Navigation – Plan du site

AccueilLibrairie / RecensionsDate de recension2013Joachim von Watt (Vadian), Die Gr...

2013

Joachim von Watt (Vadian), Die Grössere Chronik der Äbte. Abtei und Stadt St. Gallen im Hoch- und Spätmittelalter (1199-1491) aus reformatorischer Sicht

t. 1 (1199-1442), t. 2 (1442-1491), texte édité et commenté par Bernhard Stettler, Zurich : Chronos Verlag (« St. Galler Kultur und Geschichte » vol. 36), 2010, 914 p., 65,50 €
Klaus Krönert
Joachim von Watt (Vadian), Die Grössere Chronik der Äbte. Abtei und Stadt St. Gallen im Hoch- und Spätmittelalter (1199-1491) aus reformatorischer Sicht t. 1 (1199-1442), t. 2 (1442-1491), texte édité et commenté par Bernhard Stettler, Zurich : Chronos Verlag (« St. Galler Kultur und Geschichte » vol. 36), 2010, 914 p., 65,50 €
Haut de page

Entrées d’index

Index chronologique :

Mittelalter
Haut de page

Texte intégral

1Déjà bien connu grâce au « ChroniconHelveticum » et la « KlingenbergerChronik » dont il est l’éditeur, ainsi que grâce à plusieurs recherches sur l’histoire helvétique du XVe siècle, B. Stettler présente ici une nouvelle édition commentée de la dite « Grösseren Chronik der Äbte » de Saint-Gall, rédigée entre 1529-1532 par Joachim von Watt ou Vadian, maire de la ville de Saint-Gall. Le titre traditionnel de l’ouvrage, préservé ici, peut facilement induire le lecteur en erreur : il s’agit en réalité d’une histoire du monastère et de la ville de Saint-Gall de 1199 à 1491, organisée selon les abbatiats du monastère. Vadian l’a rédigée après l’achat du monastère par la ville en 1529, puis l’annulation de cette transaction, événements qui l’ont profondément perturbé. En effet, le maire de Saint-Gall avait manifestement l’intime conviction que la ville qui était issue du monastère, devait désormais prendre la place de celui-ci. Or la ville n’avait jamais reçu de véritable diplôme de fondation, et sa position juridique vis-à-vis du monastère avec lequel elle entretenait une rivalité durable, était précaire. Vadian écrivit donc bien plus comme homme politique engagé qu’en tant que juriste ou historiographe. En choisissant l’allemand comme langue, en optant pour un style oral, vif, parfois émotionnel et pas toujours correct sur le plan grammatical et en introduisant beaucoup de digressions de nature archéologique, économique, juridique, politique, théologique, liturgique ou médicale, il s’adressait manifestement à un public très large. En effet, l’histoire devait être pour lui utile : Vadian souhaitait que le lecteur de sa Chronique apprenne ce qui avait été, dans le passé, utile et ce qui avait été nocif pour sa ville, afin que les erreurs ne soient pas répétées. Tout de même, sa démarche historiographique reste sérieuse, comme B. Stettler l’a montré grâce à l’analyse des sources du maire de Saint-Gall, et même si son travail contient des erreurs, Vadian se distingue par de grandes qualités analytiques (pas toujours objectives) : il s’intéresse régulièrement aux raisons pour lesquelles les événements se sont déroulés ainsi.

2L’édition de B. Stettler reproduit très fidèlement le manuscrit Saint-Gall, Kantonsbibliothek, VadSlg ms. 43, notamment avec l’orthographe très changeante de l’auteur. Seule la ponctuation est adaptée à l’usage moderne de sorte qu’on ne puisse pas parler d’une véritable édition diplomatique. Une introduction dans le contexte général du XVe siècle helvétique, qui présente également l’auteur, ses motivations et sa méthode de travail, ainsi que des notes en bas de pages facilitent l’utilisation de cette nouvelle édition, et un registre et un glossaire qui répertorient les mots et les toponymes qui ne sont plus en usage aujourd’hui, seront particulièrement appréciés non seulement par ceux qui travaillent sur la présente « Chronique des abbés », mais aussi par des chercheurs intéressés par d’autres textes de l’espace helvétique de la fin du Moyen Âge et du début de l’époque moderne. Ainsi, le travail de B. Stettler sera, sans aucun doute, apprécié par un public plus large que le titre du livre le laisse supposer.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Klaus Krönert, « Joachim von Watt (Vadian), Die Grössere Chronik der Äbte. Abtei und Stadt St. Gallen im Hoch- und Spätmittelalter (1199-1491) aus reformatorischer Sicht », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 13 décembre 2013, consulté le 19 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/ifha/7512 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ifha.7512

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search