Navigation – Plan du site
Nouveaux médias, nouvelles possibilités

La web-littérature en Chine

Création, réception et canonisation : une nouvelle configuration littéraire
Shuang Xu

Résumés

À partir de la fin du XXe siècle, la web-littérature en Chine évolue à grande vitesse. Nous observerons cette nouvelle configuration littéraire en la plaçant dans le contexte de l’évolution des nouveaux médias et examinerons son émergence en contraste avec les normes conventionnelles de la littérature moderne et contemporaine chinoise du XXe siècle. Nous analyserons le processus de sa production et son système de diffusion dans son contexte socio-économique. Enfin, nous discuterons sur la dimension socio-politique de cette nouvelle existence littéraire à travers des mesures de censure et de canonisation que le gouvernement applique avec ampleur et en parallèle.

Haut de page

Texte intégral

Introduction

  • 1 Michel Hockx, Internet Literature in China. New York : Columbia University Press, 2015, p. X.
  • 2 China Internet Network Information Center (Zhongguo hulian wangluo xinxi zhongxin 中国互联网络信息中心).
  • 3 ZhangYijun 张毅君, « Zai shoujie Zhongguo « wangluo wenxue+ » dahui shang de fayan » 在首届中国网络文学+”大会上的发 (...)
  • 4 Ibid.
  • 5 Voir Michel Hockx, Op.cit., p. 35-37.
  • 6 Id., p. 4 : « It is Chinese-language writing, either in established literary genres or in innovativ (...)

1Michel Hockx annonce qu’en Chine, la web-littérature est déjà montée sur la scène de la littérature sérieuse (yansu wenxue 严肃文学) alors qu’en Angleterre, la web-littérature est toujours en marge de la littérature majeure. Selon lui, ce phénomène est significatif en Chine (ainsi que dans d’autres sociétés de l’Asie orientale), car il n’y a aucune équivalence à cette échelle pour la littérature sur Internet en Occident 1.
Effectivement, depuis son apparition à la fin des années 1990, la littérature sur Internet se développe à grande vitesse. Selon les dernières statistiques publiées par le CNNIC2, jusqu’à la fin décembre 2016, 46,9% des internautes chinois lisent la web-littérature, ce qui donne environ 353 millions de web-lecteurs ; sur les 40 principaux sites littéraires de Chine, plus de 14 millions de web-romans sont en libre accès ; le nombre de web-auteurs dépassent les 13 millions, dont presque 600 000 auteurs ont signé un contrat avec leur site et vivent dans une situation relativement stable3. Ces chiffres nous montrent à quel point la web-littérature gagne de l’ampleur en quantité d’œuvres, en lectorat et en impact social. Comme le souligne Zhang Yijun 张毅君, ce phénomène de « prospérité » jaillissante est en effet du jamais-vu dans l’histoire de la littérature traditionnelle4.
En 1994, la Chine a rejoint le réseau Internet qui est entré dans les foyers dès l’année suivante. En mars 1997, fut créé NetEase (Wangyi 网易), une société d’internet chinoise qui héberge gratuitement des pages web personnelles. En décembre de la même année, William Zhu, un homme d’affaire américain d’origine chinoise, créa sa page web Rongshuxia 榕树下 (Under the Banyan Tree). Un an plus tard (1999), Rongshuxia fut acheté par une société d’informatique shanghaïenne et transformé par celle-ci en un site web littéraire commercial, le premier en Chine5. Entre l998 et 2003, les sites littéraires qui devaient devenir les plus influents de Chine virent le jour : Wenxuecheng 文学城 (Cité de la littérature) en mars 1998, Tianya shequ 天涯社区 (Club du Bout du monde) en mars 1999, Hongxiu tianxiang 红袖添香 (Belles et Encens) en août 1999, Qidian zhongwenwang 起点中文网 (Site Point de départ en chinois) en juin 2002 et Jinjiang wenxuecheng 晋江文学城 (Cité de la littérature Jinjiang) en 2003.
Le développement de ces nouveaux médias favorisa la formation de la web-littérature, dont les caractéristiques sont présentées ainsi par Michel Hockx : « Une écriture en langue chinoise, concernant soit des genres littéraires établis, soit des formes novatrices, publiée dans un contexte d’interaction en ligne, destinée à être lue sur écran »6.
L’apparition de la web-littérature est non seulement témoin de l’ouverture d’un nouvel espace esthétique, mais aussi d’un changement significatif au sein du système littéraire officiel établi : ayant été soumis à la loi du marché, ce dernier est en pleine mutation.
Depuis 1949 jusqu’à la fin des années 1980, l’État, considérant la production littéraire comme un outil de propagande au service du gouvernement, se chargeait de la diffusion des livres. À partir des années 1990, la production littéraire, ainsi que sa diffusion, jadis sous le monopole total du gouvernement, furent propulsées sur le marché. Ce nouvel environnement suscita des questionnements sur la création et la réception, notamment sur les rapports entre « la littérature et le marché », « l’élégance et la vulgarité », « la littérature ‘pure’ et la littérature populaire ». En même temps, la scène littéraire se diversifia, en présence de trois courants dominants : la littérature officielle qui est au service de la propagande de la réforme, la littérature d’élite qui est soutenue par des écrivains en quête d’esthétique, et la littérature des masses, prenant de l’ampleur avec l’introduction massive de la littérature populaire en provenance de Taiwan et de Hongkong (romans d’arts martiaux et romans sentimentaux entre autres).
Née en dehors du paysage de la littérature imprimée, la web-littérature deviendrait partie prenante de la littérature populaire par son caractère divertissant et mercantile, et sa position ni élitiste ni officielle. Curieusement, depuis ces dernières années, elle entre peu à peu dans le champ de la littérature majeure, notamment par la voie de la canonisation institutionnelle.
Comment la web-littérature reconfigure-t-elle le paysage littéraire actuel ? Quel rôle y jouent les nouveaux média ? Quelles nouvelles perspectives suggère-t-elle ? Dans la présente étude, nous observerons d’abord le rapport auteur/lecteur de cette nouvelle forme littéraire. Nous analyserons ensuite le processus de sa production et le système de sa diffusion. Enfin, nous débattrons sur la dimension socio-politique de cette nouvelle littérature à travers les mesures de censure et de canonisation que le gouvernement applique avec ampleur.

Nouveau rapport auteur/lecteur

  • 7 Yu Hua, « Wangluo he wenxue » 网络和文学 (Internet et la littérature), Zuojia 作家 (Writer Magazine), 5 (...)

2En 2000, l’écrivain Yu Hua 余华 publia un article soulignant qu’il n’y a pas de distinction fondamentale entre la littérature imprimée et la littérature sur Internet7. En 2012, Yu Kexun 於可训, historien de la littérature chinoise, confirma cette assertion :

  • 8 Yu Kexun 於可训, « Shuo wangluo wenxue » 说网络文学 (Sur la web-littérature), in Changjiang wenyi 长江文艺 (Cha (...)

« Internet n’est qu’un outil d’écriture ou de diffusion. Dans l’histoire, la littérature n’a jamais été nommée par le support d’écriture, au nom de littérature sur écaille de tortue, littérature de bronze, … littérature de papier. Il n’y a pas de différence radicale entre la littérature sur Internet et la littérature du temps passé. »8

3La web-littérature est-elle juste la version électronique de la littérature imprimée ou représente-t-elle une nouvelle forme littéraire née de nouveaux médias ? Shao Yanjun 邵燕君 la définit ainsi :

  • 9 Shao Yanjun 邵燕君, « Meijie geming shiye xia de wangluo wenxue ‘jingdianhua’ 媒介革命视野下的网络文学“经典化” » (« L (...)

« La web-littérature ne désigne pas toute littérature publiée sur le web et diffusée par le web, elle désigne celle qui est née du web. Autrement dit, le web n’est pas uniquement une plate-forme de publication, il est en même temps un espace de production. »9

  • 10 Marchall Mc Luhan, Pour comprendre les médias. Paris : Le Seuil, 1968.
  • 11 Op. cit.,p. 23.
  • 12 Idem,p. 10-11.

4À la lumière de la théorie de Marchall Mc Luhan10, Shao Yanjun met en avant la thèse que la spécificité de la web-littérature est son « médium » — le World Wide Web — un réseau mondial, un système hypertexte fonctionnant grâce à l’outil Internet et permettant de naviguer de page en page sur des sites web.
Cette web-spécificité (wangluoxing 网络性) fait en sorte que la web-littérature est différente de la littérature imprimée et annonce de nouvelles possibilités pour la création littéraire, tout comme l’indique Mc Luhan : le médium « façonne le mode et détermine l’échelle de l’activité et des relations des hommes »11 . Les nouvelles technologies « créent petit à petit un milieu humain totalement nouveau » qui « refaçonne l’ancien »12 .
La web-littérature crée-t-elle ainsi un nouveau milieu humain ? Apporte-t-elle une nouvelle configuration au rapport entre l’auteur et le lecteur ?

  • 13 Shih-chen Chao, « The Re-institutionalisation of Popular Fiction the Internet and a New Model of (...)
  • 14 Don Tapscott, Anthony Williams, Wikonomics: How Mass Collaboration Changed Everything. London : Atl (...)
  • 15 « Guanyu xinren zai Qidian tougao de wenti » 关于新人在起点投稿的问题 (À propos de la publication sur le site Q (...)
  • 16 L’interview a eu lieu le 20 juillet 2015 entre Tianxia Guiyuan et Xu Shuang, à Jurong dans la provi (...)

5Shih-chen Chao, dans l’étude qu’elle consacre à ces questions, a introduit la notion de la « prosommation » pour examiner le modèle de la production et de la consommation de la littérature sur Internet en Chine13. Cette notion implique « un nouveau modèle » de l’économie numérique « où les consommateurs participent à la production des produits de manière active et continue »14.
Effectivement, sur les sites littéraires en Chine, la production littéraire est étroitement liée à la consommation du lecteur et son interaction avec l’auteur grâce à un modèle de fonctionnement spécifique. Les sites offrent aux web-auteurs novices la possibilité de publier librement leurs écrits15 et de recevoir les commentaires des lecteurs grâce aux espaces réservés. La réussite d’un web-roman repose sur le soutien moral et financier de ses lecteurs.
Sur la page d’accueil d’un web-roman, le « Shuping qu » 书评区 (espace consacré aux commentaires) permet au lecteur de laisser librement des appréciations sur le roman. L’auteur y réagit rapidement. Étant donné que le roman est publié en feuilleton au fur et à mesure de la rédaction, les commentaires du lectorat suivent la création chapitre par chapitre. Le lecteur peut ainsi exprimer son souhait sur l’écriture à venir. En réponse, le web-auteur peut expliquer sa conception pour défendre son projet fictionnel initial, ou faire quelques modifications dans la future rédaction en prenant en compte des avis de lecteurs. « L’intrigue principale du roman ne change pas, les éventuels remaniements ne sont que des ajustements de détails » comme le confirme la web-auteure Tianxia Guiyuan 天下归元, lors d’une interview16.

  • 17 L’auteur partage avec le site l’argent en provenance de la récompense des lecteurs selon un pourcen (...)
  • 18 « Fensi zhi » 粉丝值 (Valeurs des fans), voir la page consultée le 18-11-2017 à l’URL : https://www.qi (...)
  • 19 « Ruhe chengwei yi ge wangluo xieshou », op. cit.

6Sur le site littéraire, le lecteur est encouragé à récompenser financièrement l’auteur en cliquant sur des dispositifs de don divers, tels que Shang hongbao 赏红包 (enveloppe rouge), Song xianhua 送鲜花 (bouquet de fleurs), Zuanshi 钻石 (diamant) ou Yuepiao 月票 (don mensuel), Gengxin piao 更新票 (don pour la mise à jour du roman), Gaizhang 盖章 (sceau), Zhuangban 装扮 (décoration), etc.. Les avis et votes des lecteurs sont régulièrement comptabilisées et chiffrés par le système de classement du site.
Des palmarès hebdomadaires ou mensuels des meilleurs romans élus par le lectorat façonnent la notoriété des auteurs et leur garantissent un meilleur revenu17. Les web-auteurs ayant ainsi réussi peuvent devenir célèbres et riches assez rapidement.
Le site établit aussi un classement d’appréciation pour honorer la participation du lectorat : les fensi zhi 粉丝值 (valeurs des fans) sont chiffrées et hiérarchisées. Sur le site Qidian 起点, les lecteurs sont classés en 10 grades selon le montant de leurs dons, depuis le grade de Xuetu学徒 (apprenti) pour un don de 5 yuan, jusqu’à celui de Mengzhu 盟主 (Maître de l’alliance) pour un don atteignant 1000 yuan. D’autres titres honorifiques mensuels sont discernés aux fans, à savoir celui de Di yi fensi 第一粉丝 (Fan n° 1) pour celui dont les « valeurs-fans » sont les plus élevées, celui de Piaowang 票王 (Roi de don mensuel) pour qui à offert le plus grand don mensuel le mois précédent, celui de Baiyin dameng 白银大盟 (Grand maître de l’alliance d’argent) pour le premier lecteur dont le don a atteint les 10 000 yuan et celui de Huangjin zongmeng 黄金总盟 (Maître supérieur de l’alliance d’or) pour ceux ayant fait un don de 100 000 yuan18.
Selon des statistiques, la totalité des dons que le site Qidian a collectée en 2008 atteint 80 millions de yuan19, ce qui montre que les lecteurs lisent avec plaisir des web-romans en ligne, payent la lecture et encouragent la création de leur propre gré. Dans ce système, le lecteur joue un rôle important grâce à ses soutiens littéraire, moral et financier. Si les barrières d’entrée au monde des web-auteurs sont basses, il n’est pourtant pas simple de se faire une place sur le site. Tout dépend de la qualité du roman et des appréciations du lecteur :

  • 20 « Guanyu xinren zai Qidian tougaode wenti », op.cit.

« Si la qualité du roman est garantie, il réussira, peu importe le site d’accueil. Cependant, l’évaluation de la qualité ne vient pas de l’avis personnel de l’auteur, mais des regards perspicaces des masses (des lecteurs). »20

  • 21 Tianxia Guiyuan 天下归元, « Wangluo xieshou miandui bi chuantong zuojia duo henduo de kunrao » 网络写手面对比传 (...)

7Il faudrait noter aussi que l’auteur et les fans forment une union spirituelle. La web-romancière Tianxia Guiyuan insiste effectivement sur la bonne interaction entre ses fans et elle. Elle a une excellente popularité sur le site Xiaoxiang shuyuan 潇湘书院 ; elle a des milliers de lectrices-fans qui ont un grand sens de l’organisation et lui vouent une grande fidélité. Elles créent des réseaux de fans en des endroits multiples : Forum de Baidu (tieba.baidu.com), QQ groupe, Weibo et Wechat. L’objectif est de renforcer l’union et de favoriser la diffusion des informations concernant les œuvres de la web-romancière. Ses fans se chargent de planifier des événements littéraires dans des grandes villes du pays, de promouvoir ses romans dans différents forums littéraires. Lorsqu’un roman en version imprimée est publié, ceux-ci s’occupent de l’achat et de la commande. Dès que la romancière dépose le titre de son nouveau roman sur la page d’accueil du site, ils le présentent à chaque liste de palmarès21. De ce point de vue, une communauté d’affection (ganqing gongtongti 感情共同体) se forme entre l’auteur et son lectorat grâce à cet amour commun porté à l’auteure et l’œuvre. D’après la web-romancière, ce soutien moral est réciproque entre l’auteur et le lectorat, il est le moteur essentiel de sa création :

  • 22 Ibidem : « (我的小说)针对的就是女性网文读者。(……)只要这本励志小说传递给它所面对的特定的群体积极和光明的精神信念,那它就没有失败. »

« (Mon roman) s’adresse en particulier aux lectrices. […] Pourvu qu’un roman transmette à son lectorat une force spirituelle positive et rayonnante, on peut dire que ce roman a réussi. »22

  • 23 Xia Lie 夏烈, « Yingxiang wangluo wenxue de si zhong jiben liliang » 影响网络文学的四种基本力量 (Quatre forces ess (...)

8L’espace que crée la web-littérature a fait naître un nouveau rapport social dans lequel l’auteur et le lecteur se lient dans un fort esprit de partage. Pour la création, l’essentiel est de pouvoir « émouvoir », de « toucher le cœur » du lecteur, de créer une résonnance au fond de son âme.
Le chercheur Xia Lie 夏烈 considère le lectorat comme la première force motrice du développement de la web-littérature. Il constate que celle-ci est en réalité une « littérature du lectorat » (duzhe wenxue 读者文学) qui s’appuie sur l’avis et les goûts du lecteur23 . Les autres forces influentes, à savoir les capitaux (ziben 资本), l’élite intellectuelle (zhishi jingying 知识精英), l’idéologie étatique (guojia yishi xingtai 国家意识形态), sont obligées de se baser sur cette première force et de s’allier avec elle pour exercer leur pouvoir respectif.
Ce nouveau rapport né des nouveaux médias a forcé une reconfiguration du paysage littéraire en bouleversant les normes de l’ancien système. Dans cette nouvelle configuration, la popularité est la clé décisive de cette montée en force de la web-littérature.

Force populaire vs pouvoir officiel et valeur élitiste

  • 24 Nous empruntons ici la traduction d’Isabelle Rabut et Angel Pino, dans Yu Hua, La Chine en dix mots(...)
  • 25 He Maixiao贺麦晓 (Michel Hockx), Li Qiang 李强, « Zai wangluo neiwai huanjing zhong taolun wangluo wenxu (...)

9Les web-auteurs viennent pour la plupart de milieux modestes. Ils sont désignés comme caogen 草根 (gens de peu)24 comparés aux écrivains officiels. Parmi les web-auteurs les plus connus, nous pouvons citer à titre d’exemple les noms suivants : Tangjia Sanshao 唐家三少, ancien technicien informatique avant d’être chômeur ; Maoni 猫腻, simple salarié, après avoir arrêté ses études universitaires.
Par rapport aux écrivains traditionnels, les web-auteurs utilisent rarement de leur propre gré le titre « écrivain » (zuojia 作家) qui implique un statut social relevant du système de la littérature imprimée. Ils se désignent plus volontairement comme « travailleurs de codeword » (mazigong 码字工) ou « scribouillard » (xieshou 写手). Des interviews25 montrent que beaucoup de web-auteurs n’écrivent pas dans la tradition de la nouvelle littérature du « 4 mai » alors que cette dernière exerce une influence directe sur la littérature officielle en Chine.

  • 26 Shao Yanjun 邵燕君, Wangluo shidai de wenxue yindu 网络时代的文学引渡 (Transfert littéraire à l’ère d’Internet) (...)
  • 27 A savoir : Sanguo yanyi 三国演义 (Les Trois Royaumes), Shuihuzhuan 水浒传 (Au bord de l'eau), Xiyouji 西游记 (...)

10Shao Yanjun 邵燕君 remarque que la web-littérature se ressource principalement à quatre traditions littéraires26. Premièrement, la littérature classique chinoise — le Shanhaijing 山海经 (Livre des monts et des mers), les quatre grands classiques27, la poésie classique et les récits fantastiques ; deuxièmement, la littérature populaire depuis la fin de la dynastie des Qing — romans de chevalerie, ceux de l’École des canards mandarins et des papillons, les romans de dénonciation des milieux mandarinaux, les romans d’arts martiaux et les romans sentimentaux de Hong Kong et de Taiwan ; troisièmement, les films hollywoodiens, les jeux vidéo, la science-fiction et la fantasy occidentale ; quatrièmement, les mangas japonais, en particulier le genre Tanbi. Ces ressources forment le terreau important des principaux genres de la web-littérature, à savoir xuanhuan 玄幻 (la fantasy orientale), chuanyue 穿越 (traverser le temps et l’espace), wuxia 武侠 (les arts martiaux), guangchang 官场 (les milieux bureaucrates), dushi 都市 (l’urbain), yanqing 言情 (la romance), etc. Dans ces quatre sources d’inspiration, la tradition du 4 mai est absente.
La web-littérature est en train d’établir ses propres normes et valeurs qui ne sont pas identiques à celles de la littérature imprimée. Avant tout, les web-auteurs ne s’attribuent pas spontanément le rôle d’éveiller l’esprit du peuple (qimengzhe 启蒙者) ou d’être le porte-parole du peuple, comme le voulait la tradition du 4 mai. Ils se situent au même niveau que les masses, partagent avec elles les bonheurs et les malheurs de la vie. Il y a une grande identification réciproque entre le web-auteur et ses fans.

  • 28 Un système de lecture payante à bas prix qui fonctionne généralement de la manière suivante : après (...)
  • 29 Wu Wenhui 吴文辉, Shao Yanjun邵燕君, Ji Yunfei 吉云飞, « Zhongguo wangluo wenxue bi qita yulechanye chengshu (...)
  • 30 Shao Yanjun 邵燕君, Qin shiji di yi ge shi nian xiaoshuo yanjiu 新世纪第一个十年小说研究 ( Étude sur les romans de (...)
  • 31 Page consultée le 10-11-2017, à l’URL : https://www.qidian.com/.
  • 32 Wu Wenhui, al, Op. cit., p. 161.

11Cet écart avec la littérature orthodoxe est favorisé par les nouveaux médias. La web-littérature s’est développée directement sur la toile, en dehors du cadre de la littérature imprimée. Elle n’est pas sous l’emprise directe du système culturel de l’État, ni sous l’influence des courants littéraires, ni soumise à l’évaluation obligatoire des établissements de publication sur papier (revues ou maisons d’édition).
Depuis 2003, la mise en application de la lecture VIP28 apporte aux web-auteurs et aux sites littéraires à la fois des revenus considérables et des soutiens à l’écriture. Selon le CEO du groupe Yuewen 阅文, dans ce système de production, le noyau est le CGU (user-generated content/contenu généré par les utilisateurs)29. Autrement dit, c’est le lectorat qui décide et guide la création.
En 2011, le gouvernement chinois a publié une circulaire exprimant l’intention de freiner la création littéraire traitant de thèmes purement imaginaires, parce que ces thèmes représentent « des valeurs ambiguës » et manquent « d’esprit positif »30. Malgré cette pression du gouvernement, des romans d’imagination dominent toujours la web-littérature. Les catégories les plus populaires sont qihuan 奇幻 (la fantasy occidentale), xuanhuan 玄幻 (la fantasy orientale), xianxia 仙侠 (le héros immortel). Ces romans créent un monde fictif très éloigné du monde réel et racontent l’histoire d’individus ordinaires, d’anti-héros, qui traversent des épreuves, accumulent des connaissances et réussissent à se rendre puissants et à établir un monde meilleur. Sur le plus grand et le plus influent site Qidian, la page d’accueil (shouye 首页) affiche à la disposition du lecteur : 608 695 web-romans du type xuanhua, 207 977 du type xianxia, 130 905 du type qihuan et 129 214 du genre de la science fiction. Même parmi les 311 244 romans au thème de la ville (dushi 都市) et 14 540 romans à celui de la réalité (xianshi 现实), les motifs de l’imaginaire sont toujours présents31.
Ces statistiques montrent que la web-littérature se confirme dans ses conceptions littéraires en s’appuyant sur son propre système de création. Pour le fondateur du site Qidian, un « bon » web-roman doit être « intéressant » (youqu 有趣), « plaisant à lire » (haokan 好看), et avant tout doté d’une « force de l’imagination » (xiangxiangli 想像力)32. Avec ces critères, la web-littérature établit ses propres normes et sa propre voie de canonisation, différentes de celles de l’État.

  • 33 Nanpai Sanshu, né en 1982 au Zhejiang, auteur du célèbre web-roman Daomu biji 盗墓笔记 (Notes de pilleu (...)
  • 34 C’est une revue imprimée papier (ISBN 2095-8846) qui publie des extraits de web-romans sélectionnés

12Citons comme illustration la revue Chao haokan 超好看 (Super Nice magazine, selon son titre en anglais).
En août 2011, Nanpai Sanshu 南派三叔33, un web-auteur très populaire, créa la revue mensuelle Chao haokan, première revue consacrée à la littérature de genre (leixing wenxue 类型文学)34. Dans la préface du premier numéro, il explique ses critères du « bon roman » dans les termes suivants :

  • 35 « (超好看) 这三个字,是我认为的,对于小说最高级的评价。比起“你的小说很有社会意义”、“你的小说教会了我很多东西”,这三个字要吸引我得多。于是就有了这本杂志……只要是好看的小说,我就喜欢看,在我 (...)

« (Chao haokan), ces trois caractères sont pour moi la meilleure appréciation d’un roman. Ils me parlent plus que les jugements suivants : « Ton roman porte une grande signification sociale » ou « Ton roman m’a appris beaucoup de choses ». Ainsi est née cette revue. […] Si un roman est attrayant, je prendrais plaisir à le lire. Pour moi, il n’existe que deux sortes de romans dans ce monde : attrayants ou ennuyeux. »35

  • 36 « Zhengkan zhenggao yaoqiu » 正刊征稿要求  (Appel à publication pour la revue principale), in Chao haokan (...)
  • 37 « Shou jie ‘Zhe pian xiaoshuo chao haokan’ leixingwenxue jiang qidong » 首届“这篇小说超好看”类型文学奖启动 (La prem (...)
  • 38 « Dasai juti shiyi » 大赛具体事宜 (Précisions sur le concours). Texte consulté en ligne le 10-11-2017 à l (...)
  • 39 Jinhezai est né en 1977. Son œuvre représentative s’intitule Wukong zhuan 悟空传 (La vie du Roi singe) (...)
  • 40 Tomoki Imamura est né en 1986, lauréat du Prix littéraire Bungeishô décerné par la célèbre maison d (...)

13Cette déclaration écarte à l’évidence les critères officiels qui mettent en avant le rôle éducatif ou social du roman. La revue a comme slogan « jixian xiangxiangli » 极限想象力 (l’extrême force de l’imagination). Lors de la sélection des romans, elle accorde une grande importance aux aspects suivants : ticai chuangxin 题材创新 (thème original), xushu tebie 叙述特别(narration originale), jiegou jinqiao 结构精巧 (structure ingénieuse), xiangxiang fengfu 想象丰富 (imagination riche)36.
La revue, bien qu’en version papier, veut être la charnière entre la littérature sur Internet et la littérature imprimée. Elle publie majoritairement des récits en provenance de la web-littérature. Dans le numéro d’inauguration, se trouvent des chapitres de deux web-romans en vogue : Daomu biji 盗墓笔记 (Notes de pilleurs de tombes) de Nanpai Sanshu et Zhuxian 诛仙 (L’épée Zhuxian) de Xiao Ding 萧鼎. Y sont aussi publiées des œuvres de web-auteurs renommés tels que Cangyue 沧月, Jiangnan 江南 et Liulianzi 流潋紫 et ceux des écrivains de science-fiction tels que Liu Cixin 刘慈欣 et Qian Lifang 钱莉芳.
En 2014, la revue créa le Prix littéraire « Zhe pian xiaoshuo chao haokan » 这篇小说超好看 (Ce roman est super attrayant)37. Son objectif est de récompenser la littérature de genre et de la mettre en valeur en se comparant aux grands prix littéraires tels que les Prix Maodun 矛盾, Lu Xun 鲁迅 ou Laoshe 老舍 qui priment des œuvres selon des normes officielles38. Le prix Zhe pian xiaoshuo chao haokan est en collaboration avec le site littéraire Motie 磨铁 et la société de publication portant le même nom. Le jury est composé d’éditeurs et de romanciers de la littérature de genre : Liu Cixin, grand auteur de science-fiction, Jinhezai 今何在, web-auteur, un des fondateurs du genre xuanhuan39, Tomoki Imamura, jeune écrivain japonais, lauréat du prix Bungeishô40, et Shen Haobo 沈浩波, éditeur et président de la société de publication Motie. Pour les gagnants de ce concours, la revue propose selon le classement soit une prime en argent, soit la publication rémunérée de l’œuvre, soit un double contrat de publication avec le site Internet et la société Motie, soit encore une campagne de promotion pour l’auteur et l’œuvre à l’échelle nationale.

  • 41 Ouyang Youquan 欧阳友权, « Wangluo wenxue : qianjin daolu shang san dao kan » 网络文学:前进道路上三道坎 (La web-lit (...)
  • 42 Liu Xiujuan 刘秀娟, « Wangluo shidai : wenxue de xin yujing » 网络时代:文学的新语境 » (L’ère d’internet : nouvea (...)

14La revue Chao haokan et son prix littéraire montrent que la web-littérature, par ses propres supports médiatiques et sa popularité auprès du lectorat, est capable d’instaurer un modèle influent, en dehors de l’appareil officiel.
Ouyang Youquan 欧阳友权 constate en 2009 que « les sites littéraires » partagent le paysage littéraire en Chine avec le monde des livres imprimés et des périodiques, mais que seuls les sites littéraires sont « en pleine croissance dynamique »41. Sur le plan de la création littéraire, la web-littérature apporte des changements dans les emplois du langage, les modes d’expression et le goût esthétique. Internet a ébréché les murs de l’écriture officielle et fait revivre la créativité populaire que le système élitiste avait étouffée. Comme l’indique Liu Xiujuan 刘秀娟, comparée à la littérature imprimée, la web-littérature se démarque par la richesse en imagination, la vivacité du langage, le dynamisme du récit, etc.42.

  • 43 Wu Wenhui 吴文辉, Shao Yanjun邵燕君, Ji Yunfei 吉云飞 (2017), Op.cit., p. 166-167 : « Dabufen de yonghu zhen (...)
  • 44 Li Lingjun 李凌俊, « Leixing wenxue : xunzhao ‘jingdianhua’ zhi lu » 类型文学:寻找“经典化”之路 (La littérature de (...)

15Beaucoup reprochent à la web-littérature d’avoir un goût « vulgaire et bas » (disu 低俗). Wu Wenhui吴文辉, fondateur du site Qidian, constate cependant que « la plupart des lecteurs-abonnés apprécient réellement les romans qui représentent des valeurs universelles », telles que « la piété familiale, la loyauté, le courage et la persévérance » ; de plus, grâce à la lecture VIP qui permet aux web-auteurs d’avoir un lectorat stable, ces derniers pensent davantage à améliorer l’écriture, à assurer une lecture de qualité43.
En 2012, Bai Ye 白烨, chercheur de l’Académie des sciences sociales de Chine, remarqua qu’à partir de 2003, le palmarès du site Sina (Xinlang 新浪) indique que les vingt premiers livres les plus lus sont majoritairement de la web-littérature. De même, sur le site Kaijuan 开卷, le palmarès des ventes de livres montre que les vingt premiers titres relèvent de la web-littérature. Bai Ye souligne aussi que « parmi ces œuvres populaires, certaines ont su déployer des éléments de la littérature classique, ce qui rehausse la qualité littéraire et devient exemplaire même pour des écrivains traditionnels »44.

  • 45 Lu Yanxia 路艳霞, « Di wu ci guomin yuedu diaocha : wangluo yuedu shouci chaoguo tushu » 第五次国民阅读调查:网络阅 (...)
  • 46 Ma Ji马季, « Wangluo wenxue : yu chuantong zhujian ronghe, shengchan xiaofei jizhi chengxing — 2009 n (...)

16Effectivement, l’essor de la web-littérature suit sa grande popularité. En 2008, l’Institut de recherches éditoriales de Chine (Zhongguo chuban kexue yanjiusuo 中国出版科学研究所) a publié la Cinquième enquête nationale sur la lecture dans le pays (Di wu ci guomin yuedu diaocha 第五次国民阅读调查). Elle montre que le taux de la lecture sur Internet (36.5 %) dépasse pour la première fois celui de la lecture des livres imprimés (34.7 %)45. Selon des statistiques sur la réception sur Internet publiées en 2009, 10 web-romans ont été lus respectivement plus de cent millions de fois, 100 web-romans plus de dix millions de fois et 3000 romans plus de 1 million de fois46.
Ces chiffres montrent que la production littéraire sur Internet prend son essor aussi bien sur le plan des producteurs que sur le plan des œuvres produites. Grâce à la plate-forme numérique, la web-littérature confirme son existence et prend une position différente à côté de la littérature imprimée. Face à cette montée en force de la web-littérature, le gouvernement finit par prendre des mesures pour un meilleur contrôle.

Censure et canonisation institutionnelle

Censure

  • 47 Michel Hockx (2015), Op. cit., p. 113-114.
  • 48 Idem, p. 114-115.

17Dans une étude intitulée « Innovations et transgressions », Michel Hockx a observé en détail la procédure gouvernementale de la censure en ligne et l’autodéfense des sites littéraires en Chine47. Il remarque que les web-romans n’ont pas besoin de numéro ISBN pour être lus par des millions de lecteurs. Par ailleurs, la censure sur Internet est difficile à appliquer avec efficacité en raison des spécificités des web-romans, à savoir : la longueur extrême du texte, la publication en feuilleton, l’apparition simultanée sur plusieurs sites, etc. Selon une directive gouvernementale, tous les sites doivent afficher des liens officiels pour que le lecteur puisse surveiller et dénoncer le contenu illégal d’un roman, mais en réalité beaucoup sont dans une situation relativement incontrôlée, préservant une écriture qui pourrait être considérée comme transgressive.
Michel Hockx indique que, comme dans l’histoire de la pornographie en Europe, l’écriture transgressive joue un rôle important : d’une part, elle défie le pouvoir des élites moralistes, politiques ou religieuses, d’autre part, elle soulève le débat sur la frontière entre la littérature « vulgaire » et la littérature « sérieuse ». Michel Hockx s’est intéressé à la fiction considérée comme « obscène et pornographique » (yinhui seqing 淫秽色情). Il remarque que le genre danmei 耽美 (tanbi en japonais et BL/Boys Love en anglais), malgré sa nature transgressive, a fini en réalité par être accepté graduellement, au moins sur Internet48. Quant à la fiction érotique, bien qu’aucun site n’affiche visiblement l’existence de cette catégorie comme par mesure d’autoprotection, elle existe soit dans le genre « romance » (yanqing 言情), soit dans la catégorie du thème de la ville (dushi 都市), ou dans d’autres catégories.

  • 49 Le texte intégral se trouve sur le site officiel du gouvernement chinois à l’URL : http://www.gov.c (...)
  • 50 Zhang Ying 张英, « Wangluo wenxue ‘saohuang dafei’ shinian ji » 网络文学“扫黄打非”十年记 (Notes sur les dix ans (...)
  • 51 Guowuyuan xinwen bangongshi 国务院新闻办公室 (The State Council Information Office, SCIO).
  • 52 Le Ministry of Industry and Information Technology (MIIT) est chargé du développement et de la régu (...)
  • 53 Zhang Ying, Op. cit.
  • 54 Ibid.

18Au fur et à mesure du développement de la web-littérature, l’État a appliqué plusieurs campagnes importantes de contrôle.
C’est en 2004 qu’a eu lieu la première campagne anti-pornographique (saohuang 扫黄). Deux ans plus tôt, l’Administration générale de la presse et de l'édition (GAPP, Xinwen chuban zongshu 新闻出版总署) et le Ministère de l’Industrie des Technologies de l’information (Xinxi chanye bu信息产业部) ont publié les « Règlements provisoires de la gestion des publications sur Internet » (Hulianwang chuban guanli zanxing guiding 互联网出版管理暂行规定), s’alignant sur les règlements de la publication sur papier49. En juillet de la même année, le bureau Saohuang dafei 扫黄打非 (Éliminer la pornographie et supprimer l’illégalité) a mis en place une « action d’attaques spécifiques contre les sites obscènes et pornographiques » (Daji yinhui seqing wangzhan zhuanxiang xingdong 打击淫秽色情网站专项行动). Cette action dura plus de trois mois. Plusieurs sites furent fermés en raison de leur contenu jugé « érotique ». Les grands sites comme Qidian et Huanjian Shumeng 幻剑书盟 (Épée imaginaire et serment livresque) pratiquèrent un autocontrôle : quantité de romans furent supprimés ou fermés au public (pingbi 屏蔽) par l’administrateur du site. Suite à cette première campagne de purge, des web-auteurs connus pour leurs écrits érotiques disparurent des sites de Chine continentale50.
En avril 2007, le GAPP demanda de retirer 15 web-romans posant « des problèmes politiques sérieux » sur tous les sites du pays. En août, la « Circulaire d’urgence à propos de Saisir et punir sévèrement les web-romans obscènes et pornographiques » (Guanyu yanli chachu wangluo yinhui seqing xiaoshuo de jinji tongzhi 关于严厉查处网络淫秽色情小说的紧急通知) fut publiée. On dressa une liste de « 40 web-romans pornographiques », condamnés à disparaître d’Internet ; 348 sites furent contrôlés, et certains fermés, certains amendés, retirèrent les ouvrages en question.
En 2009, une autre action spécifique de « rectification contre la vulgarité sur Internet » fut menée conjointement par le bureau de l’information du Conseil d’État51, le Ministère de l’Industrie et des Technologies de l’information52 et le Ministère de la Sécurité publique. En août, le bureau Saohuang dafei demanda de contrôler et d’interdire davantage d’écrits obscènes et pornographiques. Résultat : « 1414 romans publiés sur Internet ou sur téléphone mobile furent sanctionnés ; 20 sites littéraires fermés ; plus de 30,000 liens donnant accès aux pages pornographiques furent supprimés »53. En janvier 2010, le GAPP publia à nouveau une liste de 197 sites censurés pour les mêmes raisons, 195 œuvres furent saisies, 20,000 liens illégaux supprimés.
À partir de 2010, assistés par l’État, des sites littéraires instaurent un système d’auto-censure interne à différents niveaux. Le filtrage par des mots-clés en est une méthode récurrente. À titre d’exemple, selon Hou Xiaoqiang 侯小强, ancien CEO du Groupe Shengda wenxue 盛大文学 (Grande littérature), ce dernier pratique l’autocensure interne par un système de surveillance sans précédent. D’abord, on établit une base de données du vocabulaire obscène, pornographique ou vulgaire ; le système procède ensuite au filtrage automatique sur les romans afin de « fermer » au public des contenus « nuisibles ». Dans un deuxième temps, deux révisions sont imposées, la première par des gestionnaires du site, la deuxième par le bureau du Groupe pour la validation finale. Parallèlement, un Prix pour récompenser la dénonciation est établi dans l’objectif d’inciter les lecteurs à participer à la surveillance des contenus. Enfin, deux comités de révision supplémentaires sont constitués : l’un composé d’étudiants en provenance de plusieurs universités du pays, l’autre de spécialistes académiques de la littérature54.

  • 55 Ibid.
  • 56 « Wei daji wangshang yinhui seqing xinxi, ‘jingwang’ zhuanxiang xingdong qidong » 为打击网上淫秽色情信息,“净网”专 (...)
  • 57 « Zhongyang wangxinban tongbao jingwang xingdong jinzhan, gongbu dianxing anli » 中央网信办通报净网行动进展 公布典型 (...)

19L’autocensure est pratiquée aussi sous la pression de l’opinion publique. Le 8 décembre 2010, une émission de la chaîne de télévision officielle CCTV nommée Xiaofei zhuzhang 消费主张 (Idées de consommation) afficha une liste de web-romans vulgaires publiés sur les sites du Groupe Shengda. Le soir même, ce dernier supprima tous les romans mentionnés. À ce sujet, le PDG du Groupe Shengda s’exprima dans les termes suivants : « Les chefs d’entreprise doivent rester vigilants à la politique. Quand c’est nécessaire, il faut sacrifier une partie de ses bénéfices et se conformer à l’intérêt global du pays »55.
En juillet 2012, une nouvelle campagne anti-pornographie et anti-illégalité fut organisée pour attaquer certaines écrits dont les thèmes étaient en lien étroit avec les problèmes de la société. Suite à cette campagne, des thèmes comme heidao 黑道 (société secrète), bangpai 帮派 (gang), danmei, guangchang 官场 (milieux bureaucrates) disparurent massivement des sites littéraires.
La dernière grande campagne de « nettoyage sur Internet » (jingwang 净网) eut lieu en 2014, entre avril et novembre56. Selon le bureau de l’information du Conseil d’État, durant cette campagne, au total 1222 sites furent fermés57.

  • 58 Michel Hockx (2015), Op.cit., p. 116-123.
  • 59 Ibid., p. 124-130.
  • 60 Site consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://www.jjwxc.net/.
  • 61 Voir le forum consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://bbs.jjwxc.net/bindex.php?class=2.
  • 62 Tianxia Guiyuan 天下归元, Di Huang 帝凰 (L’impératrice Phénix), sur Xiaoxiang shuyuan 瀟湘書院, mis en ligne (...)

20Ainsi, nous pouvons constater que le contrôle officiel de l’État est constamment présent sur Internet. Cependant, comme Michel Hockx l’a remarqué, au fil de ces campagnes, la définition du terme yinhui seqing paraissait flottante58. Par ailleurs, les internautes trouvent toujours des moyens pour échapper à la censure. Michel Hockx a cité le cas d’un site littéraire de taille moyenne nommé Feilu xiaoshuowang 飞卢小说网 (b.faloo.com.)59. Selon les gérants de ce site, la censure semble due davantage à la dénonciation des lecteurs qu’aux mesures officielles. Des internautes ont recours à des techniques spécifiques de contournement pour échapper à la censure. À titre d’exemple : pour les scènes érotique, le web-auteur évite de les mettre au début d’un chapitre, ou dans chaque chapitre ; il les place une fois tous les 4-5 chapitres ; pour des mots censurés, le web-auteur les écrit en pinyin, utilise l’euphémisme ou met un * entre les deux caractères afin de dissocier le mot, par exemple le terme « rufang » 乳房 (seins) est écrit « ru*fang » 乳*房.
Des cas similaires existent aussi ailleurs. Sur la page d’accueil du site Jinjiang wenxuecheng, la catégorie danmei, censurée, est remplacée par une nouvelle catégorie nommée chun ai 纯爱 (amour pur) dont le contenu porte toujours sur les Boys love60 ; par ailleurs, dans le Forum du même site, sous couverture du terme chun ai, les lecteurs dans leurs dialogues emploient librement le terme danmei sans craindre pour autant la censure61.
Lorsqu’un web-roman est publié en version papier, il subit plus de censure dans sa version imprimée. Le web-roman Dihuang帝凰 (L’impératrice Phénix) de Tianxia Guiyuan 天下归元62 en est un exemple. L’auteure fut obligée de supprimer de nombreux passages concernant l’érotisme, la violence, la cruauté sanglante, la politique, la bureaucratie et les complots (au total 550 000 caractères) pour que le livre imprimé puisse voir le jour. Ce qui montre que la censure sur Internet est loin d’être aussi sévère que celle concernant la littérature imprimée.

Orientation institutionnelle

21En 2014, à la mi-octobre, le Président Xi Jinping prononça un discours à Beijing sur la création littéraire et artistique. Dans le passage consacré à la littérature sur Internet, il a mentionné la nécessité de prendre en main cette nouvelle forme littéraire :

  • 63 « 互联网技术和新媒体改变了文艺形态,催生了一大批新的文艺类型,也带来文艺观念和文艺实践的深刻变化。由于文字数码化、书籍图像化、阅读网络化等发展,文艺乃至社会文化面临着重大变革。要适应形势发展,抓好 (...)

« La technologie d’Internet et les nouveaux médias ont modifié les formes de la littérature et de l’art, ils ont encouragé la naissance d’une série de nouveaux genres littéraires et artistiques, de même, ils ont entraîné de profonds changements dans la conception et la pratique artistiques. Littérature numérique, livres visuels, lecture sur Internet, tous ces développements font en sorte que la littérature et l’art, voire la culture sociale, font face à d’énormes mutations. Il faut nous conformer à l’évolution de la situation, assurer la bonne production culturelle sur Internet, et consolider la force d’orientation positive. »63

  • 64 Voir Hong Zicheng, M.M. Day, A History of Contemporary Chinese Literature, Leiden : Brill, coll. «  (...)
  • 65 Ouyang Youquan 欧阳友权, Shuzihua yujing zhong de wenyixue 数字化语境中的文艺学. Beijing : Zhongguo shehui kexue, (...)

22Le gouvernement applique ainsi parallèlement un contrôle positif de la culture et des médias par la récompense et la canonisation institutionnelle. De cette manière, la force politique commence à influencer la web-littérature.
Tout d’abord, des prix littéraires sont accordés à la web-littérature par l’Association des écrivains de Chine (Zhongguo zuojia xiehui 中国作家协会) dont la fonction principale est d’exercer un leadership politique afin de garantir l’application de normes littéraires64. En 2007, pour la première fois, le prestigieux Prix Lu Xun (Lu Xun wenxuejiang 鲁迅文学奖) fut discerné à une étude théorique sur la web-littérature : Shuzihua yujing zhong de wenyixue 数字化语境中的文艺学 (Étude sur la littérature et l’art dans le contexte numérique)65.
En décembre 2008, une action nommée « Inventaire des dix ans de web-littérature » (Wangluo wenxue shinian pandian 网络文学十年盘点) fut lancée par le Groupe de publication des écrivains de Chine (Zhongguo zuojia chuban jituan 中国作家出版集团) et la maison d’édition numérique Zhongwen zaixian 中文在线 (All Digital Publishing). Ce fut la première fois que la littéraire majeure accordât son attention à la web-littérature. Suite à cet inventaire, sont apparus dix Prix d’« Œuvres d’excellence » (Youxiu zuopin jiang 优秀作品奖) et dix Prix des « Œuvres préférées par le lectorat » (Renqi zuopin jiang 人气作品奖). Le comité de sélection était composé de rédacteurs en chef et de critiques littéraires. Cet événement pourrait être considéré comme un premier échange entre la littérature traditionnelle et la web-littérature.
À la même période, certains web-auteurs furent promus officiellement au rang de membres de l’Association des écrivains de Chine. À titre d’exemple, en 2005, les nouveaux membres admis furent Anni Baobei 安妮宝贝 et Zhang Yueran 张悦然, deux auteures « amphibies » qui sont actives à la fois dans la littérature imprimée et la web-littérature. En 2009, l’Association des écrivains du Hubei modifia ses conditions d’adhésion pour accueillir les web-auteurs. La même année, onze web-auteurs célèbres dont Yanyu Jiangnan 烟雨江南, Qingchuan 晴川, Jiutu 酒徒 furent recommandés et admis à l’Association. C’est un signe fort de la reconnaissance officielle à l’égard des auteurs en provenance du web-espace.

  • 66 « Lu Xun wenxueyuan shou kai wangluo wenxue zuojia peixunban » 鲁迅文学院首开网络文学作家培训班 (L’Institut d’étude (...)
  • 67 « Wangluo zuojia Tangjia Sanshao dangxuan Zhongguo zuoxie quanguo weiyuanhui weiyuan » 网络作家唐家三少当选中国 (...)
  • 68 « Tangjia Sanshao chuxi di shi jie zuojiabang, duo IP jiang yao gaibian » 唐家三少出席第十届作家榜IP将要改编 (Tan (...)

23Deuxièmement, la formation institutionnelle des web-auteurs est un autre processus de l’intégration officielle.
En juillet 2009, l’Association des écrivains inaugura la première édition de la « Classe de Formation des web-écrivains » (Wangluo wenxue zuojia peixunban 网络文学作家培训班) à Beijing, à l’Institut d’études littéraires Lu Xun (Lu Xun wenxueyuan 鲁迅文学院)66. Vingt-neuf web-auteurs furent sélectionnés pour effectuer dix jours de stage. Les cours furent donnés par des écrivains célèbres, des critiques littéraires et des professeurs d’université. Les cours portaient sur les courants littéraires et la théorie normalisée de la création littéraire. Les stagiaires furent co-sélectionnés par l’Institut d’études littéraires Lu Xun et le Groupe Shengda. Parmi les premiers stagiaires, on trouve Tangjia Sanshao 唐家三少, auteur de la trilogie Douluo Dalu 斗罗大陆 (Continent de combat), paru sur le site Qidian à partir de 2008. Deux mois après cette formation, Tangjia Sanshao fut invité à la Foire du livre de Frankfort (Frankfurt Book Fair). En 2010, il fut le premier web-auteur admis à l’Association des écrivains. En 2011, il fut élu membre du comité national de l’Association des écrivains (Zhongguo zuoxie quanguo weiyuanhui weiyuan 中国作协全国委员会委员) en même temps que les grands écrivains de la littérature imprimée tels que Mo Yan 莫言, Yu Hua, Liu Zhenyun 刘震云67. En 2016, il fut élu « le web-écrivain de l’année » (niandu wangluo zuojia年度网络作家) à la « 10e édition du Palmarès des écrivains » (Di shi jie zuojiabang 第十届作家榜). Ce Prix est issu d’un vote mixte entre 321 493 lecteurs chinois et étrangers, 30 médias et le comité d’organisation du Palmarès68. On peut observer qu’une nouvelle voie de canonisation institutionnelle prend forme, avec la participation du lectorat venant de l’espace populaire.

  • 69 Voir Wang Mi 王觅,« Lu Xun wenxueyuan di jiu jie wangluo wenxue zuojia peixunban kaiban » 鲁迅文学院第九届网络文 (...)
  • 70 Voir Wang Yang 王杨, « Shou jia wangluo wenxue daxue chengli » 首家网络文学大学成立 (La première université de (...)
  • 71 Voir Chen Yuan 陈苑, Jiang Hongbing 姜泓冰, « ‘Sanjia mache’ peixun wangluo zuojia » 三驾马车 培训网络作家 (« Tr (...)

24Entre 2009 et 2016, la « Formation des web-écrivains » a tenu neuf éditions. Par rapport au début, l’effectif des stagiaires en 2016 a doublé (61 web-auteurs), la durée du stage aussi (21 jours), le nombre des sites partenaires a connu un essor sensible (35 sites)69.
À part cette formation, une Université de web-littérature (Wangluo wenxue daxue 网络文学大学) fut créée sous la directive de l’Association en octobre 2013, à l’initiative de la maison d’édition numérique Zhongwen zaixian, et soutenue par une dizaine de grands sites littéraires. Celle-ci organise des formations gratuites aux web-auteurs. L’équipe des formateurs est composée d’écrivains renommés, de spécialistes universitaires et de critiques littéraires. Mo Yan, prix Nobel de littérature en 2012, est le Président d’honneur de cette université. Lors de son discours d’inauguration, il a souligné que la web-littérature partage avec la littérature imprimée les mêmes valeurs littéraires, à savoir l’originalité de la création, la richesse de l’écriture, la sincérité des personnages, le dynamisme du langage70.
Une autre voie d’intégration des web-auteurs au sein du système officiel est la création d’un diplôme universitaire spécialisé en web-littérature71. Ce diplôme a été créé en 2014 à l’Institut des arts visuels de Shanghai (Shanghai shijue yishu xueyuan 上海视觉艺术学院, Shanghai Institute of Visual Art) en partenariat avec le Groupe Shengda. Il prépare non seulement des futurs auteurs de la web-littérature, mais aussi des professionnels aux nouveaux métiers liés à l’industrie culturelle autour de la web-littérature.
Par ailleurs, les médias officiels commencent à accorder un espace spécial à la web-littérature. Par exemple, Wenyi bao 文艺报 (Literature and Art Newspaper), le plus ancien journal littéraire depuis la fondation de la République populaire de Chine en 1949, a collaboré avec Shengda et créé une nouvelle rubrique en lien avec la web-littérature.

  • 72 « Zhongguo zuoxie kaolü xina wangluo zuojia, Tianxia Bachang deng ‘bu ganmao’ » 中国作协考虑吸纳网络作家,天下霸唱等  (...)
  • 73 Chen Jiangong 陈建功, « Zai ‘wangluo wenxue shi nian pandian’ huodong qidong yishi shang de zhici »(...)
  • 74 Hu Jun 胡军, « Zhongguo zuoxie jiji guanzhu wangluo wenxue »中国作协积极关注网络文学 » (L’Association des écrivai (...)
  • 75 « Wangluo wenxue ‘Jingdou lunjian’, Zhongguo zuoxie shouci yantao wangwen » 网络文学京都论剑中国作协首次研讨网文 (L (...)
  • 76 Voir Shao Yanjun 邵燕君, Zhuang Yong 庄庸 (dir.), 2015 Zhongguo niandu wangluo wenxue (nüpin juan) 2015(...)

25Enfin, aux différentes occasions officielles, des autorités littéraires ou politiques ne manquent pas de prononcer des discours positifs et encourageants à l’égard de la web-littérature. Tie Ning 铁凝, présidente de l’Association des écrivains, a félicité le dynamisme et la créativité du web-langage qui « subvertit l’hégémonie de la littérature imprimée » (dianfu le zhizhi chuantong meiti de huayu baquan 颠覆了纸质传统媒体的话语霸权)72 ; Chen Jiangong 陈建功, le vice-président de la même Association, a souligné la grande popularité de la web-littérature et pris acte de son impact sur la littérature majeure73 ; Gao Hongbo 高洪波, un autre vice-président de l’Association, a remarqué que la quantité des web-romans avait dépassé la totalité de celle de ces soixante dernières années produite par la littérature imprimée74.
Les milieux académiques font partie de ce nouveaux paysage littéraire : des chercheurs en littérature sont invités aux colloques et aux journées d’étude consacrés à la web-littérature, organisés par l’Association des écrivains75. La construction théorique des études sur la web-littérature est en cours. Rappelons qu’en mai 2015, fut créé « le Forum d’études sur la web-littérature de l’université de Beijing » (Beida wangluo wenxue yanjiu luntan 北大网络文学研究论坛) animé par des enseignants-chercheurs et étudiants du Département de Littérature chinoise de l’université de Beijing, sous la direction de Shao Yanjun. L’objectif du « Forum » est de poursuivre les études académiques dans le domaine de la web-littérature et des nouveaux médias. Comme résultat tangible, le « Forum » publie, depuis 2015, deux anthologies par an d’extraits choisis de web-littérature76. La sélection des textes se fait sur la base de divers palmarès de l’année en cours et plus particulièrement en fonction de la qualité littéraire selon les critères académiques (à la place de la popularité du lectorat). Chaque extrait est accompagné de la présentation de l’auteur, suivi d’une analyse de texte et de certains des commentaires publiés par des lecteurs du site littéraire. La conception de l’anthologie peut être considérée comme une des pistes possibles pour introduire la web-littérature dans le champ des études académiques. À présent, les volumes pour les années 2016 et 2017 sont également parus.

Conclusion

26L’émergence de la web-littérature a lancé une reconfiguration du système littéraire existant. Le statut de l’auteur, la production littéraire, les valeurs littéraires, le rapport avec le pouvoir officiel …, moult nouveautés nous incitent à avancer dans notre réflexion sur de nouvelles questions : comment cadrer les nouvelles frontières en mouvance ? Comment définir la pratique de l’écriture littéraire en lien avec d’autres formes artistiques nées grâce aux nouveaux médias, à savoir ACG - Animation (donghua 动画), Comique (mahua 漫画) et Game (youxi 游戏) ? Et ce ne sont sans doute pas là les dernières interrogations que suscite la web-littérature.

Haut de page

Notes

1 Michel Hockx, Internet Literature in China. New York : Columbia University Press, 2015, p. X.

2 China Internet Network Information Center (Zhongguo hulian wangluo xinxi zhongxin 中国互联网络信息中心).

3 ZhangYijun 张毅君, « Zai shoujie Zhongguo « wangluo wenxue+ » dahui shang de fayan » 在首届中国网络文学+”大会上的发言 (Discours donné à la première Conférence en Chine sur la « Web-littérature + »), mis en ligne le 11-08-2017, consulté le 18-11-2017, à l’URL : http://book.sina.com.cn/news/whxw/2017-08-11/doc-ifyixtym0732414.shtml. Zhang Yijun est le directeur de la Division de la publication numérique de l’Administration générale de la presse, de l'édition, de la radiodiffusion, du cinéma et de la télévision (Guojia xinwen chuban guangdian zongju shuzi chubansi 国家新闻出版广电总局数字出版司).

4 Ibid.

5 Voir Michel Hockx, Op.cit., p. 35-37.

6 Id., p. 4 : « It is Chinese-language writing, either in established literary genres or in innovatives literary forms, written especially for publication in an interactive online context and meant to be read on-screen ».

7 Yu Hua, « Wangluo he wenxue » 网络和文学 (Internet et la littérature), Zuojia 作家 (Writer Magazine), 5, 2000, p. 7.

8 Yu Kexun 於可训, « Shuo wangluo wenxue » 说网络文学 (Sur la web-littérature), in Changjiang wenyi 长江文艺 (Changjiang Literature & Art), n° 9, 2012 : « 网络不过是书写工具传播工具。甲骨文学,钟鼎文学,……纸张文学,历史上从未这样称呼过。网络文学与以往文学没有本质区别. »

9 Shao Yanjun 邵燕君, « Meijie geming shiye xia de wangluo wenxue ‘jingdianhua’ 媒介革命视野下的网络文学“经典化” » (« La canonisation » de la web-littérature sous l’angle de la révolution médiatique), in Huayu wangluo wenxue yanjiu 华语网络文学研究 (Étude sur la web-littérature en langue chinoise). Hangzhou : Zhejiang wenyi, 2015, p. 84 : « 网络文学并不是指一切在网络发表,传播的文学,而是在网络中生产的文学。也就是说,网络不只是一个发表平台,而同时是一个生产空间. »

10 Marchall Mc Luhan, Pour comprendre les médias. Paris : Le Seuil, 1968.

11 Op. cit.,p. 23.

12 Idem,p. 10-11.

13 Shih-chen Chao, « The Re-institutionalisation of Popular Fiction the Internet and a New Model of Popular Fiction Prosumption in China », Journal of the British Association for Chinese Studies, vol. 3, décembre 2013, p. 1-38.

14 Don Tapscott, Anthony Williams, Wikonomics: How Mass Collaboration Changed Everything. London : Atlantics Book, 2008, p. 127 : « A new model of prosumption, where customers participate in the production of products in an active and ongoing way ».

15 « Guanyu xinren zai Qidian tougao de wenti » 关于新人在起点投稿的问题 (À propos de la publication sur le site Qidian pour un auteur novice), mis en ligne le 24-11-2017, consulté le 26-11-2017, à l’URL : https://zhidao.baidu.com/question/259631851.html ; « Ruhe chengwei yi ge wangluo xieshou » 如何成为一个网络写手(Comment devenir un web-auteur ?) Consulté le 18-11-2017, à l’URL : http://www.58cyjm.com/wenda/cydzh/24577.shtml.

16 L’interview a eu lieu le 20 juillet 2015 entre Tianxia Guiyuan et Xu Shuang, à Jurong dans la province du Jiangsu, en Chine.

17 L’auteur partage avec le site l’argent en provenance de la récompense des lecteurs selon un pourcentage convenu par les deux parties.

18 « Fensi zhi » 粉丝值 (Valeurs des fans), voir la page consultée le 18-11-2017 à l’URL : https://www.qidian.com/help/index/11.

19 « Ruhe chengwei yi ge wangluo xieshou », op. cit.

20 « Guanyu xinren zai Qidian tougaode wenti », op.cit.

21 Tianxia Guiyuan 天下归元, « Wangluo xieshou miandui bi chuantong zuojia duo henduo de kunrao » 网络写手面对比传统作家多很多的困扰 (Les web-auteurs font face à beaucoup plus de difficultés que les écrivains traditionnels), mis en ligne le 20 juin 2012, consulté le 18-11-2017 à l’URL : http://www.chinawriter.com.cn.

22 Ibidem : « (我的小说)针对的就是女性网文读者。(……)只要这本励志小说传递给它所面对的特定的群体积极和光明的精神信念,那它就没有失败. »

23 Xia Lie 夏烈, « Yingxiang wangluo wenxue de si zhong jiben liliang » 影响网络文学的四种基本力量 (Quatre forces essentielles qui agissent sur la web-littérature), in Guannian zaizao yu xiangxiangli chongjian 观念再造与想像力重建 (La re-création du concept et la reconstruction de l’imaginaire). Beijing : Beijing daxue, 2017, p. 26-27.

24 Nous empruntons ici la traduction d’Isabelle Rabut et Angel Pino, dans Yu Hua, La Chine en dix mots. Arles : Actes Sud, 2010, p. 223.

25 He Maixiao贺麦晓 (Michel Hockx), Li Qiang 李强, « Zai wangluo neiwai huanjing zhong taolun wangluo wenxue — zhuanfang He Maixiao » 在网络内外环境中讨论网络文学 — 专访贺麦晓 (Discussion sur la web-littérature aux contextes interne et externe d’Internet — interview spéciale accordée par Michel Hockx), in Wangluo wenxue pinglun 网络文学评论 (Internet Literature Review), n° 1, avril 2017, p. 187.

26 Shao Yanjun 邵燕君, Wangluo shidai de wenxue yindu 网络时代的文学引渡 (Transfert littéraire à l’ère d’Internet). Guilin : Guangxi shifan daxue, 2015, p. 63-64.

27 A savoir : Sanguo yanyi 三国演义 (Les Trois Royaumes), Shuihuzhuan 水浒传 (Au bord de l'eau), Xiyouji 西游记 (La Pérégrination vers l'Ouest) et Hongloumeng 红楼梦 (Le Rêve dans le pavillon rouge).

28 Un système de lecture payante à bas prix qui fonctionne généralement de la manière suivante : après avoir mis en ligne les premiers chapitres gratuits, le site étiquette les chapitres postérieurs comme payants et réservés au lecteur abonné considéré comme « VIP » (Very Important Person), la lecture de chaque chapitre (contenant 5000 caractères environ) est au prix de 1 mao (environ 1 centime d’euro).

29 Wu Wenhui 吴文辉, Shao Yanjun邵燕君, Ji Yunfei 吉云飞, « Zhongguo wangluo wenxue bi qita yulechanye chengshu shinian — zhuanfang Qidian zhongwenwang chuangshiren, yuewen jituan CEO Wu Wenhui » 中国网络文学比其他娱乐产业成熟十年 — 专访起点中文网创始人,阅文集团CEO吴文辉» (La littérature sur Internet en Chine a dix ans d’avance par rapport aux autres secteurs de loisirs — interview spéciale accordée par Wu Wenhui, fondateur du site Qidian et CEO du groupe Yuewen), in Wangluo wenxue pinglun 网络文学评论 (Internet Literature Review), avril 2017, n° 1, p. 165.

30 Shao Yanjun 邵燕君, Qin shiji di yi ge shi nian xiaoshuo yanjiu 新世纪第一个十年小说研究 ( Étude sur les romans de la première décennie du nouveau siècle). Beijing : Beijing daxue, 2016, p. 238.

31 Page consultée le 10-11-2017, à l’URL : https://www.qidian.com/.

32 Wu Wenhui, al, Op. cit., p. 161.

33 Nanpai Sanshu, né en 1982 au Zhejiang, auteur du célèbre web-roman Daomu biji 盗墓笔记 (Notes de pilleurs de tombes) en 9 tomes. Il commença l’écriture en 2006. En 2011, avec ses droits d’auteur annuels à hauteur de 15,8 millions de yuans, il fut placé au 2e rang sur la liste des écrivains chinois des plus riches.

34 C’est une revue imprimée papier (ISBN 2095-8846) qui publie des extraits de web-romans sélectionnés.

35 « (超好看) 这三个字,是我认为的,对于小说最高级的评价。比起“你的小说很有社会意义”、“你的小说教会了我很多东西”,这三个字要吸引我得多。于是就有了这本杂志……只要是好看的小说,我就喜欢看,在我心中,世界只有两种小说,一种是好看的,一种是不好看的. » Voir « Nanpai Sanshu ‘qian zi qian yuan’ chuangban « Chao haokan » zazhi » 南派三叔“千字千元”创办《超好看》杂志 (Nanpai Sanshu offrant « mille yuan pour mille caractères » crée le Super Nice magasine), texte mis en ligne le 24-07-2011, consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://news.cntv.cn/20110724/102378.shtml.

36 « Zhengkan zhenggao yaoqiu » 正刊征稿要求  (Appel à publication pour la revue principale), in Chao haokan 超好看 (Super Nice magasine ), n° 1, août 2011 (Éditions Qinghai renmin).

37 « Shou jie ‘Zhe pian xiaoshuo chao haokan’ leixingwenxue jiang qidong » 首届“这篇小说超好看”类型文学奖启动 (La première édition du Prix de la littérature de genre « Ce roman est super attrayant » a démarré), texte mis en ligne le 19-07-2014, consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://news.ifeng.com/a/20140719/41220821_0.shtml.

38 « Dasai juti shiyi » 大赛具体事宜 (Précisions sur le concours). Texte consulté en ligne le 10-11-2017 à l’URL : https://baike.baidu.com/item/%E8%B6%85%E5%A5%BD%E7%9C%8B.

39 Jinhezai est né en 1977. Son œuvre représentative s’intitule Wukong zhuan 悟空传 (La vie du Roi singe), publiée sur le site Sina en 2000, ensuite en livre en 2001, édité par les éditions du Guangming ribao. Il est un des fondateurs du monde imaginaire Jiuzhou九州 (Neuf continents), auteur du roman Jiuzhou · Yu chuanshuo 九州· 羽传说 (Jiuzhou · légende du clan de plume), publié en livre en 2005 édité par les éditions Xinshijie. En juin 2004, il fut élu l’une des « cent personnes influentes sur Internet en Chine » (Yingxiang Zhongguo hulianwang de yi bai ren 影响中国互联网的一百人).

40 Tomoki Imamura est né en 1986, lauréat du Prix littéraire Bungeishô décerné par la célèbre maison d’éditions Kawade Shobō Shinsha pour récompenser les jeunes auteurs peu connus. Son roman primé s’intitule Kurisutaru warî ni furisosogu hai クリスタル・ヴァリーに降りそそぐ灰 (La Cendre qui s'abat sur la vallée de Crystal), un récit de SF, classé comme « light novel », qui met en scène un monde après la catastrophe de Fukushima (11-03-2011), avec ses monstres et ses univers parallèles.

41 Ouyang Youquan 欧阳友权, « Wangluo wenxue : qianjin daolu shang san dao kan » 网络文学:前进道路上三道坎 (La web-littérature : trois cavités sur le chemin de la progression), Nanfang wentan 南方文坛 (La scène littéraire du sud), n° 3, 2009.

42 Liu Xiujuan 刘秀娟, « Wangluo shidai : wenxue de xin yujing » 网络时代:文学的新语境 » (L’ère d’internet : nouveau contexte littéraire), Wenyi bao 文艺报 (Literature and Art Newspaper), 2009-08-13. 

43 Wu Wenhui 吴文辉, Shao Yanjun邵燕君, Ji Yunfei 吉云飞 (2017), Op.cit., p. 166-167 : « Dabufen de yonghu zhenzheng huanying de neirong fan’er shi fanying pushi jiazhiguan de dongxi » 大部分的用户真正欢迎的内容范儿是反应普氏价值观的东西.

44 Li Lingjun 李凌俊, « Leixing wenxue : xunzhao ‘jingdianhua’ zhi lu » 类型文学:寻找“经典化”之路 (La littérature de genre : à la recherche de la voie de « canonisation »), Wenxue bao 文学报 (Journal de la littérature), texte mis en ligne le 27-12-2012, consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://wenxue.news365.com.cn/wxb/html/2012-12/27/content_150563.htm.

45 Lu Yanxia 路艳霞, « Di wu ci guomin yuedu diaocha : wangluo yuedu shouci chaoguo tushu » 第五次国民阅读调查:网络阅读首次超过图书 » (La 5e enquête sur la lecture des citoyens : la quantité de la web-lecture dépasse pour la première fois celle de la lecture des livres imprimés), Beijing ribao 北京日报 (Quotidien de Beijing), mis en ligne le 21-04-2008, consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://tech.sina.com.cn/i/2008-04-21/09542150557.shtml.

46 Ma Ji马季, « Wangluo wenxue : yu chuantong zhujian ronghe, shengchan xiaofei jizhi chengxing — 2009 nian zhongguo wangluo wenxue lüeshu » 网络文学:与传统逐渐融合,生产消费机制成型 — 2009年中国网络文学略述 » (La web-littérature : fusion progressive avec la tradition, formation du mécanismes de la production et de la consommation — brève présentation de la web-littérature en Chine en l’an 2009), Wenyi zhengming 文艺争鸣 (Débats littéraires et artistiques),n° 1, 2010, cité par Ouyang Youquan, « Wangluo wenxue : cong caogen shuchu dao zhuliu renke » 网络文学:从草根庶出到主流认可 » (La web-littérature : de la place marginale des gens de peu à la reconnaissance du mainstream), Xuexi yu tansuo 学习与探索 (Study and exploitation), n° 2, 2010, p. 180.

47 Michel Hockx (2015), Op. cit., p. 113-114.

48 Idem, p. 114-115.

49 Le texte intégral se trouve sur le site officiel du gouvernement chinois à l’URL : http://www.gov.cn/gongbao/content/2003/content_62636.htm (consulté le 10-11-2017). Les « Règlements provisoires » ont été appliqués du 1 août 2002 au 10 mars 2016. Par la suite, ils ont été remplacés par les « Règlements de la gestion des publications sur Internet » (Hulianwang chuban guanli guiding 互联网出版管理规定) à partir du 10 mars 2016.

50 Zhang Ying 张英, « Wangluo wenxue ‘saohuang dafei’ shinian ji » 网络文学“扫黄打非”十年记 (Notes sur les dix ans de Campagnes « pour éliminer la pornographie et supprimer l’illégalité » à l’égard de la web-littérature), texte mis en ligne le 31-05-2014, consulté le 10-11-2017, à l’ URL : http://cul.qq.com/a/20140531/005223.htm.

51 Guowuyuan xinwen bangongshi 国务院新闻办公室 (The State Council Information Office, SCIO).

52 Le Ministry of Industry and Information Technology (MIIT) est chargé du développement et de la régulation des secteurs de l’électronique, des logiciels, de l’internet et des communications sans fil, des services postaux, de l’information ainsi que de la promotion de l’économie du savoir. Il est sous la responsabilité du Conseil d'État.

53 Zhang Ying, Op. cit.

54 Ibid.

55 Ibid.

56 « Wei daji wangshang yinhui seqing xinxi, ‘jingwang’ zhuanxiang xingdong qidong » 为打击网上淫秽色情信息,“净网”专项行动启动 (Pour éliminer les informations obscènes et pornographiques sur Internet, l’action spéciale de « nettoyage de toile » a démarré). Mis en ligne le 14-04-2014, consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://news.sina.com.cn/o/2014-04-14/084029928092.shtml.

57 « Zhongyang wangxinban tongbao jingwang xingdong jinzhan, gongbu dianxing anli » 中央网信办通报净网行动进展 公布典型案例 (Le « Central Leading Group for Internet Security and Informatization » communique sur l’avancement de l’action de « nettoyage de toile » et publie des cas représentatifs). Mis en ligne le 20-06-2014, consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://www.njdaily.cn/2014/0620/869773.shtml.

58 Michel Hockx (2015), Op.cit., p. 116-123.

59 Ibid., p. 124-130.

60 Site consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://www.jjwxc.net/.

61 Voir le forum consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://bbs.jjwxc.net/bindex.php?class=2.

62 Tianxia Guiyuan 天下归元, Di Huang 帝凰 (L’impératrice Phénix), sur Xiaoxiang shuyuan 瀟湘書院, mis en ligne le 07-09-2009, consulté le 6 juin 2015 à l’URL : http://www.xxsy.net/books/181561/default.html. La version papier en trois volumes (1155 pages) a été publiée à Nanjing aux éditions Jiangsu wenyi en 2011.

63 « 互联网技术和新媒体改变了文艺形态,催生了一大批新的文艺类型,也带来文艺观念和文艺实践的深刻变化。由于文字数码化、书籍图像化、阅读网络化等发展,文艺乃至社会文化面临着重大变革。要适应形势发展,抓好网络文艺创作生产,加强正面引导力度. » Voir Xi Jinping 习近平, « Zai wenyi gongzuo zuotanhui shang de jianghua » 在文艺工作座谈会上的讲话 (Discours aux Causeries sur la littérature et l’art). Mis en ligne le 14-10-2015, consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://news.xinhuanet.com/politics/2015-10/14/c_1116825558.htm

64 Voir Hong Zicheng, M.M. Day, A History of Contemporary Chinese Literature, Leiden : Brill, coll. « Brill's Humanities in China Library », 2007, p. 27 : « The bylaws of the Writers Association indicate that it is a “mass group voluntarily formed from China's authors,” but, during this period, it was not purely an organization of such a nature. It was a coordinator and guarantor of an author's creative activities, artistic exchanges, and legitimate rights and interests, but its more important functions were to exercise political and artistic leadership and control of a writer's literary activities, and to guarantee that literary norms were implemented. »

65 Ouyang Youquan 欧阳友权, Shuzihua yujing zhong de wenyixue 数字化语境中的文艺学. Beijing : Zhongguo shehui kexue, 2005.

66 « Lu Xun wenxueyuan shou kai wangluo wenxue zuojia peixunban » 鲁迅文学院首开网络文学作家培训班 (L’Institut d’études littéraires Lu Xun inaugure la première promotion de la classe de Formation des web-écrivains), mis en ligne le 15-07-2009, consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://media.people.com.cn/GB/40606/9662186.html.

67 « Wangluo zuojia Tangjia Sanshao dangxuan Zhongguo zuoxie quanguo weiyuanhui weiyuan » 网络作家唐家三少当选中国作协全国委员会委员 (Le web-écrivain Tangjia Sanshao est élu membre du Comité national de l’Association des écrivains), mis en ligne le 25-11-2011, consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://www.chinanews.com/cul/2011/11-25/3487392.shtml.

68 « Tangjia Sanshao chuxi di shi jie zuojiabang, duo IP jiang yao gaibian » 唐家三少出席第十届作家榜IP将要改编 (Tangjia Sanshao a assisté à la cérémonie du 10e édition du Palmarès des écrivains, de nombreux projets d’adaptation pour mettre en valeur la propriété intellectuelle ), mis en ligne le 21-04-2016, consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://ent.sina.com.cn/v/m/2016-04-21/doc-ifxrpvcy4301347.shtml.

69 Voir Wang Mi 王觅,« Lu Xun wenxueyuan di jiu jie wangluo wenxue zuojia peixunban kaiban » 鲁迅文学院第九届网络文学作家培训班开班 (La rentrée de la 9e promotion de la classe de Formation des web-écrivains à l’Institut d’études littéraires Lu Xun), mis en ligne le 04-03-2016, consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://www.chinawriter.com.cn/n1/2016/0706/c404042-28530311.html.

70 Voir Wang Yang 王杨, « Shou jia wangluo wenxue daxue chengli » 首家网络文学大学成立 (La première université de web-littérature est créée), mis en ligne le 01-11-2013, consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://www.haozuojia.com/wzzx/wxdt/272445.shtml.

71 Voir Chen Yuan 陈苑, Jiang Hongbing 姜泓冰, « ‘Sanjia mache’ peixun wangluo zuojia » 三驾马车 培训网络作家 (« Trois chevaux d’un char » forment des web-écrivains), mis en ligne le 26-02-2014consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://finance.ifeng.com/a/20140226/11747552_0.shtml .

72 « Zhongguo zuoxie kaolü xina wangluo zuojia, Tianxia Bachang deng ‘bu ganmao’ » 中国作协考虑吸纳网络作家,天下霸唱等 « 不感冒 » (L’Association des écrivains de Chine compte faire intégrer des web-auteurs, Tianxia Bachang et compagnie n’y sont pas intéressés), mis en ligne le 01-04-2008, consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://www.china.com.cn/book/txt/2008-04/01/content_14020740.htm

73 Chen Jiangong 陈建功, « Zai ‘wangluo wenxue shi nian pandian’ huodong qidong yishi shang de zhici »网络文学十年盘点活动启动仪式上的致辞 (Discours à la cérémonie du démarrage de « l’Inventaire des dix ans de web-littérature »), mis en ligne le 2008, consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://cpxsxk.com/message/834.html.

74 Hu Jun 胡军, « Zhongguo zuoxie jiji guanzhu wangluo wenxue »中国作协积极关注网络文学 » (L’Association des écrivains de Chine accorde une attention positive à la web-littérature), Wenyi bao 文艺报 (Literature and Art Newspaper), publié le 27-6-2009.

75 « Wangluo wenxue ‘Jingdou lunjian’, Zhongguo zuoxie shouci yantao wangwen » 网络文学京都论剑中国作协首次研讨网文 (La web-littérature dans la « Compétition sur l’épée à la Capitale » : l’Association des écrivains de Chine a organisé le premier colloque sur les web-romans), mis en ligne le 02-07-2012, consulté le 10-11-2017, à l’URL : http://book.sina.com.cn/cul/techcul/techcul/tech/2012-07-02/1931300583.shtml .

76 Voir Shao Yanjun 邵燕君, Zhuang Yong 庄庸 (dir.), 2015 Zhongguo niandu wangluo wenxue (nüpin juan) 2015中国年度网络文学女频卷(2015 Anthologie de la web-littérature [pour le lectorat féminin]). Guilin : Lijiang, 2015 et 2015 Zhongguo niandu wangluo wenxue (nanpin juan) 2015中国年度网络文学男频卷(2015 Anthologie de la web-littérature [pour le lectorat masculin]). Guilin : Lijiang, 2015.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Shuang Xu, « La web-littérature en Chine », Impressions d’Extrême-Orient [En ligne], 8 | 2018, mis en ligne le 13 décembre 2018, consulté le 20 janvier 2019. URL : http://journals.openedition.org/ideo/752

Haut de page

Auteur

Shuang Xu

Maître de conférences à l’UFR LCAO de l’université Paris Diderot - Paris Cité, membre titulaire du Centre de recherche sur les civilisations de l’Asie orientale (CRCAO, UMR 8155). Ses recherches portent sur la littérature contemporaine chinoise. Elle est auteure de plusieurs articles récents en lien avec la web-littérature en Chine.

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus de la revue Impressions d'Extrême-Orient sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo IrAsia – Institut de recherches asiatiques
  • Logo Aix-Marseille Université
  • OpenEdition Journals