Navigation – Plan du site
Chroniques
Musique

Tatiana Lambolez, Altan Art

François Bensignor
p. 154-158

Résumé

Altan Art est l’une des rares agences de production et de diffusion de spectacles, qui se consacre en France à la scène musicale traditionnelle de Sibérie orientale, et particulièrement aux artistes de Bouriatie. Elle représente aussi des artistes de l’aire culturelle mongole : Touva, Mongolie et Mongolie intérieure. Depuis 2003, sa directrice Tatiana Lambolez, d’origine bouriate et installée en France en 1996, cultive avec constance et conviction cette spécificité. Passionnée de culture française, elle déploie tous ses efforts pour faire connaître et partager la richesse artistique et musicale de sa propre culture et celle des peuples autochtones de Sibérie, dont les traditions culturelles sont aujourd’hui menacées de disparition.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

La Bouriatie est une petite république autonome de Russie surnommée « la Terre des Chamanes ». Située en Sibérie orientale, elle englobe la partie est du Lac Baïkal, sa frontière Sud la séparant de la Mongolie. Sa capitale, Oulan-Oude, interdite aux étrangers jusqu’en 1991, compte aujourd’hui plus de 420 000 habitants. Certaines légendes anciennes disent que la mère de Gengis Khan était bouriate. La Bouriatie fait partie d’une vaste zone d’influence culturelle mongole, incluant la Mongolie intérieure, rattachée à la Chine, et la république de Touva, rattachée à la Russie.

Tatiana Lambolez est née et a grandi à Oulan-Oude. Au cours de son cursus scolaire, elle se passionne pour la danse. « Je faisais partie d’une troupe amateur constituée uniquement de filles, qui avaient un bon niveau, explique-t-elle. Nous interprétions des danses traditionnelles d’Asie, et notamment de l’Inde. Nous dansions également des danses bouriates, chinoises, coréennes, cambodgiennes, tibétaines, etc. Cette ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Bensignor, « Tatiana Lambolez, Altan Art », Hommes & migrations, 1320 | 2018, 154-158.

Référence électronique

François Bensignor, « Tatiana Lambolez, Altan Art », Hommes & migrations [En ligne], 1320 | 2018, mis en ligne le 01 janvier 2018, consulté le 16 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/4082

Haut de page

Auteur

François Bensignor

Journaliste.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals