Navigation – Plan du site
Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli photographe (1875-1895) - Mercedes Volait, Jérôme Delatour, Thomas Cazentre et Maryse Bideault
Une ville en mutation

La collection d’art islamique d’Ambroise Baudry

Mercedes Volait
p. 59-61

Texte intégral

  • 1 Marthe Bernus-Taylor, « Un collectionneur d’art islamique », dans Marie-Laure Crosnier Leconte et M (...)
  • 2 Nissam Perez, Focus East photography in the Near East (1839-1885), New York, Harry N. Abrams, p. 18 (...)
  • 3 Procès-verbaux des séances du comité consultatif, 1-BB-32, séance du 7 janvier 1897, Pierrefitte-su (...)
  • 4 Inv. OA 4062.
  • 5 Gaston Migeon, Manuel d’art musulman. Les arts plastiques et industriels, I, Paris, 1927, p. 304.

1L’album de 1887 fait également la part belle à la collection d’art islamique constituée par Ambroise Baudry durant son séjour au Caire. Le nom du collectionneur n’est pas cité, mais on reconnaît aisément les photographies de ses objets1, lesquelles ont été initialement attribuées à Gustave Le Bon2. Certains des objets photographiés sont bien connus car ils furent cédés au musée du Louvre en 18983. C’est le cas d’un élément de décor au musicien et au bouquetin4 spontanément daté par Baudry de l’époque fatimide en raison de son iconographie figurative. Une attribution de deux siècles plus tardive fit un temps autorité du fait que la pièce avait été trouvée en 1874 dans les décombres du moristan de Qalawun, monument d’époque mamelouke, jusqu’à ce que la datation Baudry s’impose comme la bonne. Gaston Migeon, l’un des premiers conservateurs du Louvre à s’intéresser aux arts de l’Islam, reconnut par la suite que Prisse d’Avennes, Lane Poole et lui-même avaient en effet « jadis rajeuni de très nombreux documents de bois sculpté, à représentations animées, du fait que les plus fameux avaient été retrouvés au moristan de Qalawun, où [ils n'avaient] pas supposé qu’ils provenaient de monuments beaucoup plus anciens », ainsi que des fouilles faites en 1911 l’avaient finalement établi5. L’anecdote souligne l’érudition alors acquise par les connaisseurs du Caire, en avance sur le savoir muséal.

  • 6 Arcature copte d’époque ottomane, inv. E 32578, département des Antiquités égyptiennes, Musée du Lo (...)

2Un autre bois de remploi photographié par Facchinelli provient d’une église copte d’Assiout (Moyenne Égypte) et a été également acquis par le Louvre mais en vente publique un siècle plus tard ; il est aujourd’hui exposé dans la salle Baouit du musée du Louvre (salle C, vitrine 5). Son revers présente une ornementation incisée reproduisant un temple égyptien de style gréco-romain et un décor rayonnant6.

  • 7 Inv. OA 4063.
  • 8 Inv. 07. 236. 1 à 121.

3La majorité des objets collectionnés par Baudry agrémentaient les murs de ses habitations successives au Caire puis à Paris. Certains servaient de mobilier, tel un pupitre à Coran datable par son blason composite formé d’une écritoire, d’une épée et d’une coupe, de la seconde moitié du xve siècle7. D’autres, dont les polygones et étoiles d’assemblage photographiés par Facchinelli, étaient réunis pour être réutilisés dans des meubles modernes fabriqués sur ses dessins (fig. 1). Plus de cent pièces d’applique possédées par Baudry furent acquises en 1907 par le Metropolitan Museum of Art8 ; certaines sont visibles aujourd’hui dans ses nouvelles salles islamiques.

1. Ornati e tabourets (Cairo), s. d.

1. Ornati e tabourets (Cairo), s. d.

Bibliothèque de l'INHA, collections Jacques Doucet, Fol Phot 65 : Raccolta artistica di fotografie sull' architettura araba, ornati ecc. dal XII° al XIII° secolo fotografia italiana del Cav. B. Facchinelli, Cairo (Egitto), MDXXXLXXXVII [sic : XXX pour CCC, soit 1887], f. 165.

  • 9 Paris, Archives de la Bibliothèque de l’Union centrale des Arts décoratifs, Collection de faïences (...)
  • 10 OA 4047. Un lot de 162 carreaux a été déposé par le Louvre au musée Bonnat de Bayonne en 1912.

4Baudry possédait une collection de plus de 300 carreaux. Les plus beaux furent utilisés en tour de porte dans sa maison du Caire. Le catalogue qu’il en dressa en 1878 indique qu’ils provenaient majoritairement de la capitale égyptienne, mais aussi de la ville de Rosette (Delta du Nil) et enfin de Damas9. Deux cent soixante-dix-neuf d’entre eux furent acquis par le Louvre en 189810. Le carreau au cyprès (fig. 2) et le carreau aux quatre tulipes (fig. 3) sont caractéristiques de la production damascène du xviiie siècle.

2. Carreau à la ligne de cyprès écailleux séparés par des vases de tulipes, céramique, XVIIIe siècle.

2. Carreau à la ligne de cyprès écailleux séparés par des vases de tulipes, céramique, XVIIIe siècle.

Musée du Louvre, département des Arts de l'Islam © 2009 Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Claire Tabbagh, collections numériques.

3. Carreau aux quatre tulipes rayonnant à partir d'un carré dans un cercle de feuillage, XVIIIe siècle.

3. Carreau aux quatre tulipes rayonnant à partir d'un carré dans un cercle de feuillage, XVIIIe siècle.

Musée du Louvre, département des Arts de l'Islam, © Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Hervé Lewandowski.

5Facchinelli, enfin, documente les moulages d’ornement utilisés par Baudry et ses clients pour décorer leurs intérieurs orientalistes.

Notes

1 Marthe Bernus-Taylor, « Un collectionneur d’art islamique », dans Marie-Laure Crosnier Leconte et Mercedes Volait, L’Égypte d’un architecte, Ambroise Baudry (1838-1906), Paris, Somogy, 1998, p. 134-147.

2 Nissam Perez, Focus East photography in the Near East (1839-1885), New York, Harry N. Abrams, p. 189.

3 Procès-verbaux des séances du comité consultatif, 1-BB-32, séance du 7 janvier 1897, Pierrefitte-sur-Seine, Archives nationales, Archives des musées nationaux.

4 Inv. OA 4062.

5 Gaston Migeon, Manuel d’art musulman. Les arts plastiques et industriels, I, Paris, 1927, p. 304.

6 Arcature copte d’époque ottomane, inv. E 32578, département des Antiquités égyptiennes, Musée du Louvre, Vente du 7 juin 1999 à Paris; Marie-Hélène Rutschowscaya, Ramez Boutros, « Deux arcatures en bois de l’époque ottomane au Musée du Louvre », dans Mat Immerzeel, Jacques van der Vliet (éds.), Coptic Studies on the Threshold of a New Millennium. I. Proceedings of the Seventh International Congress of Coptic Studies, Leyde, 27 août -2 septembre 2000, Peeters, 2004, p. 1499-1524.

7 Inv. OA 4063.

8 Inv. 07. 236. 1 à 121.

9 Paris, Archives de la Bibliothèque de l’Union centrale des Arts décoratifs, Collection de faïences décoratives recueillies au Caire par les soins de M. Ambroise Baudry dressé au Caire, le 12 mars 1878, cahier manuscrit décrivant 331 pièces, B2/3.

10 OA 4047. Un lot de 162 carreaux a été déposé par le Louvre au musée Bonnat de Bayonne en 1912.

Table des illustrations

Titre 1. Ornati e tabourets (Cairo), s. d.
Crédits Bibliothèque de l'INHA, collections Jacques Doucet, Fol Phot 65 : Raccolta artistica di fotografie sull' architettura araba, ornati ecc. dal XII° al XIII° secolo fotografia italiana del Cav. B. Facchinelli, Cairo (Egitto), MDXXXLXXXVII [sic : XXX pour CCC, soit 1887], f. 165.
URL http://journals.openedition.org/inha/docannexe/image/7812/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 1,6M
Titre 2. Carreau à la ligne de cyprès écailleux séparés par des vases de tulipes, céramique, XVIIIe siècle.
Crédits Musée du Louvre, département des Arts de l'Islam © 2009 Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Claire Tabbagh, collections numériques.
URL http://journals.openedition.org/inha/docannexe/image/7812/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 424k
Titre 3. Carreau aux quatre tulipes rayonnant à partir d'un carré dans un cercle de feuillage, XVIIIe siècle.
Crédits Musée du Louvre, département des Arts de l'Islam, © Musée du Louvre, Dist. RMN-Grand Palais / Hervé Lewandowski.
URL http://journals.openedition.org/inha/docannexe/image/7812/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 1,7M

Pour citer cet article

Référence papier

Mercedes Volait, « La collection d’art islamique d’Ambroise Baudry  », in Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli photographe (1875-1895), Paris, INHA (« Les catalogues d’exposition de l'INHA »), 2017, p. 59-61.

Référence électronique

Mercedes Volait, « La collection d’art islamique d’Ambroise Baudry  », in Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli photographe (1875-1895), Paris, INHA (« Les catalogues d’exposition de l'INHA »), 2017, [En ligne], mis en ligne le 01 janvier 2018, consulté le 22 juillet 2018. URL : http://journals.openedition.org/inha/7812

Auteur

Mercedes Volait

Directeur de recherche au CNRS et directeur du laboratoire InVisu de l'INHA. Spécialiste de l'histoire architecturale et patrimoniale du Caire au XIXe siècle.

Articles du même auteur

Droits d’auteur

Tous droits réservés