Navigation – Plan du site
1998

SCHULZE, Hagen, Kleine deutsche Geschichte mit Bildern aus dem Deutschen Historischen Museum

Étienne François
Hagen SCHULZE, Kleine deutsche Geschichte mit Bildern aus dem Deutschen Historischen Museum, München: Beck, 1996, 276 p., 38 DM.
Haut de page

Texte intégral

1Ce petit livre - qui s’est aussitôt imposé comme un succès de librairie - représente une véritable prouesse. Grâce à son art de la synthèse et à la maîtrise avec laquelle il fait alterner en une complémentarité harmonieuse, plaisante au regard et pédagogiquement réfléchie, un texte dense et pourtant aéré, six cartes, une douzaine de graphiques et surtout environ 120 illustrations (dont la moitié en couleur) presque toutes empruntées aux collections du Musée Historique Allemand et assorties de commentaires détaillés, il réussit en effet à faire tenir toute l’histoire allemande en à peine plus de 250 pages. Tout en faisant place aux dimensions économiques, sociales et culturelles, cette synthèse à l’information sûre et parfaitement maîtrisée accorde comme il se doit la priorité aux aspects politiques. Prenant au sérieux la question des acceptions successives des identités allemandes, elle se refuse à considérer l’Allemagne comme un donné permanent et une réalité allant de soi, mais l’envisage au contraire comme une réalité mouvante, en constante évolution et tiraillée entre des définitions opposées. C’est là, entre autres, qu’il faut chercher la raison de sa chronologie en forme de pyramide inversée qui ne consacre qu’une vingtaine de pages aux quatorze siècles allant d’Arminius à Charles IV et à peine plus de cinquante aux quatre siècles allant des années 1400 à la fin du Saint-Empire en 1806, pour en accorder cent dix à la période allant de la première guerre mondiale à la seconde unification allemande. Trois particularités singularisent cette œuvre: le souci, d’abord d’écrire une histoire explicitement européenne, où l’évolution de l’histoire allemande est toujours située dans un contexte plus général et ne prend vraiment sens que par rapport à lui; le soin extrême apporté à l’écriture: précise et concrète, nerveuse et expressive, cette dernière peut effectivement parler au grand public tout en satisfaisant aux exigences du métier d’historien; la sérénité et confiance de la conclusion - en forme de réponse à la question posée par Ernst Moritz Arndt en 1813: »Was ist des Deutschen Vaterland?« - »La question allemande qui a si longtemps inquiété les Allemands et les Européens, a enfin trouvé sa réponse: nous savons maintenant ce qu’est l’Allemagne, ce qu’elle peut être et ce qu’elle doit être«. Au total, un livre qui ne laisse qu’un seul regret: qu’en dépit de son impressionnant tirage (plus de 100 000 exemplaires), des évidents services qu’il pourrait rendre et de ses sept traductions en langue étrangère, il n’ait toujours pas trouvé d’éditeur français.

2Étienne FRANÇOIS

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Étienne François, « SCHULZE, Hagen, Kleine deutsche Geschichte mit Bildern aus dem Deutschen Historischen Museum », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 1998, consulté le 25 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/ifha/1434

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals