Navigation – Plan du site
2002

DIEHL, Gerhard, Exempla für eine sich wandelnde Welt. Studien zur norddeutschen Geschichtsschreibung im 15. und 16. Jahrhundert

Stéphane Péquignot
Gerhard DIEHL, Exempla für eine sich wandelnde Welt. Studien zur norddeutschen Geschichtsschreibung im 15. und 16. Jahrhundert, Bielefeld : Verlag für Regionalgeschichte (Veröffentlichungen des Instituts für historische Landesforschung der Universität Göttingen, 38), 2000, 416 p., 39,88 €.
Haut de page

Texte intégral

1L’auteur s’inscrit d’emblée dans la lignée de l’histoire des représentations (Vorstellungsgeschichte, H.-W. Goetz) et propose d’appliquer ses méthodes à l’étude de l’historiographie religieuse et régionale du nord de l’Empire aux XVe et XVIe s., un choix que justifie le déséquilibre assez flagrant de la recherche au bénéfice du sud du Reich pour cette période. Le livre se divise en cinq études approfondies de chroniques d’horizons variés, considérées isolément afin de mieux faire apparaître les visions du monde (Weltsichten) de leurs auteurs, et trois chapitres thématiques qui s’efforcent dans le cadre plus large de l’historiographie du nord de l’Empire de relier les fils d’Ariane esquissés dans la première partie de l’ouvrage : les représentations de l’espace et des personnes, les multiples façons d’appréhender le temps, la durée et le changement. Le lecteur trouvera donc d’abord des mises au point utiles sur des chroniques peu étudiées, telles que la Cronica sive catalogus episcoporum Osnaburgensium d’Ertwin Ertmann ou bien le Chronicon Coenobii Sancti Godehardi de Johannes Legatius, qui écrit de manière téléologique l’histoire d’un monastère bénédictin d’Hildesheim après le bouleversement suscité par l’introduction de la réforme de Bursfeld à la fin du XVe s. Pour sa part, l’ermite augustin Johannes Schiphower fait coïncider dans son Chronicon Archicomitum Oldenburgensium l’histoire de l’ordre des ermites de saint Augustin et celle des comtes d’Oldenbourg, alors que le Chronicon domesticum et gentile du conseiller épiscopal protestant Heinrich Piel relate une histoire de la ville de Minden marquée du sceau de l’identité saxonne. Rédigée entre 1560 et 1573, la chronique d’un grand voyageur devenu bourgeois d’Hildesheim, le catholique Johannes Oldecop, fait l’objet de l’analyse la plus stimulante. S’appuyant sur des sources très riches, Oldecop octroie une place considérable aux biographies individuelles dans la description des institutions, mais souhaite que celles-ci demeurent stables et souligne sans cesse la nécessité de maintenir ou de rétablir l’ordre du monde remis en cause par la Réforme.

2Après ce faisceau d’études de cas, la deuxième partie de l’ouvrage met tout d’abord l’accent sur le caractère politique de l’espace perçu par les chroniqueurs. Malgré l’émergence d’une conscience identitaire saxonne, l’importante distance ressentie vis-à-vis de l’empereur – la région est königsfern, selon la typologie de P. Moraw – se réduit en raison de l’intérêt porté à la réforme de l’Empire. L’évolution essentielle discernée par l’auteur concerne néanmoins la représentation des personnes (Personendarstellung), qui deviennent dans les chroniques des exempla, selon des modalités qui varient en fonction du genre narratif adopté, les chroniques « urbaines » s’avérant ici à la fois les plus prolixes et les plus libres. Enfin, le dernier chapitre de l’ouvrage identifie les différentes conceptions chronologiques dont font usage les chroniqueurs et met en exergue le jeu dialectique reliant souvent la mutatio temporum et l’inscription dans la durée, en particulier lorsqu’il s’agit de porter un jugement de valeur sur l’apparition de la Réforme. Au terme de la lecture de cette thèse soutenue à Göttingen en 1995, claire et intéressante, on peut néanmoins regretter l’absence d’une mise en regard synthétique des résultats obtenus avec la situation du sud de l’Empire, ainsi que l’oubli de travaux essentiels d’historiens non-allemands sur l’historiographie médiévale (l’ouvrage de B. Guenée, Histoire et culture historique dans l’Occident médiéval n’est pas cité). D’autre part, si la prise en compte de chroniques des XVe et XVIe s. permet ici de discerner dans une Epochenschwelle (R. Koselleck) des évolutions parfois occultées par la séparation entre le Spätmittelalter et la Frühe Neuzeit, la notion de Personendarstellung et son utilisation auraient sans doute gagné en précision à être confrontées aux débats théoriques récents sur l’usage et l’écriture de la biographie par les historiens.

3Stéphane PÉQUIGNOT

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Stéphane Péquignot, « DIEHL, Gerhard, Exempla für eine sich wandelnde Welt. Studien zur norddeutschen Geschichtsschreibung im 15. und 16. Jahrhundert », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 2002, consulté le 07 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/ifha/1156

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals