Navigation – Plan du site

AccueilLibrairie / RecensionsDate de recension2012Geuenich, Dieter, Lieven, Jens, D...

2012

Geuenich, Dieter, Lieven, Jens, Das St. Victor-Stift Xanten. Geschichte und Kultur im Mittelalter

Ludovic Viallet
Dieter Geuenich, Jens Lieven (dir.), Das St. Victor-Stift Xanten. Geschichte und Kultur im Mittelalter, Köln/ Weimar/ Wien : Böhlau (Veröffentlichungen des Historischen Vereins für den Niederrhein, N. F., 1), 2012, 270 p., 29,90 €.
Haut de page

Texte intégral

1Fruit d’une rencontre organisée les 26-28 novembre 2009 à Xanten, ce livre rassemble onze études consacrées à l’important chapitre canonial de Saint-Victor de Xanten, dont les archives et la bibliothèque, comme le rappellent les deux éditeurs du volume en introduction, sont très riches. Passée la revendication liminaire (dès la première page) d’approches relevant de l’anthropologie sociale, qui a des allures de coquetterie, le lecteur découvrira des contributions fondées avant tout sur l’analyse critique de la documentation diplomatique, des livres et objets liturgiques et de l’iconographie.

2Quatre études abordent certaines sources essentielles pour l’histoire de Saint-Victor de Xanten : le Liber officii capituli du milieu du XIe siècle, en partie non édité, dont J. Lieven replace la constitution dans le contexte réformateur de la seconde moitié du XIe siècle et du début du XIIe, et qui contient un Totenbuch à partir duquel Caroline Horch aborde la question de la memoria ; le Liber Ordinarius et le Registrum redituum et pensionum, attribués tous deux à l’écolâtre Hermann Kric, qui sont les sources les plus importantes pour la connaissance de la liturgie et du partage des prébendes à Xanten, permettant à D. Scheler de mêler étroitement deux facettes de la vie du chanoine, sa subsistance matérielle et ses devoirs liturgiques ; enfin, le Livre des statuts de la fin du XVe siècle, dont K. Hülscher éclaire les circonstances et motifs de l’élaboration en ouvrant des perspectives sur l’analyse comparée d’autres documents du même type dans l’aire rhéno-meusane.

3Trois contributions sont centrées sur l’héritage artistique et culturel de Xanten, avec des œuvres pour lesquelles il s’agit justement de dépasser la dimension patrimoniale afin de mettre en lumière les dynamiques de leur élaboration et de leurs fonctionnalités : A. Pawlik s’intéresse à la fondation d’une table d’autel en or aujourd’hui perdue, la Goldene Altartafel offerte par l’archevêque de Cologne Brun (953-965), qu’elle replace dans le contexte d’autres fondations d’autels à l’époque des Carolingiens et des Ottoniens ; S. Ruf étudie les tableaux peints entre 1529 et 1534 par Barthélemy Bruyn pour le grand autel de Saint-Victor, qu’elle interprète sous plusieurs angles (historique, politique, social et théologique) pour mieux faire apparaître leur rôle dans la mise en scènes et en actes de la dévotion au saint ; H. Tervooren présente la bibliothèque du chapitre, riche de douze mille volumes, dont il cherche à reconstituer l’histoire, des origines au XIXe siècle, afin d’en éclairer la structure, avant de s’arrêter plus particulièrement sur les centres d’intérêt humanistes que révèle la bibliothèque et sur le corpus de littérature en langue vernaculaire qu’elle contient.

4Enfin, quatre textes sont plus spécifiquement consacrés aux réseaux socio-politiques au sein desquels Saint-Victor de Xanten était placé : E. Balzer aborde la figure d’Imiza, bienfaitrice du chapitre dans la seconde moitié du Xe siècle ; M. Oberweis réouvre le dossier des confraternités de prière, en analysant jusqu’au XVIe siècle les associations nouées en particulier avec des communautés des ordres mendiants ; B. Thissen scrute le rôle de fondateur qu’a pu jouer l’abbaye de Saint-Victor de Xanten dans l’aire rhéno-meusane ; F. Engel revient sur le projet, élaboré au milieu du XVe siècle par le duc de Clève, de l’érection d’un évêché à Xanten.

5Au total, un dossier important, dans lequel les sources ne sont jamais isolées du contexte et du milieu dans lesquels elles ont été produites.

6Ludovic Viallet (université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand II)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Ludovic Viallet, « Geuenich, Dieter, Lieven, Jens, Das St. Victor-Stift Xanten. Geschichte und Kultur im Mittelalter », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 2012, consulté le 21 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/ifha/6746 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ifha.6746

Haut de page

Auteur

Ludovic Viallet

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search