Navigation – Plan du site
Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli photographe (1875-1895) - Mercedes Volait, Jérôme Delatour, Thomas Cazentre et Maryse Bideault
Une ville en mutation

Maisons disparues

Mercedes Volait
p. 46-49

Texte intégral

  • 1 Max Herz, « 1° Mosquée Khochkadam el-Ahmadi, à Darb el-Hosr, au Caire », Comité de Conservation des (...)

1En 1909, l’architecte en chef du Comité de conservation des monuments de l’art arabe affirmait qu’il « suffisait de feuilleteur les photographies prises par Facchinelli, dont le Comité a acquis les clichés, pour constater combien [de maisons ont] disparu dans le dernier quart de siècle seulement1 ». La quasi intégralité des demeures photographiées par l’artiste italien n’existent plus aujourd’hui (fig. 1), ou ne sont plus que l’ombre d’elles-mêmes. Lui-même a photographié des habitations en cours de démolition (fig. 4). Il a fixé la trace de la maison habitée par le photographe Gustave Le Gray durant sa « fuite en Égypte » – Le Gray s’y était réfugié en 1862 pour échapper à ses créanciers et y finit ses jours dans des conditions assez misérables, bien que logé dans une belle maison du xviiie siècle (fig. 2), dont seule subsiste de nos jours la porte d’entrée.

1. Cour d'une maison au quartier Hamzawyeh, s. d.

1. Cour d'une maison au quartier Hamzawyeh, s. d.

Bibliothèque de l'INHA, Photothèque, Archéologie Égypte I, 016, n° 26.

  • 2 Erika Mayr-Oehring, Elke Doppler, Andre Gingrich (éd.), Orientalische Reise : Malerei und Exotik im (...)

2Facchinelli consacre un reportage complet à l’habitation la plus en vue de son temps, nommée maison d’Ibrahim pacha dans son album de 1887. La maison avait été bâtie en 1779-1788 au cœur de la ville par l'un des plus riches négociants du Caire, et avait été acquise au début du xixe siècle par la dynastie au pouvoir. Le khédive Ismaïl y était né en 1830 et y était suffisamment attaché pour ordonner que le décor du pavillon égyptien érigé pour l’Exposition universelle de 1867 à Paris s’en inspire. La famille régnante cessa d’y loger peu après. La maison devint une hôtellerie pour invités de marque et prit le nom de « Musafirkhana », littéralement le « caravansérail des voyageurs ». Durant l’hiver 1875, elle fut occupée par un groupe d’artistes allemands et autrichiens tentés par l’exploitation du filon orientaliste. Portraitistes déjà bien établis à Vienne et à Munich, Hans Makart et Franz von Lenbach venaient rejoindre un confrère installé au Caire, Leopold-Carl Müller, qui obtint de pouvoir loger à la Musafirkhana et de l’aménager à leur goût avec tapis, teintures et mobilier local. Un photographe, Carl Rudolf Huber, les architectes Adolf Gnauth et Carl Gangolf Kayser, et l’écrivain Georg Ebers étaient de la partie. L’expérience profita à chacun d’entre eux. Makart fit durablement usage des nus de jeunes femmes indigènes photographiées par Huber, ainsi que des autres types égyptiens croqués sur place ; tous fournirent des dessins pour la luxueuse Égypte illustrée publiée en deux volumes, et plusieurs langues, par Georg Ebers à partir de 18792.

2. « Quartier Darb el Qobty. Cour de la Maison Le Gray. Côté du Salamlik », s. d.

2. « Quartier Darb el Qobty. Cour de la Maison Le Gray. Côté du Salamlik », s. d.

Légende de la main d’Ambroise Baudry dans l’Album Sites et monuments du Caire choisis et catalogués par Ambroise Baudry Architecte du Gouvernement pour son ami Arthur Rhoné, Le Caire Facchinelli, photographe 1873-1893, Florence, Fratelli Alinari.

Bibliothèque de l’INHA, Photothèque, Archéologie Égypte I, 016, n° 35.

  • 3 Henry Wallis, « Ancient Cairo Houses », Art Journal (London), mai 1888, p. 144-149.
  • 4 Lettre d’Henry Wallis à T. Amstrong, « Purchase of an Arab Room », Londres, Victoria & Albert Archi (...)
  • 5 Julius Franz, Bernhard Moritz, Antonio Battigelli, Saber Sabri, Max Herz, Abdel Hamid Faouzi, « 4 M (...)

3La maison est occupée par des familles de réfugiés lors de l’insurrection d’Urabi en 1882-1883 ; ses décors souffrent3. En 1886, le collectionneur britannique Henry Wallis évoque un palais inhabité depuis, dont les revêtements ont disparu. Le South Kensington Museum tenta d’acquérir l’une des dernières chambres intactes en 1887-1888 puis en 1890-1891, mais le nombre d’héritiers concernés ne permit pas de parvenir à un accord4. En 1895, la maison étant promise à la démolition, la vente de ses décors fut autorisée par ordonnance khédiviale5 : les précieux dallages en mosaïque de marbres, qui figurent encore sur les clichés de Facchinelli publiés en 1887, mais vraisemblablement antérieurs à 1882 (fig. 3), ont disparu des photographies ultérieures (fig. 4). La maison fut sauvée in extremis dans les années 1910. Restaurée à plusieurs reprises et affectée à des ateliers d’artistes, elle périt finalement dans un incendie en 1998.

3. Casa Ibrahim Pacha, s. d. (avant 1882).

3. Casa Ibrahim Pacha, s. d. (avant 1882).

Bibliothèque de l'INHA, collections Jacques Doucet, Phot Fot 65 : Raccolta artistica di fotografie sull' architettura araba, ornati ecc. dal XII° al XIII° secolo fotografia italiana del Cav. B. Facchinelli, Cairo (Egitto), MDXXXLXXXVII [sic : XXX pour CCC, soit 1887], f. 110.

4. Mozaffir Kanah, tirage sur papier albuminé, s. d.

4. Mozaffir Kanah, tirage sur papier albuminé, s. d.

BnF, département des Estampes et de la photographie, collection Max Karkégi.

Notes

1 Max Herz, « 1° Mosquée Khochkadam el-Ahmadi, à Darb el-Hosr, au Caire », Comité de Conservation des Monuments de l’Art Arabe, Fascicule 26, exercice 1909, 1910, p. 159-164. URL: https://www.persee.fr/doc/ccmaa_1110-6824_1910_num_1909_26_8897.

2 Erika Mayr-Oehring, Elke Doppler, Andre Gingrich (éd.), Orientalische Reise : Malerei und Exotik im späten 19. Jahrhundert, Vienne, Wien Museum, 2003, p. 48 ; Bodo von Dewitz, « Fotografien einer Kunstlerreise nach Ägypten im Jahr 1875 », dans Bodo von Dewitz (éd.), La Bohème. Die Inszenierung des Künstlers in Fotografien des 19. und 20. Jahrhunderts. The Staging of Artists as Bohemians in 19th and 20th Century Photography, Göttingen, Steidl, 2010, p. 105-108 ; Uwe Schogl, « Hans Makart (1840-1884) and Vienna. The Influence of Photography on the Painter’s Work », Studii şi Cercetări de Istoria Artei. Artă plastică, t. 1 (45), 2011, p. 141-158.

3 Henry Wallis, « Ancient Cairo Houses », Art Journal (London), mai 1888, p. 144-149.

4 Lettre d’Henry Wallis à T. Amstrong, « Purchase of an Arab Room », Londres, Victoria & Albert Archive, MA/2P.

5 Julius Franz, Bernhard Moritz, Antonio Battigelli, Saber Sabri, Max Herz, Abdel Hamid Faouzi, « 4 Moussaferkhana », Comité de Conservation des Monuments de l’Art Arabe, Fascicule 14, exercice 1897, 1898, p. 84-85. URL: https://www.persee.fr/doc/ccmaa_1110-6824_1898_num_1897_14_5541.

Table des illustrations

Titre 1. Cour d'une maison au quartier Hamzawyeh, s. d.
Crédits Bibliothèque de l'INHA, Photothèque, Archéologie Égypte I, 016, n° 26.
URL http://journals.openedition.org/inha/docannexe/image/7790/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,1M
Titre 2. « Quartier Darb el Qobty. Cour de la Maison Le Gray. Côté du Salamlik », s. d.
Légende Légende de la main d’Ambroise Baudry dans l’Album Sites et monuments du Caire choisis et catalogués par Ambroise Baudry Architecte du Gouvernement pour son ami Arthur Rhoné, Le Caire Facchinelli, photographe 1873-1893, Florence, Fratelli Alinari.
Crédits Bibliothèque de l’INHA, Photothèque, Archéologie Égypte I, 016, n° 35.
URL http://journals.openedition.org/inha/docannexe/image/7790/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 132k
Titre 3. Casa Ibrahim Pacha, s. d. (avant 1882).
Crédits Bibliothèque de l'INHA, collections Jacques Doucet, Phot Fot 65 : Raccolta artistica di fotografie sull' architettura araba, ornati ecc. dal XII° al XIII° secolo fotografia italiana del Cav. B. Facchinelli, Cairo (Egitto), MDXXXLXXXVII [sic : XXX pour CCC, soit 1887], f. 110.
URL http://journals.openedition.org/inha/docannexe/image/7790/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 152k
Titre 4. Mozaffir Kanah, tirage sur papier albuminé, s. d.
Crédits BnF, département des Estampes et de la photographie, collection Max Karkégi.
URL http://journals.openedition.org/inha/docannexe/image/7790/img-4.jpg
Fichier image/jpeg, 112k

Pour citer cet article

Référence papier

Mercedes Volait, « Maisons disparues », in Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli photographe (1875-1895), Paris, INHA (« Les catalogues d’exposition de l'INHA »), 2017, p. 46-49.

Référence électronique

Mercedes Volait, « Maisons disparues », in Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli photographe (1875-1895), Paris, INHA (« Les catalogues d’exposition de l'INHA »), 2017, [En ligne], mis en ligne le 01 janvier 2018, consulté le 18 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/inha/7790

Auteur

Mercedes Volait

Directeur de recherche au CNRS et directeur du laboratoire InVisu de l'INHA. Spécialiste de l'histoire architecturale et patrimoniale du Caire au XIXe siècle.

Articles du même auteur

Droits d’auteur

Tous droits réservés