Navigation – Plan du site

AccueilLibrairie / RecensionsDate de recension2004WAGNER, Heinrich, Bonifatiusstudien

2004

WAGNER, Heinrich, Bonifatiusstudien

Charles Mériaux
Heinrich WAGNER, Bonifatiusstudien, Würzburg : Schöningh (Quellen und Forschungen zur Geschichte des Bistums und Hochstifts Würzburg, 40), 2003, 270 p., 25 €.
Haut de page

Texte intégral

1Un an avant le grand congrès scientifique de Mayence (2-5 juin 2004) réuni pour célébrer l’anniversaire de la mort de saint Boniface, H.W. avait apporté sa pierre à l’histoire du grand missionnaire et réformateur anglo-saxon qui, isolé au sein de l’épiscopat franc, abandonna sa charge d’archevêque de Mayence et vint trouver la mort en Frise, à Dokkum, en 754. De l’aveu même de l’auteur, ces Bonifatiusstudien constituent moins une tentative faite pour cerner le personnage historique qu’une série de contributions critiques et de discussions érudites sur certaines sources documentant son activité en Germanie dans le deuxième quart du VIIIe s. Le propos s’organise ainsi en huit sections. Un premier chapitre reprend et confirme ce que l’on sait du dossier hagiographique de Boniface, dont le premier texte est dû à la plume d’un certain Willibald qui écrivit avant 768 (1). Suit une présentation nourrie des tradition rapportant la fondation du monastère de Kitzingen en 745 par sainte Hadeloga, dont l’appartenance au cercle des proches de Boniface reste très problématique (la Vie de la sainte n’est en effet pas antérieure à la fin du Moyen Âge) (2). Les chapitres suivants développent certains points de l’activité du missionnaire en Bavière. Il est ainsi question de l’érection des diocèses bavarois (3) ; de l’identification des différents peuples – Thuringi, Hessi, Borthari, Nistresi, Uudrecii, Lognai, Suduodi, Grafelti – dans la lettre adressée par Grégoire III aux Grands de Germanie en 748 (la lettre 43 de l’édition de référence procurée par Tangl en 1916) (4) ; de l’identification de l’évêque Dadanus, souscripteur du concile germanique de 742, et du prêtre Ardobanius, envoyé en 747 par Pépin auprès du pape Zacharie en janvier 747 (5) ; et enfin de l’ultime concile réuni par Boniface cette même année avant que l’entrée de son protecteur Carloman au Mont-Cassin ne lui enlève une bonne partie de son autorité sur l’épiscopat franc (6). Sont ensuite examinés plusieurs diplômes du VIIIe s. en faveur de Fulda. On sait que, fondé en 744 ou peu de temps auparavant, le monastère avait pour vocation de servir de centre logistique à l’activité de Boniface. Par la suite, les moines usèrent et abusèrent du prestige posthume de leur fondateur pour assurer la défense de leur établissement, ce qui obscurcit considérablement la documentation (7). Un dernier chapitre (8) examine les traditions – en particulier diplomatiques – sur lesquelles se fonde notre connaissance de la date de la mort de Boniface. Signalons enfin – car c’est cela qui sera sans doute le plus immédiatement utile aux historiens français – les régestes de la vie et de l’activité du saint dressés à la fin du volume (p. 226-254). Ces derniers sont le résultat d’un travail de concordance entre les éléments de chronologie fournis par les différentes sources : diplomatiques, épistolaires et hagiographiques. En somme, ce livre n’ouvre pas de nouvelles perspectives sur Boniface, mais offre des bilans historiographiques pointus et des discussions serrées sur les sources. Il rappelle opportunément les difficultés d’approche et d’interprétation de la mission de l’apôtre de la Germanie.

2Charles MÉRIAUX (Université de Reims)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Charles Mériaux, « WAGNER, Heinrich, Bonifatiusstudien », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 2004, consulté le 02 août 2021. URL : http://journals.openedition.org/ifha/1015 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ifha.1015

Haut de page

Auteur

Charles Mériaux

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search