Navigation – Plan du site
1994

HEINE, Heinrich, ESPAGNE, Michel, Ludwig Börne

Christophe Duhamelle et Patrice Veit
Heinrich HEINE, Ludwig Börne, suivi de Ludwig Marcus, traduction, notes et postface par Michel ESPAGNE, Paris: Cerf (Bibliothèque franco-allemande), 1993, 181 p., 150 FF.
Haut de page

Texte intégral

1Ces notices (auto-)biographiques de Heine sont comme le pendant « intérieur » d'une étude sur les milieux de l'exil allemand à Paris dans les années 1830. Ludwig Börne était alors la plus grande figure des républicains allemands ayant fui leur patrie. Envers ce mystique de la Révolution, ce promoteur d'un judaïsme hostile aux Rothschild, ce patriote ardent (p.116), Heine exprime un mélange d'identification et de répulsion qui nous en apprend au moins autant sur lui-même. Tour à tour cocasse (voir par exemple le discours aux moutons, p.76), frémissant d'enthousiasme (les réactions de Heine, alors à Helgoland, envers la Révolution de 1830, p.52), traversé d'ambiguïtés (ainsi de la conception du peuple) et marqué par la douleur lancinante de l'exil, ce témoignage est avant tout un texte intime et beau. Michel Espagne lui a adjoint le court nécrologe consacré par Heine à Ludwig Marcus, autre Juif allemand exilé.

2Christophe DUHAMELLE, Patrice VEIT

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christophe Duhamelle et Patrice Veit, « HEINE, Heinrich, ESPAGNE, Michel, Ludwig Börne », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 1994, consulté le 18 juin 2018. URL : http://journals.openedition.org/ifha/2054

Haut de page

Auteurs

Christophe Duhamelle

Articles du même auteur

Patrice Veit

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals