Navigation – Plan du site
2015

Dag Henrichsen (éd.), Hans Schinz. Bruchstücke. Forschungsreisen in Deutsch-Südwestafrika : Briefe und Fotografien

Basel : Basler Afrika Bibliographien (Lives Legacies Legends, 9), 2012, 188 p., 25,90 €.
Gaëlle Hallair
Dag Henrichsen (éd.), Hans Schinz. Bruchstücke. Forschungsreisen in Deutsch-Südwestafrika : Briefe und Fotografien Basel : Basler Afrika Bibliographien (Lives Legacies Legends, 9), 2012, 188 p., 25,90 €.
Haut de page

Texte intégral

1Consacré au botaniste zurichois Hans Schinz (1858-1941), cet ouvrage édite des sources primaires et privées : la correspondance de H. Schinz, des extraits de ses carnets de terrain et des photographies. L’analyse est centrée sur le séjour de recherche de H. Schinz dans les colonies allemandes d’Afrique du Sud-Ouest (Namibie actuelle) : de la phase préparatoire en 1884 à une première valorisation des collections (vers 1890) via les deux années et demie de séjour proprement dit sur le terrain colonial de 1884 à 1886.

2Premier scientifique botaniste à parcourir le territoire de cette colonie allemande, H. Schinz poursuit deux objectifs principaux : d’une part, l’observation des phénomènes botaniques mais également ethnographiques, géographiques, géologiques, minéralogiques, zoologiques, linguistiques et religieux dans la tradition de la Völkerkunde. Et d’autre part, la collecte d’informations, de mesures, d’échantillons et d’objets rassemblés et valorisés ensuite en Suisse. H. Schinz valorise ses cinquante caisses de collecte (dont 400 échantillons de plantes) sous forme d’un ouvrage publié en 1891 et intitulé « Deutsch-Südwest-Afrika. Forschunsreisen durch die deutschen Schutzgebiete Gross-Nama-und Hereroland, nach dem Kunene, dem Ngami-See und der Kalahari, 1884-1887 ». Les échantillons prélevés permettent également au Zurichois d’enrichir son jardin botanique privé, l’un des plus beaux de Suisse.

3L’immense collecte rapportée par H. Schinz lui sert de tremplin professionnel pour mener une carrière académique en Suisse : très rapidement après son retour, il devient en 1893 Directeur du jardin botanique de Zurich et en 1895, Professeur de botanique systématique à l’université de Zurich.

4Ce précieux travail d’édition de sources met en avant les liens entre la recherche sur le terrain africain et les éventuelles applications commerciales et énergétiques qui animent ces savants-explorateurs. Les outils de saisie du terrain sont le carnet, l’appareil-photographique, les instruments de mesure, les planches à dessin, les casiers à collection. Plusieurs disciplines partagent ces pratiques de terrain : la botanique, la géographie, l’ethnologie. Par exemple, les géographes Carl Uhlig et Fritz Jäger, qui effectuent au début du XXe siècle des séjours de recherche sur le terrain des colonies africaines allemandes, utilisent les mêmes outils.

5Cet ouvrage soigné de 188 pages est le fruit de plusieurs années d’un travail obstiné de transcription et de recherche d’archives à travers l’Europe et la Namibie. Après une introduction d’une vingtaine de pages précisant la biographie de H. Schinz, le contexte colonial, l’importance nouvelle des séjours de recherche sur le terrain pour une carrière universitaire, l’organisation des différentes sources éditées, l’ouvrage propose onze chapitres chronologiques s’appuyant sur des lettres, des extraits de carnets et d’herbiers ainsi que des photographies. Les annexes, d’une trentaine de pages, sont particulièrement soignées et permettent au lecteur de profiter au maximum de l’édition des sources : un glossaire des expressions employées par H. Schinz, une liste des abréviations, des ethnonymes, des noms botaniques, une brève mise au point sur les photographies de H. Schinz et la liste de celles présentées dans l’ouvrage, la liste des cartes, des renseignements sur les personnes citées dans la correspondance, la localisation des sources et des archives, une bibliographie et enfin un index des noms de personnes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gaëlle Hallair, « Dag Henrichsen (éd.), Hans Schinz. Bruchstücke. Forschungsreisen in Deutsch-Südwestafrika : Briefe und Fotografien », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 18 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/ifha/8376

Haut de page

Auteur

Gaëlle Hallair

CNRS-UMR 8504 Géographie-Cités, Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals