Navigation – Plan du site

AccueilNuméros12Comptes rendusSylvain Zini, Exporter le New Dea...

Comptes rendus

Sylvain Zini, Exporter le New Deal - Les normes du travail dans la politique commerciale des Etats-Unis

Québec, Presses de l’Université de Québec, 2016, 318 pages
Donna Kesselman
Référence(s) :

Sylvain Zini, Exporter le New Deal - Les normes du travail dans la politique commerciale des Etats-Unis, Québec, Presses de l’Université de Québec, 2016, 318 pages.

Texte intégral

1Les clauses sociales dans les traités de libre échange émergent comme enjeu public lors des tractations parlementaires autour de l’Accord de libre-échange dans l’Amérique du nord (ALENA) au Congrès, entré en vigueur en janvier 1994, sous la présidence Clinton. Pendant les vingt années suivantes, les Etats-Unis font campagne pour faire progresser les droits des travailleurs dans la hiérarchie des priorités des accords commerciaux internationaux. L’establishment états-unien trouve un consensus bipartisan « non dénué de moralisme, qui dépasse les clivages politiques traditionnels », selon l’auteur.

2Les Etats-Unis s’engagent dans la libéralisation du commerce international depuis l’ère du New Deal, d’où le titre de l’ouvrage. L’ouvrage retrace les institutions du commerce international états-unien, du protectionnisme du 19e siècle à la fondation de l’Organisation Internationale du Travail en 1918 en passant par la remise en cause du laissez-faire suite au crash de 1929. Pour ses partisans, la doctrine interventionniste du New Deal en faveur de l’emploi, des réformes sociales et de l’Etat-providence, devra s’étendre à l’international, et le commerce doit profiter à tous.

3Après une longue période de déclin de l’internationalisme libéral, des progressistes – libéraux, travailleurs, ONG – s’opposent à l’expansion des firmes transnationales américaines favorisée par l’administration Reagan. Dans l’ALENA, l’accord parallèle portant sur les normes du Travail – l’ANACT – permet aux syndicats de porter plainte contre des pratiques d’entreprises pour faire valoir les droits des travailleurs. Selon l’accord, les clauses recoupent de multiples variations mais renvoient toujours aux droits des travailleurs internationalement reconnus ou à la législation du travail du pays.

4La présidence de Bill Clinton introduit, en 1998 à l’OIT, les normes fondamentales du travail, œuvrant, avec la coalition travailleurs-libéraux, pour la « mondialisation à visage humain ». Or, en raison des difficultés rencontrées pour imposer cet agenda aux organismes internationaux (OCDE, OMC), les gouvernements des pays du Sud sont réticents face à cette stratégie qu’ils considèrent comme protectionniste. L’administration se tourne donc vers le bilatéralisme. Le président Bush passe des accords sous l’angle républicain du lien commerce-travail puis, avec une majorité démocrate au Congrès, remet les clauses sociales sur l’ordre. Le président Obama souhaite « partager les bienfaits de la négociation », mais les faiblesses du Partenariat transpacifique, auquel il aspire sans succès, suscitent l’indignation dans son propre camp.

5L’ouvrage de Sylvain Zini sert de référence historique et aussi technique sur cette dimension du commerce international. L’étude des accords bilatéraux, dans leur complexité, des votes au Congrès, du bilan des litiges et des accords internationaux est exhaustive.

6Le parti pris de l’auteur est assumé ; il n’est pas ici question de nous informer sur les critiques quant à l’efficacité concrète dans la régulation des violations des droits du travail, d’un pays à l’autre, dans les petits pays et jusqu'aux États-Unis mêmes. L’ouvrage fait aussi la part belle au Parti démocratique et de l’AFL-CIO, tout en restituant l’échec de Seattle, qui démontre une partie des contradictions internes. Or ces remarques n'enlèvent en rien les apports importants de cet ouvrage.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Donna Kesselman, « Sylvain Zini, Exporter le New Deal - Les normes du travail dans la politique commerciale des Etats-Unis »IdeAs [En ligne], 12 | Automne / Hiver 2018, mis en ligne le 16 novembre 2018, consulté le 18 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/ideas/4522 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ideas.4522

Haut de page

Auteur

Donna Kesselman

Professeure des Universités à l'Université Paris-Est Créteil. Elle publie largement sur les questions du travail, de l'emploi et des relations professionnelles, en proposant une perspective comparative (France, États-Unis, Brésil, Canada). Elle est co-rédactrice d'un recueil d'articles publié aux Presses Universitaires de Provence, articles issus des communications qui ont été faites lors du Congrès de l'IdA de 2013 "Les Femmes dans les Amériques", et plus particulièrement de l'axe thématique "Les femmes et le travail dans les Amériques". Elle a co-rédigé des études de la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES) sur les relations professionnelles.

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
IdeAs – Idées d’Amériques est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Institut des Amériques
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Latindex - Sistema Regional de Información en Línea para Revistas Científicas de América Latina, el Caribe, España y Portugal
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search