Navigation – Plan du site
2015

Knut Kaiser, Bruno Merz, Oliver Bens, Reinhard F. Hüttl (dir.), Historische Perspektiven auf Wasserhaushalt und Wassernutzung in Mitteleuropa

Münster, New York, München, Berlin : Waxmann (Cottbuser Studien zur Geschichte von Technik, Arbeit und Umwelt, 38), 2012, 178 p., 24,90 €.
Gaëlle Hallair
Knut Kaiser, Bruno Merz, Oliver Bens, Reinhard F. Hüttl (dir.), Historische Perspektiven auf Wasserhaushalt und Wassernutzung in Mitteleuropa Münster, New York, München, Berlin : Waxmann (Cottbuser Studien zur Geschichte von Technik, Arbeit und Umwelt, 38), 2012, 178 p., 24,90 €.
Haut de page

Texte intégral

1Edité par des géographes, ce volume regroupe les actes d’un atelier qui s’est déroulé en novembre 2009 au Märkische Museum de Berlin et qui a été dédié aux ressources en eau ; le workshop a été organisé par un groupe d’experts rattachés à la Deutsche Akademie der Technikwissenschaften (acatech). Dans une perspective historique, les sept contributions, qui relèvent de la géographie historique, de la géo-archéologie et de l’histoire des sciences, s’intéressent à la gestion et à l’utilisation passées des ressources en eau en Allemagne, en particulier en Allemagne du Nord, et dans le nord de l’Europe centrale, en vue d’en tirer des pistes de réflexion pour l’avenir.

2La problématique centrale concerne l’eau comme ressource dans une perspective de changement climatique global et elle s’articule autour de trois questions principales : quel effet a le changement climatique sur le bilan de l’eau à l’échelon régional et quelles en sont les conséquences pour les ressources en eau ? Comment les ressources en eau peuvent-elles être utilisées dans une perspective de développement durable à l’échelon aussi bien local que mondial ? Concernant la qualité de l’eau, quelles sont les évolutions potentielles à envisager pour le futur ?

3Les sept contributions, présentées successivement sans chapeau introductif ni regroupement thématique, s’inscrivent dans des cadres temporels très divers. Brassant tout le XXe siècle, Prof. Dr. Günter Bayerl, historien des techniques à la Brandenburgische Technische Universität de Cottbus, s’interroge dans son article, intitulé « Technologie versus Ökologie ? Wasserpolitik und Wassernutzung im 20. Jahrhundert in Deutschland » (Technologie versus écologie ? La politique de l’eau et l’utilisation de l’eau au XXe siècle en Allemagne), (p. 9-27), sur les rapports entre technologie et écologie ; il insiste sur les évolutions de l’économie de l’eau en fonction des progrès techniques (depuis l’empire de Guillaume II à aujourd’hui via l’idée de toute-puissance technique du IIIe Reich et les procédés de miniaturisation en cours depuis les années 1950) et de l’ingénierie hydraulique, des préoccupations environnementales (nées dans la foulée des grands débats de société lancés dans les années 1970), et du contexte politique lato senso (comme par exemple le cas de l’ex-RDA).

4Dr. Ralf Beile, du musée régional archéologique du Schleswig, élargit le cadre temporel dans son article intitulé « Die Nutzung und Veränderung der Binnengewässer Nordostdeutschlands in prähistorischer und historischer Zeit – ein Überblick » (Aperçu concernant l’utilisation et l’évolution des eaux continentales du nord-est de l’Allemagne aux temps préhistoriques et historiques), (p. 29-72). A l’interface entre la recherche sur les paysages, l’archéologie environnementale, les études génétiques du peuplement et la géographie historique, la recherche sur le paysage culturel et humanisé (Kulturlandschaft) des eaux continentales reste étonnamment lacunaire. L’auteur se propose de combler cette lacune en abordant les aspects culturels spécifiques de l’utilisation de l’eau en Allemagne du Nord depuis l’époque préhistorique. Il distingue les différentes phases de l’utilisation des eaux continentales en privilégiant plus les évolutions culturelles que les modifications des conditions naturelles et aborde successivement les thèmes suivants : pêche, chasse, communication, transport, pratique sacrée et ritualisée, frontière et barrière, zone de peuplement et de refuge, énergie hydraulique, mise en valeur et restauration de l’espace naturel.

5Egalement consacrée au nord-est de l’Allemagne, la contribution proposée par des membres du Deutsche GeoForschungsZentrum rattaché au Helmholtz-Zentrum de Potsdam (Prof. Knut Kaiser, Knut Günther, Prof. Bruno Merz, Dr. Oliver Bens, Prof. R. F. Hüttl) et par Dr. S. Lorenz s’intitule « Historische Veränderungen des Wasserhaushalts und der Wassernutzung in Nordodtdeutschland » (Les évolutions du bilan de l’eau et de l’utilisation de l’eau dans l’Allemagne du Nord-Est au cours de l’histoire), (p. 73-102). A partir d’exemples régionaux (lacs du Mecklembourg, marais et tourbières du Brandebourg, cours inférieur et moyen de la Havel, lacs de la région de Lausitz), les auteurs montrent l’évolution et les transformations des zones humides depuis des milliers d’années, en insistant sur le bilan de l’eau, les paramètres hydrologiques et l’impact des activités anthropiques.

6Dressant une rapide synthèse de l’Antiquité à nos jours via l’ère industrielle, la contribution de Prof. Klaus Knoblich se consacre aux liens entre l’homme et l’eau dans différentes cultures et régions du monde. Elle s’intitule : « Der Umgang der Menschen mit dem Wasser in historischer Zeit. Ein Überblick » (Aperçu des liens entre l’homme et l’eau au cours de l’histoire), (p. 103-117).

7Dédié au fleuve Weser, l’article des deux géographes de l’institut de géographie de Göttingen, Prof. K.-H. Pörtge et Dr. M. Deutsch, étudie les phénomènes et les facteurs d’inondation depuis un siècle. Leur article s’intitule : « Hochwasserereignisse und sie beeinflussende Faktoren. Am Beispiel der Weser » (les phénomènes d’inondations et leurs facteurs déclenchants : la Weser comme exemple), (p. 119-131).

8La contribution de Prof. J. Quast (Leibniz-Zentrum für Agrarlandschaftszentrum de Mücheberg) concerne le couple « utilisation agraire du sol – bilan de l’eau » dans l’espace germano-polonais. Elle s’intitule : « Die Kopplung von Landnutzung und Wasserhaushalt. Historische Beispiele aus Mitteleuropa » (le couple utilisation agraire du sol - bilan de l’eau. Exemples historiques en Europe centrale), (p. 133-163). Des études de cas sont développées : anciennes mesures de régulation de l’eau au Brandebourg, ennoyage et assèchement des plans d’eau résiduels, bonifications des zones marécageuses en Prusse, dans la région de Polesje - Pripjat (Pologne actuelle), poldérisation (telle Oderbruch), drainage, irrigation. L’auteur conclut sur les stratégies possibles d’adaptation au changement climatique.

9Le dernier article, celui de Prof. W. Schirmer, s’intéresse à la paléo-hydrologie et s’intitule : « Paläohydrologie mitteleuropäischer Talräume : zur langfristigen Veränderung der Hoch- und Grundwassersituation » (paléo-hydrologie des bassins-versants d’Europe centrale : évolution à long terme des eaux souterraines et des inondations), (p. 165-178). Il étudie les relations entre dynamique ancienne et actuelle de l’eau à partir d’études de cas effectuées dans le bassin-versant du Danube, du Rhin et de la Weser en insistant sur l’importance de la dernière période glaciaire et des actions anthropiques de mise en valeur agraire et technique.

10Chaque article est clair et très lisible grâce à l’affichage du plan. L’illustration est remarquable, riche et variée, sous forme de cartes, de croquis, de tableaux et de photographies en noir et blanc. De plus, chaque contribution est suivie d’une bibliographie fournie. Pour faire pendant à l’avant-propos synthétique, il aurait peut-être fallu ajouter une conclusion générale. Un court index des noms de lieux et une table des illustrations auraient encore mieux valorisé la riche palette des exemples proposés.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Gaëlle Hallair, « Knut Kaiser, Bruno Merz, Oliver Bens, Reinhard F. Hüttl (dir.), Historische Perspektiven auf Wasserhaushalt und Wassernutzung in Mitteleuropa », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 18 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/ifha/8379

Haut de page

Auteur

Gaëlle Hallair

CNRS-UMR 8131, Centre Georg Simmel, Paris

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals