Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1323DossierCrise des migrations ou crise des...

Dossier

Crise des migrations ou crise des politiques d’asile et ses effets sur les territoires d’accueil

Catherine Wihtol de Wenden
p. 23-29

Résumé

La dissuasion apparaît actuellement comme le maître-mot des politiques européennes en matière migratoire. Devant l’augmentation du nombre de demandeurs d’asile, qui représentent 1,2 millions de personnes en 2015, l’Union européenne fait moins face à une crise migratoire qu’à une crise profonde de ses valeurs dans un contexte de montée des populismes en son sein. La difficulté des pays européens à envisager une réponse solidaire et à harmoniser leurs politiques d’accueils se double ainsi d’une défiance à l’égard de l’Union. L’heure est au repli vers la gestion nationale des frontières, avec la multiplication des accords bi nationaux.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Une politique dissuasive face aux demandeurs d’asile
Des réponses peu lisibles à la crise de l’accueil des réfugiés 
L’espace euro-méditerranéen : l’une des plus grandes lignes de fracture au monde
En Méditerranée, fermeture au Sud
De la gestion collective à l’affaire des États
Conclusion

Aperçu du texte

Depuis 2015, l’Union européenne connaît un afflux de réfugiés. Elle est entourée de pays en guerre ou en conflit intérieur, qui ont produit des flux de réfugiés au sens large (plus souvent demandeurs d’asile que migrants venus à la recherche de travail, mais presque tous migrants forcés) d’une ampleur exceptionnelle. Ces flux viennent actuellement de Syrie (5 millions ont migré à l’étranger, dont 3 millions sont en Turquie, plus d’1 million au Liban et 600 000 en Jordanie), d’Irak, de Libye (ancien filtre des migrations subsahariennes vers l’Union européenne, par le biais d’accords bilatéraux conclus notamment avec l’Italie), de la corne de l’Afrique (Érythrée, Somalie), d’Afghanistan, du Soudan et du Kosovo.

Après une période de frilosité et d’atermoiements, le discours d’Angela Merkel, le 7 septembre 2015, déclarant l’Allemagne prête à accueillir 800 000 demandeurs d’asile durant l’année 2015, et la proposition de Jean-Claude Juncker de partager 160 000 demandeurs d’asile entre le...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Catherine Wihtol de Wenden, « Crise des migrations ou crise des politiques d’asile et ses effets sur les territoires d’accueil »Hommes & migrations, 1323 | 2018, 23-29.

Référence électronique

Catherine Wihtol de Wenden, « Crise des migrations ou crise des politiques d’asile et ses effets sur les territoires d’accueil »Hommes & migrations [En ligne], 1323 | 2018, mis en ligne le 01 octobre 2020, consulté le 25 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/7166 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.7166

Haut de page

Auteur

Catherine Wihtol de Wenden

Politologue, directrice de recherche au Cnrs (Ceri).

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search