Navigation – Plan du site

AccueilAppels à contributionAppels en cours60 / 2025 - Production et médiati...

60 / 2025 - Production et médiation littéraires des femmes en Russie au tournant du xxie siècle : de la littérature féminine à l’écriture féministe

Appel à contribution pour le numéro 60 de la revue ILCEA
Anna Shcherbakova (Université Rennes 2), Olga Blinova (associée au CREE de l’Inalco et au GEO de l’Université de Strasbourg) et Isabelle Després (Université Grenoble Alpes)
  • 1 Citons, en guise d’exemple, le cas de la fondatrice et rédactrice en chef de la maison d’édition «  (...)
  • 2 Voir, par exemple, les romans Regarde-le (Посмотри на него) d’Anna Starobinets (Bestseller National (...)

La présence et l’activité des femmes dans la vie littéraire de la Russie post-soviétique se sont considérablement accrues ces trente dernières années, depuis le renouveau de son marché littéraire. Les femmes écrivaines, poétesses, dramaturges et médiatrices littéraires (traductrices, critiques, journalistes, rédactrices en chef, coordinatrices des projets littéraires collectifs, etc.) ont gagné en visibilité dans le milieu professionnel, mais également non-professionnel, et certaines d’entre elles jouissent d’une renommée médiatique non négligeable1. Même si les femmes restent minoritaires parmi les nominés et les gagnants des prix littéraires russes, il n’est pas rare que les récits d’expériences de vie au féminin (grossesse, maternité, etc.) fassent partie des œuvres sélectionnées et nominées2. Le remarquable succès d’Oksana Vassiakina, lauréate du prix NOS de 2021, tout comme celui du réseau d’écriture féministe F-pismo fondé par la poétesse Galina Rymbu en 2017 (qui, en moins de cinq ans, a atteint une reconnaissance institutionnelle nationale et internationale), démontrent que la question de la littérature des femmes, de la place des femmes dans le champ littérature russe, est à nouveau d’actualité.

  • 3 Voici quelques exemples : les Journées d’études « Nouvelle prose féminine des Nouvelles Amazones et (...)

En France, durant les trois dernières années, plusieurs événements scientifiques ont été consacrés à la production littéraire des autrices contemporaines dans l’espace post-soviétique3, pour autant la recherche française sur ces questions reste encore lacunaire.

  • 4 Évoquons quelques-uns des nombreux projets initiés par les femmes : association des écrivaines du N (...)

Dans ce numéro spécial, nous proposons de revenir sur la période 1989-2022 délimitée d’un côté par l’apparition du groupe Nouvelles Amazones et de l’autre par l’activité du réseau F-pismo. Le premier a proposé le concept de nouvelle prose féminine, dont le succès, relevé par des chercheurs en études de genre, de féminisme et d’histoire littéraire des femmes en Russie, fut spectaculaire, mais n’a pas perduré après la dissolution du groupe, au début des années 2000. Le second est frappé, comme d’autres projets similaires, depuis le 24 février 2022 par l’(auto)censure due, entre autres, au durcissement législatif visant la communauté LGBT et aux tentatives répétées de classer le féminisme dans la catégorie des idéologies subversives. Le retour sur cette période riche et complexe de la production et médiation littéraires4 des femmes en Russie vise à combler quelques lacunes et à explorer des pistes de réflexion, articulées autour des axes suivants :

1. Question d’une « écriture féminine/genrée » spécifiquement nationale

Le concept de nouvelle prose féminine, que revendiquent les Nouvelles Amazones, surprend par ses similitudes avec celui de l’écriture féminine exposé par H. Cixous dans Le Rire de la Méduse (1972) ; cependant, les Nouvelles Amazones affirment n’avoir pas eu connaissance de l’existence de leurs homologues occidentales. En revanche, dans sa réflexion sur l’écriture féministe, F-pismo fait référence ouvertement et délibérément aux travaux occidentaux. Compte tenu de ces deux stratégies opposées, vis-à-vis des expériences occidentales, nous proposons d’examiner la réflexion théorique des groupes littéraires et artistiques de cette période en Russie dans leurs manifestes ou leur production, afin de mettre en lumière leur conception de l’écriture genrée et de ses éventuelles spécificités nationales.

2. Histoire de la littérature des femmes en Russie

L’histoire des projets littéraires féminins, passés dans les marges institutionnelles dès la fin des années 1990, pour être « redécouverts » une quinzaine d’années plus tard, semble illustrer la thèse répandue d’une discontinuité de l’histoire littéraire des femmes en Russie (Kelly, 1994 ; Heldt, 1987 ; Marsh, 1996). Par conséquent, nous aimerions questionner cet effet de discontinuité présumée, en prêtant une attention particulière au « creux » entre deux points culminants : celui du tournant des années 1990/Nouvelles Amazones et celui du tournant des années 2020/F-pismo. Si dès leur apparition, les Nouvelles Amazones prennent leurs distances avec l’histoire canonique de la littérature russe, elles se positionnent néanmoins en dignes héritières d’E. Rostoptchina, A. Panaïeva, Z. Guippius, mais aussi d’O. Forch, V. Panova et I. Grékova. Quant au groupe F-pismo et au réseau féministe littéraire plus large qui se crée au même moment, ils s’engagent dans un travail de recherche sur celles qui les ont précédés, en vue d’une revalorisation de leur travail. Alors, peut-on vraiment parler d’une suite de ruptures sans continuité ? Ou ne faut-il pas plutôt y voir une continuité « sur demande » ?

3. Production et médiation littéraires des femmes et question des marges

Le concept de marges est très important, car il permet de décrire trois phénomènes représentatifs qui se trouvent en pleine évolution pendant la période étudiée. Au tournant des années 1990, il s’agit d’abord d’un groupe quantitativement minoritaire du canon littéraire, puis de thématiques considérées comme marginales et, enfin, de la faible visibilité et représentativité des femmes aux postes clés dans des lieux et institutions qui assurent la médiation de la production littéraire, tout en régissant le processus littéraire lui-même. La démarche entreprise par les Nouvelles Amazones et F-pismo pour s’extraire des « marges », de la « périphérie » et pour conquérir le « centre » s’impose comme un objet de questionnement qui permet de mieux appréhender le lien existant entre la production littéraire et le pouvoir institutionnel. On songe, entre autres, à l’usage du concept de littérature genrée (nouvelle prose féminine, F-pismo), à la décision de créer un groupe voire un réseau, d’user de technologies numériques, de s’appuyer sur les médiatrices épousant la cause des femmes et celle des minorités genrée et sexuelle, etc. Dans le cadre défini, nous proposons d’examiner l’évolution du paysage littéraire, de la production et de la médiation littéraires des femmes et de leur carrière dans la Russie au tournant du xxie siècle.

Nous invitons les intéressé.es à soumettre un titre et un résumé d’environ 2 000 signes, en français ou en russe pour le 15 juin 2024, aux trois adresses suivantes :
anna.shcherbakova@univ-rennes2.fr
blinova.olga.aleksandrovna@gmail.com
isabelle.despres@univ-grenoble-alpes.fr

Nous répondrons aux contributeurs et contributrices au plus tard le 15 juillet 2024.

Bibliographie

Abachéva Marina Абашева Марина П. & Vorobiova Natalia Воробьева Наталья В. (2007), Русская женская проза на рубеже ХХ-ХХI веков [La prose féminine russe au tournant du xxie siècle], Пермь [Perm] : Изд-во ПОНИЦАА.

Ajguikhina Nadejda, « La nouvelle prose féminine russe au miroir des débats d’idées », H. Mélat (dir.), Le Premier Quinquennat de la prose russe du xxie siècle, Paris : Institut d’études slaves, 45-57.

Filatov Andreï Филатов Андрей (2020), « Пересобирая Ф-Письмо: (ни)как преодолеть языковое насилие? » [En réassemblant F-pismo : comment (rien à faire pour) surmonter la violence linguistique ?], Spectate, <https://spectate.ru/f-pismo> (30 janvier 2024).

Guéorguiévski Léonid Георгиевский Леонид, Goloubkova Anna Голубкова Анна & Podloubnova Ioulia Подлубнова Юлия (2021), Сетка Цеткин. Антология феминистской критики [Le filet de Zetkin. Anthologie de la critique féministe], Екатеринбург [Iékatérinbourg] ; Москва [Moscou] : Кабинетный ученый.

Haynes Suyin (2020), « How Russia’s Feminist Poets Are Changing What It Means to Protest », Time, <https://time.com/5908168/russia-feminist-poets-protest/> (30 janvier 2024).

Heldt Barbara (1987), Terrible Perfection: Women and Russian Literature, Bloomington : Indiana University Press.

Kelly Catriona (1994), A History of Russian women’s writing 1820-1992, Oxford : Claredon Press.

Larionov Dénis Ларионов Денис В. (2019), « “Гендерный ландшафтактуальной русской поэзии в контексте поэтологии: “женское письмоАнны Альчук, Марины Тёмкиной, Галины Рымбу и Оксаны Васякиной » [« Le paysage genré » de la poésie russe contemporaine dans le contexte de la poétologie : « l’écriture féminine » d’Anna Altchouk, de Marina Tiomkina, de Galina Rymbou et d’Oksana Vassiakina], Litera (6), 58-65.

Liljeström Marianne, Mäntysaari Eila & Rosenholm Arja [dir.] (1993), Gender restructuring in Russian studies, Tampere : University of Tampere.

Marsh Rosalind [dir.] (1996), Gender and Russian Literature: New Perspectives, Cambridge : Cambridge University Press.

Mélat Hélène (2006), « De l’exclusif à l’inclusif : la prose russe du début du xxie siècle en quelques oppositions binaires », H. Mélat (dir.), Le Premier Quinquennat de la prose russe du xxie siècle, Paris : Institut d’études slaves, 11-24.

Orlova Anna Орлова Анна А. (2022), « Специфика телесного кода и изображения телесности в творчестве Галины Рымбу » [La spécificité du code corporel et de la représentation du charnel dans l’œuvre de Galina Rymbou], T. Nikolskaïa ТЕ. Никольская & Iou. Papiane ЮМ. Папян (dir.), Язык как материал словесности [La langue comme matériau de littérature], Казань [Kazan] : Бук, 127-135.

Oulioura Anna Улюра Анна А. (2007), « “У мужчинсвой зачет, у женщинсвой, отдельный”: идея и практики позитивной дискриминации в литературном процессе постсоветской России » [« Les hommes ont leur compte, les femmes ont le leur » : l’idée et la pratique de la discrimination positive dans le processus littéraire de la Russie post-soviétique], НЛО, 4(86), 230-254.

Oulioura Anna Улюра Анна А. (2008), « “Новые амазонкикак те(к)ст: женское и феминистское в русской литературе 1990-х » [« Nouvelles amazones » comme texte/test : du féminin et du féministe dans la littérature russe des années 1990], <https://core.ac.uk/reader/38358783> (31 janvier 2024).

Podloubnova Ioulia Подлубнова Юлия & Bobyliova Maria Бобылева Мария (2021), Поэтика феминизма [La poétique du féminisme], Москва [Moscou] : АСТ.

Podloubnova Ioulia Подлубнова Юлия (2023), « К маме с небритыми ногами: “новая искренностьв эпоху метамодерна » [Chez maman avec les jambes mal rasées : « une nouvelle sincérité » à l’époque de la métamodernité], Знамя (2), <https://magazines.gorky.media/znamia/2023/2/k-mame-s-nebritymi-nogami-novaya-iskrennost-v-epohu-metamoderna.html?ysclid=lruniqsiwq420556675> (29 janvier 2024).

Savkina Irina Савкина Ирина Л. (1996), « Говори, Мария! (заметки о современной русской женской прозе) » [Parle Maria ! (notes sur la prose féminine contemporaine)], Преображение. Русский феминистский журнал (4), 62-67.

Shcherbakova Anna Щербакова Анна & Goloubkova Anna Голубкова Анна (2023), « “Женскаялитература vsмужская” : гендерный анализ премийБольшая книгаиНациональный бестселлер” » [Littérature « féminine » vs littérature « masculine » : analyse genrée des prix « Grand Livre » et « Bestseller National »], Артикуляция (19), <http://articulationproject.net/14996> (29 janvier 2024).

Skidane Alexandre Скидан Александр (2006), « Сильнее урана. Современная женская поэзия » [Plus forte quOuranos. La poésie féminine contemporaine], Воздух (3), <http://www.litkarta.ru/projects/vozdukh/issues/2006-3/skidan-critic> (30 janvier 2024).

Vassiakina Oksana Васякина Оксана, Kozlov Dmitri Козлов Дмитрий & Talaver Sacha Талавер Саша [dir.] (2020), Феминистский самиздат сорок лет спустя [Le samizdat féministe quarante ans plus tard], Москва [Moscou] : Common place.

Vassiakina Oksana Васякина Оксана (2021), « Для меня принципиально называть свое письмо женским » [Pour moi, c’est une affaire de principe de qualifier mon écriture de féminine], Новая газета, <https://www.nlobooks.ru/books/khudozhestvennaya_seriya/24590/review/24745/?ysclid=ls0qj6rl8o483348975> (30 janvier 2024).

Vassilenko Svetlana Василенко Светлана В. (2001), « “Новые амазонки” (Об истории первой литературной женской писательской группы. Постсоветское время) » [« Nouvelles Amazones » (Histoire du premier groupe littéraire des femmes écrivaines. L’époque post-soviétique], S. Vassilenko СВВасиленко (dir.), Женщины: свобода слова и творчества, Москва [Moscou] : Эслан, 80-89.

Haut de page

Notes

1 Citons, en guise d’exemple, le cas de la fondatrice et rédactrice en chef de la maison d’édition « Le Nouveau Panorama littéraire » (« Новое литературное обозрение ») de la revue éponyme Irina Prokhorova, celui de la rédactrice en chef de la « Rédaction d’Elena Choubina » (« Редакция Елены Шубиной ») de la maison d’édition AST Elena Choubina et de la critique littéraire Galina Iouzefovitch.

2 Voir, par exemple, les romans Regarde-le (Посмотри на него) d’Anna Starobinets (Bestseller National, 2018) et Ode à la joie (Ода радости) de Valeria Poustovaïa (Grand Livre, 2020).

3 Voici quelques exemples : les Journées d’études « Nouvelle prose féminine des Nouvelles Amazones et littérature au féminin au tournant du xxie siècle en Russie : perspectives théoriques et enjeux critiques » (UGA), <https://ilcea4.univ-grenoble-alpes.fr/actualites/nouvelle-prose-feminine-nouvelles-amazones-et-litterature-au-feminin-au-tournant-xxie-siecle-en-0> (29 janvier 2024) ; la Journée d’études « La guerre a-t-elle visage de femme ? Regards sur la littérature testimoniale entre Ukraine et Russie » (Université de Strasbourg), <https://etudes-slaves.unistra.fr/vie-du-departement/actualite/journee-detudes-la-guerre-a-t-elle-visage-de-femme-regards-sur-la-litterature-testimoniale-entre-ukraine-et-russie> (30 janvier 2024) ; le séminaire « Observatoire du sensible » (Sorbonne Université), <https://eurorbem.sorbonne-universite.fr/event/observatoire-du-sensible-rencontre-avec-maria-stepanova/> (30 janvier 2024).

4 Évoquons quelques-uns des nombreux projets initiés par les femmes : association des écrivaines du Nord-Ouest « Maria » (« Мария », 1989 - fin des années 1990), revue féministe Metamorphose (Преображение, 1993-1997), Cyber-club féminin de Saint-Pétersbourg (Кибер-фемин-клуб, 1994-2006), almanach artistique et littéraire en ligne Articulation (Артикуляция, depuis 2018), École des pratiques littéraires (Школа литературных практик, depuis 2019).

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search