Navigation – Plan du site

AccueilNuméros77-78Comptes rendus de lectureGiovanni AGRESTI et Joseph-G TURI...

Comptes rendus de lecture

Giovanni AGRESTI et Joseph-G TURI, (2016). Représentations sociales des langues et politiques linguistiques. Déterminismes, implications, regards croisés

Aissa Boussiga
p. 207-208
Référence(s) :

Giovanni AGRESTI et Joseph-G TURI, (2016). Représentations sociales des langues et politiques linguistiques. Déterminismes, implications, regards croisés. Actes du Premier Congrès Mondial des Droits Linguistiques, Rome : Arcane Éditrice, 412 p.

Texte intégral

1Les articles publiés dans cet ouvrage collectif sont les actes du Premier Congrès Mondiale des Droits Linguistiques qui a eu lieu, du 19 au 23 mai 2015, à Teramo en Italie. Ce congrès est le fruit d’une convergence entre deux traditions scientifiques : les conférences de l’Académie Internationale de Droit Linguistique de Montréal et les Journées des Droits Linguistiques (JDL), animées conjointement par l’Associazione LEM-Italia et l’Université de Teramo.

2La question de la diversité linguistique et culturelle est le point de départ de toutes les contributions. Trois axes se dégagent de la réflexion engagée autour de cette question :

  1. Analyse des représentations sociales des langues et de leur rôle dans l’élaboration des politiques linguistiques ;

  2. Mise en évidence du rapport entre lois linguistiques et politiques linguistiques ;

  3. Etude de la mise en œuvre des lois linguistiques et des dysfonctionnements qui en résultent.

3L’objectif du congrès et de la publication est d’exposer des approches interdisciplinaires de la notion des droits linguistiques. Autrement dit, comment aboutir à des politiques linguistiques cohérentes qui tiennent compte de la diversité linguistique et culturelle inhérente aux communautés linguistique.

4L’ouvrage débute par une intervention de Joseph-G Turi, Secrétaire général de l’Académie Internationale de Droits Linguistique, Montréal. Après avoir exposé les motifs qui ont conduit à l’installation de l’Académie, Joseph-G Turi a donné un aperçu historique des conférences organisées par celle-ci depuis sa fondation en 1984.

5L’Académie a pour objectif principal de réunir des juristes et des linguistes pour analyser les phénomènes et les problèmes relatifs à la diversité linguistique et aux droits linguistiques dans le monde.

6L’ouvrage est constitué de 17 articles répartis en trois volets :

  1. Repères idéologiques ;

  2. Repères méthodologiques. Outils d’analyse ;

  3. Représentations et politiques linguistiques. Changements, impacts, discours.

7Le premier volet intitulé « repères idéologiques » propose un cadrage de la notion de diversité linguistique. Les contributions qui le constituent initient une lecture positive de la pluralité des langues et des cultures. Pour les auteurs, la diversité linguistique a dépassé la vision patrimonialite pour devenir un « bien commun ».

8Le second volet du volume est consacré à l’illustration de quelques repères méthodologiques. Il est constitué de deux articles collectifs relevant de deux écoles européennes activant dans le domaine de la recherche en sociolinguistique : Girona et Montpellier. Les méthodes de recherche exposées dans ce volet sont novatrices en ce sens qu’elles se basent sur des enquêtes de terrain et sur des échantillons représentatifs.

9Á titre d’exemple, la méthode d’analyse combinée (MAC) est appliquée à des contextes sociolinguistiques très variés. Les résultats obtenus permettent le plus souvent d’envisager des stratégies d’aménagement linguistique.

10Le troisième et dernier volet rassemble treize contributions ayant trait aux représentations linguistiques et à la gestion des politiques linguistiques. La diversité linguistique est analysée en fonction de ses manifestations dans plusieurs domaines (enseignement/apprentissage, aménagement linguistique, droits, etc.). Toutes les contributions convergent vers une confirmation : les représentations des langues conditionnent, en grande partie, l’élaboration des politiques linguistiques.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Aissa Boussiga, « Giovanni AGRESTI et Joseph-G TURI, (2016). Représentations sociales des langues et politiques linguistiques. Déterminismes, implications, regards croisés », Insaniyat / إنسانيات, 77-78 | 2017, 207-208.

Référence électronique

Aissa Boussiga, « Giovanni AGRESTI et Joseph-G TURI, (2016). Représentations sociales des langues et politiques linguistiques. Déterminismes, implications, regards croisés », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 77-78 | 2017, mis en ligne le 29 juillet 2019, consulté le 05 décembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/insaniyat/18061 ; DOI : https://doi.org/10.4000/insaniyat.18061

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search