Navigation – Plan du site
Le Point Sur

L’ensemble Kaloum Tam-Tam

Petite histoire d’une troupe de théâtre africain à Paris (1966-1972)
Nicolas Treiber
p. 57-64

Résumé

L’histoire de l’ensemble Kaloum Tam-Tam, troupe de théâtre d’expression d’Afrique noire, fondée à Paris par quatre étudiants guinéens, active entre 1966 et 1972, se donne à lire, de prime abord, à travers le filtre de la fiction. La troupe traverse en effet le roman de l’un de ses membres : Chaîne de Saïdou Bokoum paru en 1974 aux éditions Denoël, et réédité en 2017 chez Le nouvel Attila. Les fragments de Chaîne et la mémoire vivace de ses fondateurs encore de ce monde, Saïdou Bokoum et Soriba Kaba, permettent de concevoir une chronologie succincte de son parcours. Voici la première tentative de collecte des traces éparses entre réalité et fiction de cet ensemble, qui se présente comme la première troupe de théâtre africain engagé.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Les fondations d’une aventure artistique
L’invention d’un théâtre politique africain
Des formes traditionnelles au service d’une création contemporaine
Les ressorts exotiques du succès
À la recherche du premier texte
Après le Kaloum Tam-Tam : lignes de fuite

Aperçu du début du texte

Il ne reste que peu de traces de l’ensemble Kaloum Tam-Tam. Quelques lignes dans les livres consacrés à l’histoire du théâtre africain à Paris au tournant des années 1960-1970, sa mention parmi d’autres troupes comme le Calao, les Grands Ballets d’Afrique noire, la Compagnie du Phénix, Masques… Quelques images : l’annonce d’une représentation dans l’agenda de Droit & Liberté, le journal du Mrap, le 5 mars 1969 au théâtre Daniel-Sorano de Vincennes ; l’affiche et le programme d’un festival international de danse en Espagne en 1972 ; des clichés des photographes Nicolas Treatt et Jacques Windenberger. Autant de pièces d’un puzzle éclaté représentant le combat artistique et politique méconnu d’un groupe d’étudiants africains dans la France du tournant des années 1970. L’après-Mai 68 se caractérise, en effet, par des luttes sociales, politiques et culturelles menées par les immigrés contre le racisme et pour la reconnaissance de leur droit à vivre dignement au sein de la société françai...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicolas Treiber, « L’ensemble Kaloum Tam-Tam », Hommes & migrations, 1325 | 2019, 57-64.

Référence électronique

Nicolas Treiber, « L’ensemble Kaloum Tam-Tam », Hommes & migrations [En ligne], 1325 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 23 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/9157 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.9157

Haut de page

Auteur

Nicolas Treiber

Docteur en littérature, Cielam, université Aix-Marseille.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals