Navigation – Plan du site

AccueilNuméros85-86Revues des revuesNoudjoud BERGHOUT, Wafa BEDJAOUI,...

Revues des revues

Noudjoud BERGHOUT, Wafa BEDJAOUI, Safia ‎ASSELAH RAHAL (dir.), (2018). La sociolinguistique urbaine ‎en Algérie : Etats des lieux et perspectives

Wafaa Bedjaoui
p. ‎221-222‎
Référence(s) :

Noudjoud BERGHOUT, Wafa BEDJAOUI, Safia ‎ASSELAH RAHAL (dir.), (2018). La ‎sociolinguistique urbaine ‎en Algérie : Etats des lieux et perspectives. En hommage à ‎Thierry ‎Bulot. Cahiers de Linguistique, 44/1. Belgique: EME editions, ‎‎348 p.‎

Texte intégral

1Ce numéro des Cahiers de Linguistique réunit les travaux du ‎colloque La sociolinguistique urbaine en Algérie : Etats des lieux et ‎perspectives »‎‏ ‏organisé les 25 et 26 janvier 2017 à l’Université ‎d’Alger 2 en hommage à Thierry Bulot. Ce colloque a permis de ‎réunir de nombreux chercheurs venus de différentes universités ‎nationales et internationales afin de faire le point sur leurs ‎recherches et contribuer ainsi à donner un nouveau souffle à la ‎recherche en sociolinguistique urbaine en Algérie et en Sciences du ‎langage de manière générale.‎

2Au cours de ces dernières années, un renouvellement constant ‎des postures méthodologiques est constaté dans ce champ de ‎recherche. Les contributions réunies dans ce numéro tentent ‎d’apporter des éclairages sur leurs environnements sociaux en se ‎servant des outils variés que ce champ met à leur disposition.

3Les contributions couvrent quatre axes. Le premier interroge les ‎langues, les signes et les discours de/dans la ville. Le second ‎examine les corrélations entre langues et identités urbaines dans les ‎espaces de la ville. Le troisième se penche sur les rôles des médias ‎dans la catégorisation de l’urbain; le quatrième axe est consacré aux ‎écrits de la ville (graffiti, enseignes et autres).‎

4Plusieurs villes sont présentes dans ce numéro : Alger, Tizi ‎Ouzou, Béjaia, Constantine, Sétif, Bouira, Jijel, Sidi Bel Abbès et ‎d’autres. Les discours et les pratiques langagières de ces villes sont ‎au cœur d’une approche sociolinguistique tâchant d’éclairer leur ‎fonctionnement, leurs systèmes de domination/discrimination, la ‎construction de leurs identités (fluides ou enracinées) et la pluralité ‎de leurs aspirations.‎

5Les contributeurs démontrent la diversité caractérisant les villes ‎interrogées qui sont sans doute des lieux de « l’entre-discours », où ‎se rassemblent, sans se figer, des populations, des communautés, ‎des paroles, des demandes et des urgences sociales. Les terrains ‎étudiés révèlent des tensions politiques et socio-identitaires. On ne ‎s’étonnera pas, dans cette diversité, de l’importance donnée aux ‎jeunes, porteurs de dynamismes et de revendications fortes, souvent ‎créatives.

6En outre, les contributeurs ouvrent de nombreuses perspectives ‎dans le domaine de la sociolinguistique. Il est surtout question de ‎mener des recherches qui se penchent sur les rapports complexes qui ‎se tissent entre langues, variétés de langues, espace public, discours ‎et société. Ils mettent l’accent sur la nécessité de privilégier une ‎approche discursive de ces rapports complexes qui régissent ‎l’espace public en revisitant les concepts d’urbanité, de spatialité, ‎des représentations et des pratiques langagières.

7Les dynamiques socio-spatiales appréhendées dans ce numéro se ‎rapportent essentiellement aux écritures urbaines, à l’appropriation ‎de l’espace public, aux langues, aux discours épilinguistiques et aux ‎pratiques langagières. Les contributeurs insistent sur la particularité ‎‎(socio-langagière, socio-spatiale et glottopolitique) de la ville ‎algérienne par rapport aux autres villes du monde.

8La contribution de Philippe Blanchet met l’accent sur les enjeux ‎et les apports épistémologiques de la sociolinguistique urbaine, telle ‎qu’elle conçue par Thierry Bulot. Le premier apport a trait à ‎l’analyse des processus. Le deuxième se situe dans ‎l’interdisciplinarité défendues par Bulot afin d’enrichir les ‎travaux sociolinguistique en mobilisant les outils de la géographie ‎sociale, de l’urbanisme, de la sociologie et autres. Le troisième ‎apport est lié à la réflexion développée sur les phénomènes de ‎tensions sociale, de ségrégation, de discrimination et d’inégalité.‎

9Dans le premier axe intitulé « Les langues, signes et discours ‎de/dans la ville », les contributeurs se proposent d’aborder ‎l’appareillage conceptuel de la sociolinguistique urbaine et son ‎champ d’application dans le contexte algérien.

10Dans le deuxième axe intitulé « Les corrélations entre langues et identités urbaines », les contributeurs ont interrogé leurs terrains ‎de recherche en partant d’angles de vue différents incluant les ‎discours « épi-urbains », la sociotoponymie urbaine, les espaces ‎urbains et leurs corrélations aux discours épilinguistiques et ‎topologiques, la catégorisation spatiale, la signalétique linguistique, ‎les écrits urbains, la variation linguistique.

11Dans le troisième axe « Les écrits de la ville », l’intérêt est porté ‎sur les dimensions socio-urbaines et identitaires du street art, la ‎mémoire des villes, la territorialisation icono-linguistique et la ‎signalétique urbaine.‎

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Wafaa Bedjaoui, « Noudjoud BERGHOUT, Wafa BEDJAOUI, Safia ‎ASSELAH RAHAL (dir.), (2018). La sociolinguistique urbaine ‎en Algérie : Etats des lieux et perspectives », Insaniyat / إنسانيات, 85-86 | 2019, ‎221-222‎.

Référence électronique

Wafaa Bedjaoui, « Noudjoud BERGHOUT, Wafa BEDJAOUI, Safia ‎ASSELAH RAHAL (dir.), (2018). La sociolinguistique urbaine ‎en Algérie : Etats des lieux et perspectives », Insaniyat / إنسانيات [En ligne], 85-86 | 2019, mis en ligne le , consulté le 28 novembre 2020. URL : http://journals.openedition.org/insaniyat/21683 ; DOI : https://doi.org/10.4000/insaniyat.21683

Haut de page

Auteur

Wafaa Bedjaoui

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© CRASC

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search