Navigation – Plan du site
2006

Vincent Demont
Das Jüdische Hamburg. Ein historisches Nachschlagewerk, Göttingen : Wallstein (Institut für die Geschichte der deutschen Juden), 2006, 333 p., 244 ill., 19,60 €.
Haut de page

Texte intégral

190 contributeurs, venus parfois du monde extra-universitaire, se sont réunis pour offrir, sous forme de dictionnaire, ce bel hommage à l’activité de l’Institut für die Geschichte der deutschen Juden de Hambourg. Destiné au grand public éclairé plus peut-être qu’au chercheur, l’ouvrage entend rendre accessible quatre décennies de travaux réalisés autour de cet Institut, et qui font de Hambourg l’une des villes d’Allemagne où la présence juive est la mieux connue.

2Cette présence, sans être réellement ancienne – ce n’est qu’à la fin du XVIe s. que les premiers juifs arrivent sur les bords de l’Elbe – est à plusieurs titres singulière. Dès sa naissance, la communauté juive hambourgeoise mêle en effet ashkénazes et séfarades ; au début du XIXe s., alors qu’elle compte parmi les plus importantes d’Allemagne, elle parvient à unir orthodoxes et réformistes ; enfin, bien avant que celles-ci, en 1937, ne soient rattachées à Hambourg, elle entretient des liens étroits avec les communautés des localités voisines.

3Plus de 250 entrées, presque toutes illustrées, auxquelles s’ajoute un plan présentant les lieux de mémoire du Hambourg juif, permettent donc de partir à la découverte de quatre siècles d’histoire. Le lecteur, pour naviguer dans l’ouvrage et passer d’une entrée à l’autre, sera guidé par un système de renvois et par deux index (onomastique et thématique). Il ne se verra malheureusement pas proposer d’indications de lecture au terme de chaque notice, la bibliographie, d’ailleurs sommaire, étant rejetée en fin d’ouvrage. Son parcours sera orienté par le choix très biographique des auteurs : les trois quarts des entrées sont nominales, ce qui pose bien sûr le problème de l’attribution d’une identité juive. Si celle-ci, avant l’émancipation, peut s’orienter selon le statut juridique spécifique de la communauté hébraïque et recouvrir par là la réalité d’un développement relativement autonome, elle est à partir du XIXe s. beaucoup plus délicate : le choix des auteurs est de ne pas inclure dans le dictionnaire les convertis, mais d’y faire figurer ceux qui, même s’ils ne se pensaient pas comme tels, ont été désignés comme juifs par les nazis. Au-delà des exemples individuels, et de manière particulièrement bienvenue, une soixantaine d’entrées thématiques ou géographiques permettent enfin de faire sentir les structures religieuses et éducatives du Hambourg juif. C’est donc à la fois par des exemples individuels et par de larges présentations que le lecteur prend conscience de l’ampleur du drame vécu au XXe s., qui voit périr dans les camps nazis pas moins de 10 000 juifs hambourgeois.

4L’ouvrage propose donc une exploration réussie de quatre siècles d’histoire, du XVIe s. aux conséquences très contemporaines de l’effondrement du bloc soviétique. Offrant une vulgarisation intelligente, agréable et vivante, il permettra aussi au spécialiste de retrouver charmes et délices d’une lecture vagabonde.

5Vincent DEMONT (MHFA)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Vincent Demont, «  », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 2006, consulté le 15 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/ifha/665

Haut de page

Auteur

Vincent Demont

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals