture culinaire dans la République fédérale d’Allemagne (RFA) entre les années 1950 et 1990. Avec le temps, en effet, des produits alimentaires, mais aussi leurs préparations, importés de régions considérées comme étrangères, sont devenus une composante « normale » et importante de la nutrition en Allemagne (de l’Ouest). Les plats et les aliments encore perçus comme migrants dans un premier temps ont progr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Maren Möhring, « La culture culinaire en Allemagne de l’Ouest s’est-elle « migrantisée » ? », Hommes & migrations, 1320 | 2018, 79-87.

Référence électronique

Maren Möhring, « La culture culinaire en Allemagne de l’Ouest s’est-elle « migrantisée » ? », Hommes & migrations [En ligne], 1320 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2021, consulté le 14 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/4058 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.4058

Haut de page

Auteur

Maren Möhring

Professeure d’histoire culturelle et sociale comparée de l’Europe moderne, Institut für Kulturwissenschaften, université de Leipzig (Allemagne).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals