Navigation – Plan du site
Le Point Sur

Rachid Taha, la voix des « Beurs »

Naïma Huber - Yahi
p. 9

Entrées d’index

Mots-clés :

Rachid Taha, rock, immigration
Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Rachid Taha nous a quittés dans la nuit du 11 septembre 2018. Il était considéré comme l’un des plus grands rockeurs franco-algériens de sa génération. Ce qui semblait alors une contradiction identitaire pour les uns ne l’était pas pour Rachid Taha qui fredonnait : « Français tous les jours, Algérien toujours. » Quand il se met à chanter du rock arabe dans les quartiers à la fin des années 1970 au sein de son groupe Carte de séjour, il devient la voix de la génération « beur », celle ni tout à fait française, ni tout à fait immigrée. En effet, à cette époque, personne ne considère les enfants de l’immigration maghrébine comme français, y compris eux-mêmes. Ce « cri » en provenance de la banlieue lyonnaise, ce « Rock beur » est né d’un mélange de mobilisations contre les crimes racistes et sécuritaires et de l’engouement pour la musique d’outre-manche. Il marque une rupture générationnelle forte avec les aînés qui chantaient les affres de l’exil et la nostalgie de la terre natale. Av...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Naïma Huber - Yahi, « Rachid Taha, la voix des « Beurs » », Hommes & migrations, 1325 | 2019, 9.

Référence électronique

Naïma Huber - Yahi, « Rachid Taha, la voix des « Beurs » », Hommes & migrations [En ligne], 1325 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 20 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/9060 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.9060

Haut de page

Auteur

Naïma Huber - Yahi

Historienne, chercheure associée, Urmis, université de Nice-Sophia Antipolis.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals