Navigation – Plan du site
Le Point Sur

« Me voir comme un écrivain m’a vraiment aidé à façonner mon identité »

Entretien avec Hanif Kureishi
Martin Evans
p. 18-21

Résumé

Hanif Kureishi, né le 5 décembre 1954 à Bromley (London), est un écrivain, scénariste et dramaturge britannique. Auteur de romans, de recueils de nouvelles, d’essais et de pièces de théâtre, il est l’un des représentants les plus célèbres de la nouvelle « école » d’écrivains britanniques d’origine étrangère. Son roman, Le Bouddha de banlieue (The Buddha of Suburbia, 1990) a reçu le Whitbread Award du meilleur premier roman et a bénéficié d’une adaptation en série télévisée. En 2004, Kureishi raconte dans Contre son cœur (My Ear at His Heart, 2004), un récit autobiographique, la genèse de sa propre inspiration. Son dernier roman paru en 207 s’intitule : The Nothing (L’Air de rien).

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Hommes & Migrations : Comment étiez-vous perçu à l’école, dans les années 1950 et 1960 ?

Hanif Kureishi : Dès que je suis entré dans la cour de l’école, on m’a vu comme un « Paki ». Mais, avec un peu de chance, ce regard qui vous catalogue « différent » vous pousse aussi à réfléchir à tout cela, au Pakistan, au colonialisme, au racisme… C’est souvent à l’adolescence que cette réflexion se met en place. Avant, cela reste une sorte d’énigme que vous ne comprenez pas.

Cette situation a agi comme un déclencheur : je me suis mis à lire, à essayer de comprendre, à discuter avec mon père et mes oncles, notamment de tout ce qui avait trait à Enoch Powell, car cette affaire était primordiale au sein de ma famille. Et puis, j’ai commencé à écrire sur le sujet, accumulant la matière qui allait donner naissance, beaucoup plus tard, à mon livre The Buddha of Suburbia.

H&M : Étiez-vous le seul Anglais d’origine asiatique ?

H. K. : À cette époque, j’étais le seul enfant asiatique scolarisé dans le sud...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Martin Evans, « « Me voir comme un écrivain m’a vraiment aidé à façonner mon identité » », Hommes & migrations, 1326 | 2019, 18-21.

Référence électronique

Martin Evans, « « Me voir comme un écrivain m’a vraiment aidé à façonner mon identité » », Hommes & migrations [En ligne], 1326 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 23 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/9572 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.9572

Haut de page

Auteur

Martin Evans

Professeur d’histoire moderne européenne, président du comité directeur du Centre Middle East and North Africa de l’université du Sussex.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals