Navigation – Plan du site

AccueilNuméros1323DossierComment fabriquer de l’hospitalit...

Dossier

Comment fabriquer de l’hospitalité urbaine ? Partir du cas de Grande-Synthe

Cyrille Hanappe
p. 69-80

Résumé

Comment répondre aux défis posés aux villes par les migrations ? Quelles solutions architecturales et urbaines proposer quand les manières actuelles de fabriquer la ville semblent ne pas savoir répondre aux problématiques de l’accueil, pour tous les « indésirables » des villes : Migrants, SDF, Rroms… ? La Ville Accueillante est un projet de recherche-pédagogie-action mis en place à partir de l’expérience de Grande-Synthe entre 2015 et 2017, quand la Mairie, Médecins Sans Frontières (MSF) et de nombreux acteurs ont tenté d’élaborer une réponse coordonnée à cette crise de l’accueil.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Le cas de Grande-Synthe
Se donner des nouveaux outils 
Les « trois piliers » de Rio
Le cercle de Stevenson
Les six scénarios pour la Ville Accueillante
Sécuriser les quartiers précaires
Exemple 1 : Le Quartier Spontané de Mahabourini à Mayotte
Exemple 2 : Comuna 13 à Medellin
Des « Maisons du Migrants » dans la ville
Exemple 1 : La Coordination réfugiés solidaires (CRS) à Briançon
Exemple 2 : Projet Hope à Stuttgart
Exemple 3 : Chez Cédric Herrou à Breil-sur-Roya
Un quartier d’accueil de la ville
Exemple : Centre d’hébergement d’urgence (CHU) « Le Point du Jour » à Paris
Habiter les bâtiments tertiaires délaissés
Exemple 1 : Les Aciéries à Marseille
Exemple 2 : Les Grands Voisins à Paris
Exemple 3 : Hôtel City Plaza à Athènes
Un bâtiment neuf, évolutif et transformable
Exemple : Olivarius, Cergy
Investir et densifier le pavillonnaire, le logement devenu inadapté
Exemple : Tour de Gendarmerie d’Aubervilliers
Exemple : IMBY – In My Backyard
Conclusion

Aperçu du texte

L’arrivée de personnes en nombre dans les cités européennes, dans des proportions qui excèdent leurs capacités d’absorption classiques, ne manque pas de poser des questions sur la forme des villes, l’urbanisme et l’architecture.

Si la spatialisation de l’accueil ne constitue que l’un des volets de politiques qui doivent être beaucoup plus globales, elle doit cependant être définie précisément car elle répond à des logiques techniques et foncières fort différentes des approches constructives classiques.

L’architecture de l’accueil demande une grande rapidité dans son mode de production, mais elle ne peut faire l’économie de la réflexion sur le temps long et de son inscription dans des politiques urbaines globales : ces lieux de vie sont insérés dans les villes et les quartiers qui les entourent et y demeurent souvent bien plus longtemps que les logiques d’urgence donnent à le penser au départ. Ces logements présentent la particularité d’avoir à anticiper plus que d’autres leurs transfo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Cyrille Hanappe, « Comment fabriquer de l’hospitalité urbaine ? Partir du cas de Grande-Synthe »Hommes & migrations, 1323 | 2018, 69-80.

Référence électronique

Cyrille Hanappe, « Comment fabriquer de l’hospitalité urbaine ? Partir du cas de Grande-Synthe »Hommes & migrations [En ligne], 1323 | 2018, mis en ligne le 01 octobre 2020, consulté le 12 mai 2021. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/7342 ; DOI : https://doi.org/10.4000/hommesmigrations.7342

Haut de page

Auteur

Cyrille Hanappe

Docteur en architecture, directeur pédagogique DSA « risques majeurs », maître de conférences à l’École nationale supérieure d’architecture Paris-Belleville (ENSAPB).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search