Navigation – Plan du site
2012

Jung, Hermann, Weimar 1919-1933. Aufbruch und Niedergang einer Kulturepoche. Ihre Auswirkungen auf die Stadt Mannheim und die Metropolregion

Sébastien Bertrand
Hermann Jung (dir.), Weimar 1919-1933. Aufbruch und Niedergang einer Kulturepoche. Ihre Auswirkungen auf die Stadt Mannheim und die Metropolregion, Frankfurt am Main et al. : Lang, 2011, 326 p., 54,80 €.
Haut de page

Texte intégral

1Imprégnant fortement l’histoire culturelle allemande depuis Goethe et Schiller, « l’esprit de Weimar » est souvent décrit comme ayant connu son « âge de bronze » sous la première république allemande, probablement la plus riche et complexe de ses trois grandes périodes culturelles, dans la bouillonnante et chaotique période de l’après-guerre. L’ouvrage collectif dirigé par H. J. est tiré du colloque éponyme tenu à l’École de musique et d’art figuratif de Mannheim du 5 au 7 juillet 2008. Il pose comme question initiale celle des grandes évolutions et les dates clés qui ont conduit au déclin de « l’époque de Weimar » (Weimarer Epoche). L’objectif des contributions, sans chercher une thématique précise ou tendre à l’exhaustivité, est de refléter la variété de cette période et de soulever des discussions autour des questions politiques, sociétales et culturelles qui se posent à cette époque.

2L’ouvrage contient les seize communications tirées du colloque. Les articles sont de forme assez similaire, certains sont abondamment illustrés. Fort logiquement, compte tenu des origines du colloque, la majorité des contributions (onze) concerne uniquement l’histoire musicale et artistique. Ainsi, on découvrira notamment deux portraits de compositeurs très différents (Hans Pfitzner, dans ses rapports avec le Troisième Reich, et Béla Bartok, à travers ses séjours à Francfort entre 1922 et 1933), une analyse du chœur comme « forme musicale de la communauté humaine », des études sur les formes de danse dans le premier tiers du XXe siècle, sur l’influence des innovations techniques dans la composition et l’interprétation d’une musique, sur les racines musicales et littéraires du « Berlin Dada » ou sur les chants de travail des camps de concentration. Trois contributions s’attachent à la ville de Mannheim, la caractérisant comme une « ville vivante » (lebendige Stadt) entre 1918 et 1933 et évoquant notamment l’architecture de la maison Siemens qui abrite aujourd’hui l’École de musique où se tenait le colloque. Trois autres études sont consacrées à des sujets étrangers (la Tchécoslovaquie et la Pologne). Enfin, deux portent sur des thèmes très généraux, notamment une analyse comparée de trois métropoles de l’époque de Weimar : Munich, Vienne et Berlin, prises comme « ville d’art – capitale – ville mondiale ». Cette analyse claire et synthétique, faite par R. Metzger, restitue l’image de ces trois villes en leur donnant une dimension symbolique à partir des concepts de « masse » et de « nerfs » (Masse und Nerven), illustrant leur effervescence intellectuelle et sociale.

3Tous ces articles, qui rassemblent parfois plusieurs thèmes, ont le mérite d’éclairer de nombreux aspects de la période 1919-1933 (allant parfois au-delà de celle-ci). Mais, faute d’une problématique de départ bien ciblée et précisée, on se perd souvent dans la variété extrême des contributions, passant ainsi sans transition des relations franco-allemandes dans la première moitié des années vingt à la musique en Tchécoslovaquie de 1919 à 1933. Cet ouvrage collectif n’en demeure pas moins un éclairage original sur certaines ambitions musicales et artistiques d’une époque.

4Sébastien Bertrand (Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale, Paris)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sébastien Bertrand, « Jung, Hermann, Weimar 1919-1933. Aufbruch und Niedergang einer Kulturepoche. Ihre Auswirkungen auf die Stadt Mannheim und die Metropolregion », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 2012, consulté le 22 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/ifha/6537

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals