Navigation – Plan du site
2005

JARAUSCH, Konrad J., KLEßMANN, Christoph, Zeithistorische Forschungen. Studies in Contemporary History, vol. 1, n°1

Nicolas Le Moigne
Konrad J. JARAUSCH, Christoph KLEßMANN (dir.), Zeithistorische Forschungen. Studies in Contemporary History, Göttingen : Vandenhoeck & Ruprecht, vol. 1, n°1, 2004, 160 p., 24,90 €.
Haut de page

Texte intégral

1Cette nouvelle revue, théoriquement bilingue mais en fait essentiellement germanophone, est une entreprise originale. L’objectif est en effet de collaborer étroitement avec le site internet zeitgeschichte-online.de, portail de documentation et de recherche d’histoire contemporaine, qui met à la disposition des internautes des dossiers de qualité. L’ambition de la revue est de traiter les problèmes d’histoire du XXe s. d’une manière transversale, en confrontant les points de vue et les traditions des historiographies nationales, malheureusement trop cloisonnées. Confronter signifie ici d’abord observer les conditions d’émergence et d’autonomisation d’une nouvelle discipline historique dans les différents pays – la notion d’« histoire du temps présent » ne correspondant par exemple qu’imparfaitement à celle de Zeitgeschichte, aussi bien par sa genèse que par ses références ou sa périodisation. La façon dont cette histoire s’inscrit dans chaque pays dans une configuration culturelle et politique spécifique doit aussi être éclairée : les discours historiographiques sur le communisme, par exemple, ne sont pas les mêmes aux États-Unis, en Allemagne, en France ou en Italie, du fait d’expériences historiques différentes du phénomène. Celles-ci se reflètent, de manière parfois insuffisamment critique, dans les problématiques des historiens, et compliquent les échanges internationaux. K. JARAUSCH, Américain d’origine allemande, à la fois professeur à l’université de Caroline du Nord et directeur du Zentrum für Zeithistorische Forschung de Potsdam, prend l’exemple des malentendus causés par la réunion des deux historiographies allemandes, orientale et occidentale, depuis la réunification, et de la gageure de l’écriture d’une histoire commune. J. DÜLFFER se saisit des problèmes de l’écriture d’une « histoire de l’Europe » au XXe s. : quel point de vue narratif adopter ? Quelles problématiques privilégier, à l’époque où le paradigme national a sans doute été le plus fort ? T. LINDENBERGER, quant à lui, met en perspective le rôle joué par la recherche historique dans l’espace médiatique, problème crucial à l’heure de la culture de l’image. La revue a par ailleurs décidé de consacrer une part importante de son premier numéro à un débat sur le dernier volume de la Deutsche Gesellschaftsgeschichte de H.-U. Wehler, paru l’année dernière (voir le compte rendu critique de J. Solchany dans BullMHFA, 40, 2004, p. 151-166). M. GEYER, L. HÖLSCHER, M. NIEHUSS, M. WILDT et B. ZIEMANN reviennent sur des problèmes tels que l’opposition individu/ société/ communauté, les rapports difficiles entre histoire sociale et culturelle, le processus de « modernisation » ou la question du charisme politique dans le IIIème Reich, lancée par I. Kershaw. Le débat est passionnant, et les interventions de grande qualité – d’autant que les questions soulevées concernent en fait l’histoire du continent tout entier dans le premier XXe s. Parallèlement aux recensions, la revue dispose également d’une rubrique « sources » – fort utile pour une discipline dont le principal problème de méthode en est la surabondance et la variété : A. SIEBENEICKER s’y penche sur les photoreportages publiés dans le magazine Stern. Il faut signaler que cette publication de très bonne tenue tient son pari jusqu’au bout en innovant dans la présentation du support : la revue est en effet abondamment illustrée, ce qui est inhabituel mais rend justice à l’importance de l’image dans les sociétés contemporaines.

2Nicolas LE MOIGNE (MHFA)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nicolas Le Moigne, « JARAUSCH, Konrad J., KLEßMANN, Christoph, Zeithistorische Forschungen. Studies in Contemporary History, vol. 1, n°1 », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 2005, consulté le 17 février 2020. URL : http://journals.openedition.org/ifha/898

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals