Navigation – Plan du site

AccueilLibrairie / RecensionsDate de recension2012Rohrkamp, René, „Weltanschaulich ...

2012

Rohrkamp, René, „Weltanschaulich gefestigte Kämpfer“ : Die Soldaten der Waffen-SS 1933-1945 – Organisation - Personal - Sozialstrukturen

Sébastien Bertrand
René Rohrkamp, „Weltanschaulich gefestigte Kämpfer“ : Die Soldaten der Waffen-SS 1933-1945 – Organisation - Personal - Sozialstrukturen, Paderborn/ München/ Wien/ Zürich : Schöningh (Krieg in der Geschichte, 61), 2010, 656 p., 58 €.
Haut de page

Texte intégral

1Redécouverte grâce au renouvellement des études sur la Wehrmacht ces vingt dernières années, l’histoire de la Waffen-SS semble mise à l’honneur par les éditions Schöningh. En 2010, après avoir réédité la Standardwerk de Bernd Wegner (recensé dans le précédent numéro de la RevIFHA), elles ont publié dans la collection Krieg in der Geschichte l’ouvrage de R. R., en fait l’édition de sa thèse soutenue en 2009.

2L’auteur commence par constater un vide historiographique dans l’analyse des profils des sous-officiers et simples soldats (Mannschaften) de la Waffen-SS. Il propose donc une analyse empirique de ces catégories dans une perspective comparative avec l’armée de terre (Heer). Il utilise pour cela comme source principale les Wehrstammbücher (documents personnels des membres des unités militaires du Troisième Reich n’appartenant pas au corps des officiers) ; environ 2 500 de la Waffen-SS sont analysés, comparés avec 9 900 de l’armée de terre. Soucieux de contextualiser son approche, il se place dans une perspective chronologique, en étudiant les structures (recrutement et formation) et les profils des soldats ; en filigrane, il pose la question du mythe de la Waffen-SS, celui du Blutorden, de l’existence d’une élite militaire et idéologique dans le Troisième Reich.

3Les résultats de l’étude conduisent R.R. à distinguer différents moments dans l’évolution de la Waffen-SS. De 1933 à 1939, la Waffen-SS (qui s’appelle encore SS-Verfügungstruppe) reste une organisation étroitement liée au parti nazi, dont le recrutement est très normatif et lié à des objectifs idéologiques précis. C’est en 1939-1940 qu’elle acquiert une autonomie plus claire et se prépare à une situation de guerre longue. Durant les cinq années qui vont suivre, l’endoctrinement reste très visible, de même que le rajeunissement constant de sa structure (même si l’étendue du pouvoir de la Waffen-SS à partir de juillet 1944 modifie légèrement cette évolution). Ainsi, entre 1943 et 1945, les anciennes divisions, dans lesquelles les jeunes recrues complètent les rangs, côtoient les nouvelles, quasi exclusivement composées de recrues très jeunes et non formées. Parmi les 11 thèmes évoqués en conclusion de sa recherche empirique, l’auteur montre notamment que les trois quarts des soldats et sous-officiers de la Waffen-SS étaient membres d’une organisation politique nazie (contre 34% dans la Wehrmacht). Mais en constatant parallèlement que les soldats les plus politisés et les plus engagés sont nés entre 1911 et 1920 et que ceux nés après 1921 formèrent près de 65% des effectifs (la Wehrmacht étant plus âgée), il met à mal le mythe du Blutorden de la Waffen-SS et laisse toute sa place aux destins personnels et collectifs des soldats.

4Si la forme de l’étude rend parfois la lecture ardue, de nombreux éléments en font un outil de travail précieux : une division en nombreuses parties et sous-parties aux titres explicites, de nombreux tableaux dans le corps du texte et, surtout, pas moins de 100 pages d’annexes avec diagrammes, tableaux, chronologie, etc. Le repérage est en outre facilité par la présence de nombreux sommaires et sous-sommaires. L’ouvrage de R.R. comble une lacune et s’avère donc être une dense et complète démonstration.

5Sébastien Bertrand (Lycée Félix-Faure, Beauvais)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Sébastien Bertrand, « Rohrkamp, René, „Weltanschaulich gefestigte Kämpfer“ : Die Soldaten der Waffen-SS 1933-1945 – Organisation - Personal - Sozialstrukturen », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 2012, consulté le 31 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/ifha/6548 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ifha.6548

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search