Navigation – Plan du site
Le Point Sur

« Génération rebelle », musique et recherche

Entretien avec Paul Gilroy
Martin Evans
p. 22-23

Résumé

Paul Gilroy est né à Londres en 1956. Il a étudié à l’université du Sussex où il a obtenu son diplôme en 1978 avant de soutenir sa thèse de doctorat au Centre d’études culturelles contemporaines de l’université de Birmingham en 1986. Ses deux ouvrages There Ain’t No Black in the Union Jack (Pas de trace de Noir sur l’Union Jack, 1987) et The Black Atlantic: Modernity and Double Consciousness (L’Atlantique noir. Modernité et double conscience, 1993) ont grandement contribué à faire évoluer l’étude de l’histoire des diasporas en général et de la culture noire britannique en particulier. Paul Gilroy est actuellement professeur de littérature anglaise et américaine au King’s College de Londres.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Martin Evans : Quel rôle la musique a-t-elle joué dans votre vie ?

Paul Gilroy : Je fais partie de cette génération pour laquelle la musique fut un point de référence essentiel – en termes d’éducation, mais aussi politiquement, philosophiquement et culturellement – dans cette ville de Londres qui était à la croisée de tant de chemins et d’expériences de vie. Dès que j’ai pu quitter la maison parentale et rassembler assez d’argent pour pouvoir pénétrer dans des espaces où on jouait de la musique « pour de vrai », autour de mes 13 ans, la musique est devenue toute ma vie. Comme je voulais devenir musicien, elle constituait pour moi une nourriture permanente ; et c’était grâce à Londres, où l’on pouvait entendre de la musique dans tant d’endroits différents…

Mais l’élément décisif ne fut peut-être pas tant le concert que la musique qui passait à la radio. L’une des plateformes qui nous permettait d’entendre de la musique noire à la radio était France Inter, qui en diffusait presque tous ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Martin Evans, « « Génération rebelle », musique et recherche », Hommes & migrations, 1326 | 2019, 22-23.

Référence électronique

Martin Evans, « « Génération rebelle », musique et recherche », Hommes & migrations [En ligne], 1326 | 2019, mis en ligne le 01 janvier 2022, consulté le 28 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/9586 ; DOI : 10.4000/hommesmigrations.9586

Haut de page

Auteur

Martin Evans

Professeur d’histoire moderne européenne, président du comité directeur du Centre Middle East and North Africa de l’université du Sussex.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals