Navigation – Plan du site

AccueilLibrairie / RecensionsDate de recension2004JESCHKE, Peter, Ländliche Rechtsq...

2004

JESCHKE, Peter, Ländliche Rechtsquellen aus dem Kurmainzer Rheingau

Julien Demade
Peter JESCHKE (éd.), Ländliche Rechtsquellen aus dem Kurmainzer Rheingau, Stuttgart : Steiner (Geschichtliche Landeskunde : Veröffentlichungen des Instituts für Geschichtliche Landeskunde an der Universität Mainz, 54), 2003, XLII et 604 p., 80 €.
Haut de page

Texte intégral

1La thèse de P.J. s’inscrit dans un projet de grande ampleur mené par l’Institut für Geschichtliche Landeskunde de l’université de Mayence : l’édition de toutes les « sources juridiques rurales » relevant de l’actuel Land de Rhénanie-Palatinat. En effet, si les coutumiers (Weistümer) et ordonnances communautaires (Ordnungen) constituent l’un des objets privilégiés de l’historiographie ruraliste allemande depuis au moins 150 ans, leur édition est généralement très défectueuse (par opposition à la Suisse et à l’Autriche), le principal instrument de travail restant les six tomes de Weisthümer publiés par les frères Grimm entre 1840 et 1869. Le projet mayençais (auquel on doit déjà deux volumes, publiés en 1986 et 1996) se propose donc de fournir aux chercheurs des bases plus solides, par le biais d’éditions visant à chaque fois l’exhaustivité pour l’espace restreint d’un ou de quelques baillages, et pour l’ensemble de la période courant des premiers témoins (rarement antérieurs au XIVe s.) jusqu’à la fin de l’Ancien Régime ; l’édition des documents (regroupés par localité à l’intérieur de chaque volume) est faite selon des normes unifiées satisfaisant à toutes les exigences de la critique, et pourvue d’index toponymiques, anthroponymiques et thématiques facilitant l’utilisation non seulement à qui est spécialiste de la région, mais aussi bien à qui cherche tel ou tel type de dispositions.

2Le travail de P.J. porte sur un petit « pays » fort particulier, le Rheingau, soit la rive droite du Rhin entre Wiesbaden et Bingen. En effet, cette zone non seulement a constitué (à partir du début du XIVe s.) le premier ensemble territorial cohérent relevant exclusivement de la souveraineté de l’archevêque de Mayence, mais ce dernier avait dès 1324 octroyé aux hommes du commun et aux nobles le droit de se regrouper en une diète territoriale, diète dont l’accord était requis pour toutes les mesures réglementaires et fiscales édictées par l’archevêque. L’on est donc dans une région à l’autonomie fortement développée – ce qui se voit dans les documents ici édités à travers le grand degré d’auto-organisation des communautés rurales, toutefois largement entamé après la Guerre des Paysans, l’archevêque se réservant désormais le droit de nommer tous les titulaires de fonctions communales.

3L’essentiel des documents édités date de la seconde moitié du XVe s. et, surtout, de la première moitié du XVIe s., soit l’époque où les communautés ont commencé à rédiger des « livres communaux » (Gemeindebücher) dans lesquels étaient notées toutes les dispositions à caractère durable les concernant. Ce mode spécifique de tradition permet de comprendre l’extraordinaire richesse de la documentation actuellement conservée (jusqu’à 16 sources pour les localités les plus heureuses, et au total 547 pages d’édition pour 20 communautés, soit en moyenne une petite trentaine de pages pour chacune), qui renseigne des aspects aussi variés que les restrictions à l’exploitation des bois (particulièrement importante dans cette région viticole en raison du besoin d’échalas et de tonneaux), la réglementation des marchés (vitale dans la mesure où la spécialisation viticole impliquait l’importation de la plupart des denrées de première nécessité), les procédures judiciaires, les serments que devaient prêter les titulaires d’offices communaux (depuis les bergers jusqu’aux échevins), les limites des finages, etc.

4On pourra simplement regretter que P.J. n’ait pas tiré profit de sa connaissance de ces documents pour donner une introduction un peu moins succincte.

5Julien DEMADE (MHFA)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julien Demade, « JESCHKE, Peter, Ländliche Rechtsquellen aus dem Kurmainzer Rheingau », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 2004, consulté le 31 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/ifha/935 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ifha.935

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search