Navigation – Plan du site

Instructions aux auteurs

Saisie du texte

  • Logiciel utilisé : word ; n’utiliser rtf en aucun cas (les notes, instables, peuvent disparaître).

  • Éviter toute mise en forme autre que la mise en évidence des titres des différentes parties et des alinéas. Mettre un espace insécable entre le chiffre d’un siècle et le nom siècle, avant %, dans les dates, en bref pour lier tout ce qui ne peut pas être dissocié, notamment par un retour à la ligne.

  • Tous les mots étrangers ainsi que les mots en mention sont en italique (a priori, Aufklärung...).

  • Signature : juste après l’article, indiquer votre prénom suivi de votre nom en minuscules. Lieu de rattachement institutionnel (Université de...) en minuscules, sous la signature.

Notes

  • Utilisez l’insertion automatique des notes de bas de page avec une numérotation suivie sur l’article.

  • Appel de note en exposant, sans parenthèses, non précédé d’une espace, toujours placé avant le signe de ponctuation. Dans le cas d’une citation, l’appel de note est placé après le guillemet fermant et avant le point.

Citation

  • Citations courtes fondues dans le texte : entre guillemets à la française (« citation ») ; guillemets à l’anglaise (“citation”) pour un mot ou une portion de texte entre guillemets dans la citation source. Le point final est placé avant ou après le guillemet fermant en fonction de la construction syntaxique.

  • Citations longues détachées du texte, introduites par le signe deux points ( :) et commençant par une majuscule (si vous omettez le début de la phrase, signalez-le par [...]).
    Il est souhaitable de donner la traduction des citations étrangères en note.

  • Une coupe opérée par l’auteur dans une citation se marque par trois points entre crochets : [...] ; ne pas omettre le point avant ou après l’interruption entre deux phrases. Une modification apportée à un texte cité se compose également entre crochets.

Majuscules, graphies et espaces

Les majuscules sont accentuées. Ex. : Moyen Âge, Étymologies, Ô, Île, À y regarder de plus près... Les sigles s’écrivent sans points entre chaque majuscule : PUF et non P.U.F., ONU et non O.N.U. Penser aux caractères spéciaux que sont œ, Œ, Æ, Ç...

Les siècles sont en caractères romains en petites capitales avec un e en exposant pour indiquer le quantième.(et non pas ème). Ex. : XIIe siècle. De même, on abrège ainsi premier et première : Ier, Ire. Quelques rappels concernant la ponctuation :

  • tout signe de ponctuation simple (point et virgule) est suivi d’une espace, non précédé d’une espace ;

  • tout signe de ponctuation double est suivi d’une espace et précédé d’une espace insécable : point-virgule, deux points, point d’interrogation/d’exclamation sont concernés ;

  • les points de suspension, au nombre de trois, faits automatiquement et non pas un par un, sont non précédés d’une espace, mais suivis d’une espace ;

  • il faut utiliser les guillemets français : le guillemet ouvrant français (« ) est précédé d’une espace et suivi d’une espace insécable ; le guillemet fermant français est précédé d’une espace insécable. Ex : « xxxx ». Quand on a besoin d’employer des guillemets dans des guillemets, on emploie les guillemets anglais à l’intérieur des guillemets français : (« xx “yyy” zzz ». Le guillemet ouvrant anglais (“) est précédé d’une espace, non suivi d’une espace, le guillemet fermant anglais (”) est non précédé d’une espace, suivi d’une espace.

  • la parenthèse ouvrante est précédée d’une espace, non suivie d’une espace ; la parenthèse fermante n’est jamais précédée d’une espace (même dans le cas où elle advient après un point d’interrogation/d’exclamation qui nécessite en principe à leur suite une espace), et est toujours suivie d’une espace (Ex : xxx (yyyy) zzz) ;

  • ne pas confondre le tiret long (en fonction de quasi-parenthèses) et le trait d’union (dans les mots composés, par exemple) ;

  • l’apostrophe, les traits d’union et les barres obliques ne sont ni précédés, ni suivis d’une espace.

Références bibliographiques

Remarque : quand la date de l’édition que vous avez utilisée est très éloignée de la date de la première édition, vous pouvez indiquer celle-ci entre crochets sans italique derrière le titre, avant la virgule.

Pensez à mettre une espace insécable après le point qui suit l’initiale d’un prénom (avant le nom).

Dans les notes — Ouvrage cité (étude, édition, traduction)

Initiale du prénom (prénom complet s’il s’agit d’un auteur médiéval) Nom, Titre de l’ouvrage, Lieu, Éditeur, coll. « nom de la collection », date, p. xxx.

P. Zumthor, La Mesure du monde, Paris, Le Seuil, coll. « Poétique », 1993, p. 87.

Gervais de Tilbury, Le Livre des Merveilles. Divertissement pour un Empereur (Troisième partie), trad. et comm.

A. Duchesne, préf. J. Le Goff, Paris, Les Belles Lettres, coll. « La Roue à Livres », 1992.

Article dans une revue

Initiale du prénom (prénom complet s’il s’agit d’un auteur médiéval) Nom, « Titre de l’article », Titre de la revue ou du périodique, [le numéro, en chiffres arabes ou romains, en respectant ce qui est inscrit, sans écrire n° , mais éventuellement, le cas échéant, en faisant précéder ce chiffre de t. ou vol. ], date, p. xxx-xxx.

R. Allers, « Les Ténèbres, le Silence et le Néant », Revue de Métaphysique et de Morale, 2, avril-juin 1956, p. 131-154.

Article ou chapitre dans un ouvrage collectif

Initiale du prénom (prénom complet s’il s’agit d’un auteur médiéval) Nom, « Titre de l’article », dans Prénom Nom (dir.), Titre de l’ouvrage, Lieu, Éditeur, coll. « nom de la collection », date, p. xxx-xxx.

P. Bourgain, « Théorie littéraire. Le Moyen Âge latin », dans J. Bessière, E. Kushner, R. Mortier, J. Weisgerber (dir.), Histoire des poétiques, Paris, PUF, 1997, p. 35-54.

Geoffroy de Vinsauf, Poetria Nova, éd. E. Faral, dans Les Arts poétiques du XIIe et du XIIIe siècle. Recherches et documents sur la technique littéraire du Moyen Âge [1924], Paris/Genève, Champion/Slatkine, 1982.

Citations de textes consultés sur internet

Nom Prénom, date, « Titre de la publication ». Nom du site hôte. Disponibilité, date de consultation.

Ex. : Bordenave Marie-France, 1999, « Les classifications ». CRDP d’Aquitaine, Site des documentalistes. Disponible sur http://crdp.ac-bordeaux.fr/documentalistes/techniques_documentaires/pbgeneraux. asp ?, consulté le 24 septembre 2004.

Dans la bibliographie finale

Il faut inverser l’initiale du prénom et le nom de l’auteur et placer le nom en premier, sauf s’il s’agit d’un auteur médiéval ; les références des pages des articles cités doivent être précisées.

Chrétien de Troyes, Érec et Énide, éd. M. Roques, Paris, Champion, coll. « CFMA », 1978. Roubaud J., La Belle Hortense, Paris, Le Seuil, coll. « Points », 1996.

Abréviations

  • art. cit. pour « article cité » (en romain, puisqu’on abrège du français et non du latin). Id. pour « par le même auteur » ou « dans le même ouvrage ». Ibid. pour « par le même auteur et au même endroit ». op. cit. pour « dans l’ouvrage cité » (éviter ouv. cit.).

  • p. pour « page(s) », t. pour « tome(s), vol. pour « volume(s) ». Mettre une espace insécable après le point abrégeant et avant le numéro.

  • sq. pour « et suivante(s) » (éviter ss.).

  • ca pour circa.

  • trad. pour « traducteur » ou pour « traduit par » ; éd. pour « éditeur » ou pour « édité par » ; dir. pour « sous la direction de ».

Illustrations

  • Ne pas récupérer d’illustrations sur internet (qualité très insuffisante) ; pour pouvoir être publiée, une illustration doit avoir 300 dpi au minimum, 600 dpi assurant une meilleure qualité.

  • Avant de publier toute illustration, penser à demander les droits, y compris les droits de cliché photographique ; voyez la question du coût avec les éditeurs.

  • Penser aux légendes des illustrations.

  • Ne pas insérer les illustrations dans le corps du texte, mais en fournir le fichier à part. L’éditeur fera au mieux soit pour insérer les illustrations dans le texte, soit pour les regrouper en fin d’article.

  • Logo Presses Universitaires de Bordeaux
  • OpenEdition Journals