Navigation – Plan du site

Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble

46 / 2022 - Femme(s) et sorcellerie en Europe du xve au xviiie siècles

Appel à contribution pour le numéro 46 de la revue ILCEA
Anne Cayuela (Université Grenoble Alpes / ILCEA4) et Cécile Terreaux-Scotto (Université Grenoble Alpes / LUHCIE)

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en janvier 2022.

Aperçu du texte

Le numéro 46 de la revue ILCEA sera consacré aux sorcières en Europe à l’Epoque moderne. Il proposera un questionnement pluridisciplinaire autour d’une figure dont on souligne aujourd’hui l’ambivalence et l’ambigüité (voir Mona Chollet : Sorcières. La puissance invaincue des femmes, Paris, La découverte, 2018). Dans les années 1960, certains mouvements féministes tel que le Witch Bloc ont réhabilité, en la considérant comme un modèle de femme libre et indépendante, cette figure jadis considérée comme maléfique. Ces mouvements ont également dénoncé les exécutions massives, les tortures, les persécutions de toutes sortes mais ont également revendiqué leurs connaissances et leurs savoirs spécifiques. L’historiographie féministe (Christina Larner, Silvia Federici, Barbara Ehrenreich) a en effet montré que les femmes accusées de sorcellerie étaient souvent des sages-femmes et des guérisseuses, et par conséquent des rivales pour la médecine urbaine et le pouvoir patriarcal. Ces femmes éta...

  • OpenEdition Journals