Navigation – Plan du site
Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli photographe (1875-1895) - Mercedes Volait, Jérôme Delatour, Thomas Cazentre et Maryse Bideault
Une ville en mutation

Facchinelli, photographe de la vie urbaine : le délibéré

Thomas Cazentre
p. 62-63

Texte intégral

1Les types locaux et les scènes de rue sont l’autre versant de la photographie pour voyageurs, l’indispensable complément des paysages et autres vues d’architecture. À partir des années 1860, la plupart des photographes orientalistes pratiquent ainsi ces deux genres pour satisfaire leur clientèle ; au Caire, c’est particulièrement le cas de Béchard et de Zangaki. On retrouve cette même dualité dans la production de Facchinelli, essentiellement dans sa série de « petites » vues (13x18 cm) : une part minoritaire relève bien de cette représentation de la vie des rues, du peuple cairote saisi dans ses activités quotidiennes. Mais sa pratique et son regard diffèrent là aussi radicalement de ceux des autres photographes contemporains.

1. All’Abassieh, tirage sur papier albuminé, s. d.

1. All’Abassieh, tirage sur papier albuminé, s. d.

Bibliothèque de l'INHA, collections Jacques Doucet, Fol Phot 65 : Raccolta artistica di fotografie sull' architettura araba, ornati ecc. dal XII° al XIII° secolo fotografia italiana del Cav. B. Facchinelli, Cairo (Egitto), MDXXXLXXXVII [sic : XXX pour CCC, soit 1887], f. 116.

2Aucun type pittoresque dans ces séries : s’il a eu l’occasion de pratiquer le portrait ethnographique au Soudan et en Érythrée, cela ne se retrouve en rien dans ses scènes de rue, qui ne représentent le plus souvent que des groupes pris depuis une certaine distance, empêchant toute individualisation. On peut même parler d’un refus délibéré de la pose et du pittoresque, au profit d’une forme embryonnaire de reportage urbain. Quasiment aucun des métiers des rues, saltimbanques, cortèges de mariées, attelages chamarrés qui font l’ordinaire de cette iconographie ; seuls quelques chameliers, saisis dans leur fonction de livreurs en train de passer le pont de Qasr al-Nil ou de charger des ballots de paille place Bab el-Hadid.

2. Rive del Nilo, tirage sur papier albuminé, s. d.

2. Rive del Nilo, tirage sur papier albuminé, s. d.

BnF, département des Estampes et de la photographie, collection Max Karkégi.

3Mais ce qui sollicite le plus Facchinelli, c’est incontestablement le Nil et ses dérivations (Khalig, canal Ismailieh, Birkat al-Fil) ; le spectacle toujours renouvelé du peuple du Caire venant s’approvisionner et s’immerger dans l’eau du fleuve nourricier. Quelques photographies (les seules où l’on peut soupçonner un minimum de direction des sujets) fixent la scène immémoriale du groupe de femmes venant remplir les cruches qu’elles portent sur leurs têtes ; mais plus souvent c’est la multiplicité et la confusion des activités que Facchinelli reproduit : femmes lavant leur linge, enfants jouant, porteurs d’eau remplissant leur outre, âniers tombant la tunique et frottant leur bête, barques chargeant des passagers… (fig. 2) À certaines de ces images, il donne le qualificatif impropre d’instantané. Mais si la technique n’est pas encore celle-là1 (voir supra, p. 37), l’intention est bien de saisir, plutôt que les images figées d’un peuple réduit aux stéréotypes de l’exotisme, mais la vie urbaine, dans son mouvement à peine suspendu, au niveau du sol, sans aucun surplomb, en adoptant le regard d’un homme de la rue parmi d’autres sur une ville et un peuple qui sont aussi les siens. De ce point de vue, sa plus admirable réussite reste sans doute la vue de la procession du pèlerinage (« All’ Abassieh », album de 1887), prise au cœur de la cohue, où les silhouettes fantomatiques des badauds et les nuages de poussière nimbent d’irréalité l’avancée du chariot sacré (fig. 1).

Notes

1 Voir dans cet ouvrage la contribution de Jérôme Delatour, URL: https://journals.openedition.org/inha/7799.

Table des illustrations

Titre 1. All’Abassieh, tirage sur papier albuminé, s. d.
Crédits Bibliothèque de l'INHA, collections Jacques Doucet, Fol Phot 65 : Raccolta artistica di fotografie sull' architettura araba, ornati ecc. dal XII° al XIII° secolo fotografia italiana del Cav. B. Facchinelli, Cairo (Egitto), MDXXXLXXXVII [sic : XXX pour CCC, soit 1887], f. 116.
URL http://journals.openedition.org/inha/docannexe/image/7813/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 84k
Titre 2. Rive del Nilo, tirage sur papier albuminé, s. d.
Crédits BnF, département des Estampes et de la photographie, collection Max Karkégi.
URL http://journals.openedition.org/inha/docannexe/image/7813/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 138k

Pour citer cet article

Référence papier

Thomas Cazentre, « Facchinelli, photographe de la vie urbaine : le délibéré  », in Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli photographe (1875-1895), Paris, INHA (« Les catalogues d’exposition de l'INHA »), 2017, p. 62-63.

Référence électronique

Thomas Cazentre, « Facchinelli, photographe de la vie urbaine : le délibéré  », in Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli photographe (1875-1895), Paris, INHA (« Les catalogues d’exposition de l'INHA »), 2017, [En ligne], mis en ligne le 01 janvier 2018, consulté le 20 novembre 2018. URL : http://journals.openedition.org/inha/7813

Auteur

Thomas Cazentre

Conservateur au département des Estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France, en charge des collections de photographie du XIXe siècle.

Articles du même auteur

Droits d’auteur

Tous droits réservés