Navigation – Plan du site

AccueilLibrairie / RecensionsDate de recension2004SCHWINGES, Rainer Christoph, Bern...

2004

SCHWINGES, Rainer Christoph, Berns mutige Zeit. Das 13. und 14. Jahrhundert neu entdeck

Pierre Monnet
Ellen J. BEER, Norberto GRAMACCINI, Charlotte GUTSCHER-SCHMID, Rainer Christoph SCHWINGES (dir.), Berns grosse Zeit. Das 15. Jahrhundert neu entdeckt, Bern : Berner Lehrmittel- und Medienverlag, 1999, 685 p.
Rainer Christoph SCHWINGES (dir.), Berns mutige Zeit. Das 13. und 14. Jahrhundert neu entdeckt, Bern : Schulverlag blmv und Stämpfli Verlag, 2003, 596 p., 66 €.
Haut de page

Texte intégral

1Au visiteur, Berne, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, offre aujourd’hui encore l’image idéale et idéalisée d’une ville médiévale typique : contours réguliers d’une presqu’île entourée par le fleuve, ponts sur l’Aar, hautes tours et fontaines, hôtel du Conseil, maisons à colombage, rue commerçante centrale à arcades, cathédrale… rien ne manque pour évoquer le paysage urbain d’une cité fondée au XIIe s. par le duc Berthold de Zähringen sur le modèle des villes de marché. Mais, pour le médiéviste, ce qui s’offre au regard est relativement tardif et date pour l’essentiel des reconstructions consécutives au grand incendie de 1405. C’est cette histoire d’une reconstruction, d’une réinvention de la ville que le superbe catalogue publié en 1999 sur le XVe s. bernois donne à lire et à voir. Au cours du siècle, et malgré les destructions, la ville parvient à se hisser à la tête de la Confédération, se transforme en une cité-État guerrière et conquérante qui agrandit son territoire et tient tête aux désirs de conquête impériaux, bourguignons ou français, augmente son activité artisanale et commerciale et, surtout, développe une mémoire et une identité inscrites dans la pierre et couchées sur le papier par un bataillon de chroniqueurs habiles et soldés. Conduite d’une main scientifique sûre par les spécialistes de l’université de Berne, cette histoire fait aussi la place aux dérives inévitables que les succès du XVe s. ont entraînées : puissance de l’argent, tendances oligarchiques du Conseil, zonation socio-topographique, confiscation de la mémoire au profit des plus forts, hiérarchisation accentuée du travail… Ce catalogue est donc bien un véritable instrument de travail scientifique, un bel ouvrage d’histoire urbaine qui, fait plutôt rare, parvient à contextualiser le développement artistique et architectural sans lequel Berne n’aurait pas passé les siècles.

2Le deuxième volume de cet ensemble publié en 2003 couvre cette fois les deux siècles précédents et raconte les heurs et malheurs d’une ville qui marqua son destin par l’entrée décidée en 1353 dans la confédération des cantons d’Uri, Schwyz et Unterwald. Ascension difficile symbolisée par les victoires de Laupen (1339) et de Sempach (1386) mais qui traduit une dynamique politique et religieuse que ce volume s’attache à bien restituer. Le catalogue brosse avec conviction et à la lumière des récentes informations fournies par l’archéologie et la publication de sources inédites le bilan des atouts et des handicaps qui accompagnèrent le choix risqué de l’union par les gouvernants, choix lourd face à des oppositions intérieures et face aux pressions des puissances territoriales voisines. L’apport le plus notable des études réunies dans le catalogue tient à l’attention portée à l’attitude de la noblesse de la ville et des environs face aux choix de la cité, ainsi qu’à l’attention portée aux modes de la construction patiente du territoire urbain par le régime juridique des Ausbürger, étude qui permet une heureuse rencontre entre histoire du droit et histoire de la ville, entre histoire démographique et histoire des migrations. Dans l’un et l’autre cas, la maîtrise de l’espace par la ville a joué un rôle fondamental auquel l’ouvrage accorde une place légitime et bienvenue.

3Ces deux volumes médiévaux forment bien le socle solide et richement illustré d’une série d’histoire urbaine qui au total comptera six volumes pour atteindre le XXe s.

4Pierre MONNET (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre Monnet, « SCHWINGES, Rainer Christoph, Berns mutige Zeit. Das 13. und 14. Jahrhundert neu entdeck », Revue de l'IFHA [En ligne], Date de recension, mis en ligne le 01 janvier 2004, consulté le 24 juillet 2021. URL : http://journals.openedition.org/ifha/961 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ifha.961

Haut de page

Droits d’auteur

©IFHA

Haut de page
  • Logo IFRA – Institut franco-allemand. Sciences historiques & sociales
  • Logo Goethe Universität
  • Logo Ministère des affaires étrangères
  • Logo Fondation maison des sciences de l'homme
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search