Navigation – Plan du site

AccueilILCEA : Revue de l’Institut des l...3Traduire le texte pragmatique

Traduire le texte pragmatique

Texte juridique, culture et traduction
Jean-Claude Gémar
p. 11-38

Résumés

Le texte juridique est sans doute un des plus marqués culturellement. Il reflète la complexité d’une société, dont les institutions et le vocabulaire sont l’expression d’une culture parfois multimillénaire. La common law et le système civiliste n’en présentent pas moins de nombreuses similitudes — équivalences ou quasi-équivalences — qui reposent sur un certain nombre d’universaux communs à tous les systèmes juridiques. Mais ces systèmes présentent aussi de grandes différences qui tiennent à des écarts culturels parfois considérables. On peut parler ici d’intraduisibilité ou de quasi-intraduisibilité de termes porteurs d’une notion étrangère au système et à la culture d’arrivée. La réponse du traducteur variera en conséquence du « plus-disant culturel » (constitution, charte…) au « moins-disant » (contrat). La fonction et la destination du texte en détermineront le mode d’expression.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Claude Gémar, « Traduire le texte pragmatique »ILCEA, 3 | 2002, 11-38.

Référence électronique

Jean-Claude Gémar, « Traduire le texte pragmatique »ILCEA [En ligne], 3 | 2002, mis en ligne le 08 juin 2010, consulté le 19 juillet 2024. URL : http://journals.openedition.org/ilcea/798 ; DOI : https://doi.org/10.4000/ilcea.798

Haut de page

Auteur

Jean-Claude Gémar

Université de Genève, École de traduction et d’interprétation (ETI), GREJUT

Haut de page

Droits d’auteur

Le texte et les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés), sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search