Navigation – Plan du site
2006

KAUFHOLD, Karl Heinrich, REINIGHAUS, Wilfried, Stadt und Bergbau

Vincent Demont
Karl Heinrich KAUFHOLD, Wilfried REININGHAUS (dir.), Stadt und Bergbau, Köln/ Weimar/ Wien : Böhlau (Städteforschung, Reihe A, 64), 2004, xv-341 p., 47 ill.,1 CD-Rom, 39,90 €.
Haut de page

Texte intégral

1Près de 200 fosses sur une bande de terrain de 5 km, 10% de la surface habitable perdue par suite de glissements de terrains : que ce soit à Liège au XVIIIe s. ou de nos jours à Wałbrzych, l’impact de l’activité minière sur les formes urbaines ne fait pas de doute, qu’il les crée, les modifie ou les ruine. C’est donc à une mise en regard des problématiques de l’histoire minière et de l’histoire urbaine autour de la chronologie propre à chaque site qu’appelle K.-H.K. en introduction. La quasi-totalité des treize communications, conformément à cette perspective, permettent la confrontation d’exemples précis et tous choisis dans un même espace, l’Europe médiane.

2Le premier constat est celui de la prégnance des conditions politiques du développement urbain et de l’activité minière : jamais ceux-ci n’apparaissent spontanés. Malgré l’importance et les conséquences (démographiques, environnementales et juridiques) de l’extraction de la houille à Liège, la ville conserve une structure patricienne (H. KRANZ) ; si l’archéologie montre que les mines de Goslar ont pu apparaître sans lien direct à la ville, leur développement est lui strictement encadré par diverses autorités politiques (Ch. BARTELS). W. REINIGHAUS et A. WESTERMANN, partant eux non de villes mais de régions (respectivement le Sauerland rhénan et l’Autriche antérieure), montrent la construction plutôt que de villes, d’espaces miniers mêlant fonctions agricoles, urbaines et industrielles, et retrouvent, par l’analyse de lieux centraux marchands ou judiciaires, cette influence des autorités de tutelle.

3L’étude des populations minières constitue un second axe de l’ouvrage. H. BRÄUER, sur l’exemple des monts métallifères saxons, montre avec brio la nécessité de la pluriactivité pour les familles de mineurs, détaille les conflits que cette pluriactivité peut provoquer et analyse les réponses institutionnelles apportées à la pauvreté de ces populations. Z. KWAŚNY, par la reconstruction de familles de mineurs grâce aux archives paroissiales de Wałbrzych en Silésie, compare leur comportement à celui des paysans des environs. C’est au contraire l’importance des apports lointains – en capitaux et en techniciens – qu’explore M. STEFANIK dans son étude sur le développement des mines de Slovaquie.

4Toutes ces communications font apparaître la singularité des villes minières de l’Europe préindustrielle, singularité que l’on ne peut réduire à une préfiguration de la ville industrielle du XIXe s. Trois contributions marquent d’ailleurs la persistance de cette spécificité à l’époque contemporaine, qu’il s’agisse des conséquences écologiques de l’exploitation des sous-sols (Z. PIĄTEK sur la Silésie), de l’absence de centralité dans de véritables régions minières ou de l’influence de quelques grands capitalistes sur la formation de véritables paysages miniers (K. FEHN et K. TENFELDE sur la Ruhr). V. HONEMANN, enfin, montre l’existence et la spécificité d’un imaginaire de la mine dans la littérature, de l’évangéliaire d’Otfrid von Weissenburg au théâtre d’Hugo von Hofmannsthal.

5C’est donc avec raison que W.R. insiste en conclusion sur la richesse du volume, qui, partant d’une question simple et de formes urbaines spécifiques, souvent incomplètes ou éclatées, permet de repenser avec profit de grands axes (économiques, sociaux, juridiques, démographiques et politiques) de l’historiographie urbaine. Pour ne rien gâter, l’ouvrage, doté d’un index géographique et intelligemment illustré, s’avère très maniable – et le CD-Rom qui l’accompagne et propose gravures et animations sur le fonctionnement des mines du Harz, d’une simplicité proprement géniale. Astucieux, pratique et convaincant, ce volume s’impose donc comme une référence sur le sujet.

6Vincent DEMONT (MHFA)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Vincent Demont, « KAUFHOLD, Karl Heinrich, REINIGHAUS, Wilfried, Stadt und Bergbau », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 2006, consulté le 29 janvier 2020. URL : http://journals.openedition.org/ifha/666

Haut de page

Auteur

Vincent Demont

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals