Navigation – Plan du site
Au Musée
Réseau

Migrations : Clermontois venus d’ailleurs, un projet global et sensible

Michel David
p. 160-161

Résumé

Quand j’ai eu l’opportunité de participer à une équipe chargée par la ville de Clermont-Ferrand de produire un projet global autour des migrations, en tant que consultant associé à l’agence Le troisième pôle, c’est quarante ans d’expérience personnelle et professionnelle que j’ai dû mobiliser. Longtemps en responsabilité sur les questions liées à la présence des héritiers de l’immigration dans les territoires urbains et industriels, je connaissais bien le cadre qui s’imposait à cette mission. J’avais entre autres participé au lancement de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration. Dans le cadre de son comité de pilotage, j’avais pu voir de près les conflits qui, dans les années 1990, se sont cristallisés autour de la question de la « mise en scène » de cet objet aux frontières poreuses qu’est « l’immigration ». Il fallut tout le talent de Jacques Toubon pour tenir ensemble ces passions.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Innover dans le genre de l’exposition sur l’immigration
Une exposition ouverte au sujet, entre subjectivation et citoyenneté
Quand le territoire devient exposition

Aperçu du début du texte

Innover dans le genre de l’exposition sur l’immigration

Des représentants de l’État plaidaient pour que cet objet muséal affiche un dessein pédagogique et idéologique sur la question de « l’intégration ». Il s’agissait de défendre le « modèle français d’intégration » que le Haut Conseil à l’intégration, créé par le gouvernement Rocard au début des années 1990, avait décrit, dans une opération de mise en cohérence a posteriori qui a fait long feu. C’était tout autant « lutter contre le racisme » que dénoncer les risques de communautarisme sur fond victimaire. Cette entreprise louable avait un défaut : elle parlait de l’extérieur de l’expérience migrante en lieu et place des migrants, elle était un discours sur la nation plus que sur les migrants.

Face à ce discours instituteur-instituant, paré des vertus indiscutables au sens littéral du terme de la « défense de la République », se tenaient deux contre-discours. Portés par deux acteurs incontournables du champ de la mémoire des migrati...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Michel David, « Migrations : Clermontois venus d’ailleurs, un projet global et sensible », Hommes & migrations, 1325 | 2019, 160-161.

Référence électronique

Michel David, « Migrations : Clermontois venus d’ailleurs, un projet global et sensible », Hommes & migrations [En ligne], 1325 | 2019, mis en ligne le 01 avril 2019, consulté le 20 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/9240

Haut de page

Auteur

Michel David

Consultant politiques publiques - innovation sociale, agence Le troisième pôle.

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals