Navigation – Plan du site
Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli photographe (1875-1895) - Mercedes Volait, Jérôme Delatour, Thomas Cazentre et Maryse Bideault
La diffusion de l'oeuvre photographié

Facchinelli dans les collections de l’INHA

Jérôme Delatour
p. 77-79

Texte intégral

  • 1 Bibliothèque de l'INHA, Photothèque Archéologie Égypte I, 12-17.

1La Photothèque de la bibliothèque de l’INHA conserve un ensemble très important et homogène de cent quatre-vingt tirages Facchinelli de petit format1. Leur acquisition n’est pas documentée, mais certains faits et caractéristiques permettent d’émettre des hypothèses à ce sujet. Ces images ont été cataloguées sur fiches durant l’entre-deux-guerres sous la direction de Clotilde Brière-Misme, nommée conservateur du département des estampes et photographies le 5 juillet 1928. Elles ne figurent pas sur l’inventaire des photographies de la bibliothèque ouvert en mars 1930. Par ailleurs, les acquisitions de photographies de 1914 à 1930 furent à peu près nulles, faute de moyens. Ces tirages ont donc très probablement été acquis du temps où Jacques Doucet, fondateur de la bibliothèque, constitua la photothèque, soit entre 1907 et 1914. Cette période coïncide parfaitement avec le procédé employé pour ces épreuves : alors que la plupart des autres épreuves connues ont été tirées sur papier albuminé, procédé le plus courant jusque dans les années 1890, celles-ci sont sur papier aristotype (fig. 1), qui tendit à supplanter l’albumine et demeura extrêmement courant jusque dans les années 1920.

1. Le Caire, mosquée à Boulaq Izz eddin al-Katiry, s. d.

1. Le Caire, mosquée à Boulaq Izz eddin al-Katiry, s. d.

Bibliothèque de l'INHA, Photothèque, Archéologie Égypte, 013, n° 34.

  • 2 Jérôme Delatour, « La photothèque de Jacques Doucet : passé, présent, avenir », Les Nouvelles de l’ (...)

2Il se trouve aussi qu’à cette époque, précisément, Doucet fit une croisière sur le Nil. De Louxor, il écrit au directeur de sa bibliothèque, René Jean, le 12 mars 1909 : « Je suis un peu perplexe pour les photographies à rapporter du Caire. Dois-je prendre toutes les photographies du musée, faut-il les photographies des monuments, les trouve-t-on à Paris ? Je prendrai en tout cas les monuments arabes. Si ma lettre arrive à temps dites-moi donc votre avis2 ». « Les monuments arabes » pourraient bien désigner les Facchinelli. La Photothèque possède d’autres photographies d’architecture cairote signées par Sebah, Dittrich ou Zangaki ; mais celles-ci, très diffusées, étaient sûrement faciles à se procurer depuis Paris. Il en allait autrement des Facchinelli, d’où l’achat probable de ces épreuves sur place. Une singularité achève de distinguer ce lot d’épreuves : elles ont toutes été tirées sur un papier de format 12x15 cm, trop petit pour les plaques 13x18, si bien que les images sont toutes fortement rognées sur les bords, et leurs numéros de cliché souvent occultés. Une commande précipitée de Doucet, de passage au Caire, pourrait expliquer ce choix malheureux.

2. Mausolée de Yacub Shah al-Mihmindar, s. d.

2. Mausolée de Yacub Shah al-Mihmindar, s. d.

Bibliothèque de l'INHA, Photothèque, Archéologie Égypte, 015, n° 06

3Au demeurant, ce sont des tirages d’excellente qualité et qui, par leur date tardive (ce sont les plus récents connus à ce jour), témoignent de l’état de dégradation des clichés originaux : dès cette époque, beaucoup présentaient des rayures, divers décolements et lacunes d’émulsion qui se traduisent sur les tirages par des points et des taches noires. Plusieurs également ont reçu des masquages peints pour les besoins de leur publication.

  • 3 Bibliothèque de l'INHA, collections Jacques Doucet, Fol Phot 65.

4En 2013, soit près d’un siècle plus tard, la bibliothèque de l’INHA acquit du collectionneur florentin Ferruccio Malandrini la Raccolta artistica3. Ce volume oblong de cent quatre-vingt-six vues, pesant 7,6 kg, représente des monuments et lieux du Caire et de ses environs (île de Gazira, Gazeh, Fayoum), ordonnés de façon assez lâche. Il rassemble les plus belles photographies de grand format de Facchinelli. Mais surtout, il tient une place éminente dans sa production photographique.

5D’une part, le nom du photographe y apparaît à la fois sur le plat supérieur, au contreplat sous forme de son timbre humide, sur la page de titre et en timbre sec sur chaque page ; titre et légendes sont en italien. Autant dire que c’est Facchinelli lui-même qui a conçu cet album, et qu’il y a rassemblé la quintessence de son œuvre. Le titre imprimé, collé sur le plat supérieur et repris en page de titre, exprime clairement l’ambition du photographe : Raccolta artistica di fotografie sull’architettura araba, ornati ecc. dal XII° al XIII° secolo. Fotografia italiana del cav. B. Facchinelli, Cairo (Egitto), MDXXXLXXXVII [sic]. Par ce titre imprimé, le chevalier Facchinelli revendique les qualités à la fois livresque, artistique et italienne de son travail. Les images que cet album contient peuvent lui être attribuées avec certitude, et servir de clef pour la reconstitution de l’œuvre photographique de Facchinelli.

  • 4 À l’exception d’un tirage du fonds Ballu (INHA, Archives 112, carton 11, dossier 12, n° 9), plus an (...)

6D’autre part, la Raccolta artistica constitue à ce jour l’ensemble de tirages le plus ancien que nous connaissions. La plupart des plaques y apparaissent encore dépourvues de numéros de cliché et peu altérées par les manipulations liées aux tirages. Enfin, étant daté, il permet par contrecoup de repousser la datation de tous les autres lots de tirages connus actuellement au-delà de 18874. Pour l’heure, les raisons de sa constitution demeurent un mystère.

Notes

1 Bibliothèque de l'INHA, Photothèque Archéologie Égypte I, 12-17.

2 Jérôme Delatour, « La photothèque de Jacques Doucet : passé, présent, avenir », Les Nouvelles de l’INHA, juin 2003, n° 15, p. 2-5.

3 Bibliothèque de l'INHA, collections Jacques Doucet, Fol Phot 65.

4 À l’exception d’un tirage du fonds Ballu (INHA, Archives 112, carton 11, dossier 12, n° 9), plus ancien que son homologue de la Raccolta artistica, n° 18. L’architecte Albert Ballu entreprit un voyage en Égypte à l’hiver 1881-1882. Il est possible qu’il ait acquis ce tirage à cette occasion.

Table des illustrations

Titre 1. Le Caire, mosquée à Boulaq Izz eddin al-Katiry, s. d.
Crédits Bibliothèque de l'INHA, Photothèque, Archéologie Égypte, 013, n° 34.
URL http://journals.openedition.org/inha/docannexe/image/7820/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 136k
Titre 2. Mausolée de Yacub Shah al-Mihmindar, s. d.
Crédits Bibliothèque de l'INHA, Photothèque, Archéologie Égypte, 015, n° 06
URL http://journals.openedition.org/inha/docannexe/image/7820/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 965k

Pour citer cet article

Référence papier

Jérôme Delatour, « Facchinelli dans les collections de l’INHA », in Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli photographe (1875-1895), Paris, INHA (« Les catalogues d’exposition de l'INHA »), 2017, p. 77-79.

Référence électronique

Jérôme Delatour, « Facchinelli dans les collections de l’INHA », in Le Caire sur le vif. Beniamino Facchinelli photographe (1875-1895), Paris, INHA (« Les catalogues d’exposition de l'INHA »), 2017, [En ligne], mis en ligne le 01 janvier 2018, consulté le 20 mai 2018. URL : http://journals.openedition.org/inha/7820

Droits d’auteur

Tous droits réservés