Navigation – Plan du site
Champs libres
Initiatives muséales

Le Musée des civilisations noires a ouvert ses portes à Dakar

Mohamed Mbougar Sarr
p. 170-173

Résumé

Un demi-siècle après l’idée d’un musée consacré aux civilisations noires, lancée par le poète Léopold Sédar Senghor, premier président du Sénégal, lors du premier Festival mondial des arts nègres en 1966, le Musée des civilisations noires (MCN) a été inauguré à Dakar, le 6 décembre 2018. Son architecture monumentale au cœur de la capitale sénégalaise, sa surface de 14 000 m2 et son ambition d’accueillir à terme 18 000 pièces, allant des vestiges archéologiques à l’art contemporain, font de ce nouveau musée une institution culturelle incontournable en Afrique de l’Ouest.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2022.
Consulter cet article

Plan

Un contexte politique agité
Refonder un imaginaire humilié
L’expérience de visite
Un espace en devenir

Aperçu du début du texte

Je suis allé trois fois au Musée des Civilisations Noires entre fin mars et fin avril 2019 : la première fois pour écouter un colloque qui s’y tenait, les fois suivantes pour voir ses collections. Et, à chacune de ces visites, la même scène s’est rejouée en amont : le chauffeur de taxi auquel je demandais de m’y emmener se montrait un peu hésitant sur la localisation du musée ; l’un d’eux m’a même demandé ce que c’était. Toujours, il a fallu que je détaille, que je précise, que je fasse référence à l’imposant bâtiment circulaire inauguré en grande pompe par le chef de l’État début décembre 2018, avant que le lieu se dessine dans l’évidence d’un repère retrouvé : « Aaaaah, le gros bâtiment-là, à côté du Grand Théâtre, bien sûr, je vois… » Tel est, m’a-t-il semblé, le premier paradoxe du Musée des civilisations noires, qui vient d’ouvrir ses portes dans la capitale sénégalaise : s’il est difficile – vu ses dimensions, sa situation centrale dans la ville, le faste qui a accompagné son ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Mohamed Mbougar Sarr, « Le Musée des civilisations noires a ouvert ses portes à Dakar », Hommes & migrations, 1326 | 2019, 170-173.

Référence électronique

Mohamed Mbougar Sarr, « Le Musée des civilisations noires a ouvert ses portes à Dakar », Hommes & migrations [En ligne], 1326 | 2019, mis en ligne le 01 juillet 2019, consulté le 17 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/hommesmigrations/9869

Haut de page

Auteur

Mohamed Mbougar Sarr

Ecrivain, lauréat du Prix littéraire de la Porte Dorée 2018.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Musée national de l'histoire de l'immigration
  • OpenEdition Journals