Navigation – Plan du site
Le Point Sur

Des regards aux égards

Effets du foulard islamique sur le comportement visuel des passagers du métro de Paris
Martin Aranguren et Francesco Madrisotti
p. 39-47

Résumé

Les interactions sociales ordinaires offrent un cadre privilégié pour observer des situations de discrimination dans l’espace public. Une expérience menée par deux chercheurs et une comédienne dans le métro parisien permet d’étudier la nature des réactions de personnes confrontées à une femme voilée d’un foulard dit « islamique ». L’étude examine notamment le degré d’attention et de disponibilité que les passagers communiquent par leur regard à cette femme, selon qu’elle porte ou non le foulard. Cette expérience s’inscrit dans un programme plus vaste visant à identifier les signes subtils par lesquels se manifestent des dénis de reconnaissance.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Les discriminations au prisme de l’analyse du comportement non verbal
Les discriminations, source d’injustices matérielles mais aussi symboliques
Méthodologie de l’expérience
Présentation des résultats
Le foulard et la durée du regard
Conclusion

Aperçu du début du texte

Le fait de porter un signe religieux visible génère des difficultés particulières dans la vie sociale. C’est le cas tout particulièrement du foulard dit islamique qui a suscité de nombreuses controverses et politiques d’interdiction ces dernières années. Outre le fait que le hijab soit interdit en France dans la fonction publique et à l’école, son port dans l’espace public peut exposer à des attitudes ou à des comportements plus ou moins ouvertement hostiles. Les rapports annuels successifs du Collectif contre l’islamophobie (CCIF) en France indiquent ainsi que la grande majorité des actes qualifiés d’islamophobes recensés visent les femmes, et plus spécifiquement les femmes voilées.

Les comportements dont les femmes voilées font l’objet dans les espaces publics ont des conséquences très significatives sur leurs conditions de vie. Par exemple, en région parisienne, des femmes voilées déclarent éviter Paris intra-muros (par opposition à la banlieue), et plus précisément les quartiers ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Martin Aranguren et Francesco Madrisotti, « Des regards aux égards », Hommes & migrations, 1324 | 2019, 39-47.

Référence électronique

Martin Aranguren et Francesco Madrisotti, « Des regards aux égards », Hommes & migrations [En ligne], 1324 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 22 juillet 2019. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/8276 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.8276

Haut de page

Auteurs

Martin Aranguren

Sociologue, chargé de recherche au CNRS.

Francesco Madrisotti

Anthropologue, post-doctorant au CNRS.

 

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals