Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1322DossierExposer des mémoires de migrations

Dossier

Exposer des mémoires de migrations

Retour sur une collecte participative
Helene Bertheleu, Véronique Dassié, Guillaume Etienne et Julie Garnier
p. 113-122

Résumé

Les concepteurs d’expositions traitant des thématiques migratoires privilégient actuellement des démarches participatives en lien avec le monde de la recherche et le milieu associatif. L’analyse de la collaboration entre ces différents acteurs aux positions sociales et professionnelles différentes, autour d’un projet d’exposition porté par une association, conduit à questionner le processus même de fabrication du patrimoine. Ainsi, les procédés d’enquête et de collecte mobilisés révèlent tout autant les difficultés inhérentes à la patrimonialisation que la formidable capacité d’une exposition à créer du lien social, depuis sa conception jusqu’à sa présentation au public.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Genèse de la démarche
Injonction participative ou « démocratie patrimoniale » ?
L’enjeu du concernement
Faire patrimoine avec les concernés
De l’engagement patrimonial à la dynamique culturelle
Incertitude et complexité d’une dynamique incrémentale

Aperçu du texte

Depuis les années 1990, les travaux sur les patrimonialisations ont remis en question les visions essentialistes du patrimoine, montrant que ce dernier n’existe pas en soi mais qu’il est le résultat d’un processus qui met en jeu des acteurs aux compétences et statuts variés. Que ce soit au sein des administrations du patrimoine ou des associations à vocation culturelle ou sociale, ce « basculement d’un patrimoine d’objets (un « trésor » déjà amoncelé) en patrimoine en projet (tout ce qu’en principe il faut ou faudrait conserver et sauvegarder) » a conduit à en faire le lieu de passions, de réappropriations mémorielles, voire de revendications, de déplorations et résistances ou de conflits, autrement dit un instrument politique qui pose à nouveaux frais la question de l’engagement patrimonial.

Dans la continuité de ces travaux, nous interrogerons l’irruption de ces nouveaux acteurs dans la fabrique patrimoniale, le sens de leur engagement et ses effets, à partir d’une recherche menée...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Helene Bertheleu, Véronique Dassié, Guillaume Etienne et Julie Garnier, « Exposer des mémoires de migrations »Hommes & migrations, 1322 | 2018, 113-122.

Référence électronique

Helene Bertheleu, Véronique Dassié, Guillaume Etienne et Julie Garnier, « Exposer des mémoires de migrations »Hommes & migrations [En ligne], 1322 | 2018, mis en ligne le 01 juillet 2020, consulté le 21 juin 2021. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/6687 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.6687

Haut de page

Auteurs

Helene Bertheleu

Sociologue, université de Tours, CNRS-Citeres.

Articles du même auteur

Véronique Dassié

Anthropologue, MSH Aix-Marseille, CNRS-Idemec.

Guillaume Etienne

Anthropologue, université de Tours, CNRS-Citeres.

Julie Garnier

Sociologue, université de Tours, CNRS-Citeres.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search