Navigation – Plan du site

AccueilPrésentationCharte éthique

Charte éthique

ميثاق أخلاقيات إنسانيات

Le Comité de rédaction

Le Comité de rédaction est responsable des contenus publiés dans la revue.

Il veille régulièrement au renouvellement de ses membres et du Comité scientifique.

Il veille également à ce que les affiliations des membres du Comité de rédaction et du Comité scientifique soient mentionnées sur le site web de la revue.

Les modalités relatives à l’organisation du comité et de son fonctionnement, sont définies dans le règlement intérieur du Comité de rédaction.

Les membres du Comité de rédaction ont la possibilité de publier un article et/ou de coordonner un numéro, une fois, tous les trois ans.

Les différentes fonctions du Comité de rédaction

  1. Il est chargé de la conception, de l’évaluation et de la publication de la revue ;

  2. Sous la responsabilité de son directeur, il a l’autorité de la décision finale de l’acceptation ou du rejet d’un article ;

  3. Les évaluations du Comité de rédaction se fondent uniquement sur des critères académiques, sans considération de genre, de nationalité, de religion ou tout autre critère de discrimination ;

  4. Le Comité de rédaction veille à conserver l’anonymat des évaluateurs ;

  5. Il veille également à éviter tout conflit d’intérêts ;

  6. Il établit une liste noire concernant les auteurs de plagiat, de falsification et de toute autre forme d’atteinte aux règles éthiques et déontologiques.

Le coordonnateur

  1. Le coordonnateur d’un numéro doit présenter un argumentaire au Comité de rédaction pour étude et validation.

  2. Après validation de l’argumentaire et l’appel à contribution, le coordonnateur veille au suivi des évaluations en étroite collaboration avec le secrétariat de la revue.

  3. Le coordonnateur veille à l’anonymat des évaluations. Il contrôle également le plagiat, les falsifications, les conflits d’intérêts, et à toute autre question relevant du registre déontologique.

  4. En concertation avec le Comité de rédaction, le coordonnateur propose le titre du numéro, l’agencement des articles et le contenu des rubriques de la revue.

  5. Le Comité de rédaction suspend la collaboration avec le coordonnateur en cas de non-respect de ses engagements. Le numéro sera confié à un autre coordonnateur.(Discuter cet aspect).

  6. Toutefois, le coordonnateur peut négocier avec le comité de rédaction en cas du refus de son argumentaire, en apportant des arguments fondés.

L’évaluateur

Le comité de rédaction choisit les évaluateurs externes en rapport avec la thématique du numéro. Il veille au renouvellement régulier des évaluateurs.

  1. L’évaluateur est tenu d’effectuer l’expertise de l’article en toute objectivité selon le contenu du contrat le liant à la ligne éditoriale de la revue.

  2. Il veille à la confidentialité des documents qui lui sont confiés. Il veille également aux questions du plagiat, de falsification, de conflits d’intérêts, de discrimination et à toute autre question relevant du registre déontologique et éthique.

  3. Le Comité de rédaction suspend la collaboration avec tout évaluateur ne respectant pas ses engagements et les délais. L’article sera confié à un autre évaluateur.

Le secrétariat de rédaction

Le secrétariat est le personnel administratif qui sert de lien entre les comités de rédaction, de lecture et scientifique ainsi que les évaluateurs, afin d’assurer la logistique des évaluations (experts, contributeurs, correcteurs de langue…). Le secrétariat se charge aussi de la mise en forme des articles selon les normes de la revue.

Le directeur de publication

Le directeur du Crasc est de droit, le directeur de publication de la revue. Il est le responsable de l'ensemble des aspects rédactionnels d'une publication. A cet effet, il signe le bon à tirer.

Le directeur de publication est le représentant légal de la revue.

Processus de soumission

Tous les efforts sont fournis pour traiter les manuscrits reçus de manière efficace dans des délais convenables.

Toute proposition soumise pour publication est analysée par un logiciel de détection de plagiat. Si celle-ci révèle des emprunts qui ne respectent pas les règles de la citation, la proposition est rejetée. Conformément à la charte d’éthique du Crasc, et celle du Comité national de déontologie, un rapport est rédigé et envoyé à qui de droit.

Après la réception d’un article par le secrétariat de rédaction, il sera examiné sur le plan de la mise en forme. Une fois accepté, il sera proposé au Comité de lecture pour une double évaluation en anonyme :

  1. Une première évaluation pour la recevabilité de l’article.

  2. Une deuxième évaluation par deux experts.

Une troisième évaluation est envisagée, si les deux experts ne sont pas d’accord sur l’acceptation de l’article.

Si l’article est accepté, une synthèse des remarques des experts est transmise à l’auteur afin de retravailler son article pour la publication.

La publication de l’article est tributaire, également, de la programmation des numéros de la revue.

Si l’article n’est pas accepté, une réponse sera envoyée à l’auteur.e pour l’informer de la décision du Comité de lecture.

Les auteurs sont liés à la revue par un contrat, signé par les deux partis. Ce contrat définit les droits d’exploiter leurs contribution sous forme imprimée et numérique.

Règles d’éthiques applicables aux auteurs académiques

Originalité et plagiat

Les auteurs doivent garantir l’originalité de leur article et ne publier aucun texte qui s’apparenterait, sous quelque forme que ce soit (dans une autre revue, site web, rapports de recherche etc.). Les déclarations frauduleuses ou sciemment inexactes constituent un comportement contraire à l’éthique de la publication scientifique ; elles sont donc inacceptables.

Publications multiples, redondantes ou simultanées

Les auteurs s’engagent à ne pas soumettre un article qui aurait fait l’objet d’une précédente publication dans une autre revue ou un nouvel article qui reposerait exclusivement sur des travaux déjà publiés ailleurs. De même, les auteurs s’engagent à ne pas soumettre leur article à plusieurs revues en même temps.

Références

Toute citation (ou utilisation de travaux d’autres auteurs) doit être identifiée en tant que telle et accompagnée des références appropriées, présentées selon le schéma habituellement retenu par la revue. Si l’auteur souhaitait utiliser des informations qu’il aurait obtenues en privé (conversation, correspondance), il devrait tout mettre en œuvre pour obtenir l’autorisation des personnes étant à la source de ces informations.

Mention des auteur.e.s

La liste des auteur.e.s doit se limiter à ceux qui ont apporté une contribution significative à la conception, à la réalisation ou à l’interprétation de l’étude présentée dans le texte soumis à la revue ou à la rédaction de ce texte. Tous les auteurs doivent être mentionnés, avec leur affiliation, par ordre alphabétique ou selon leur degré d’implication dans la rédaction de l’article. L’auteur.e qui est en contact avec la revue doit s’assurer que seuls les co-auteurs appropriés sont inclus dans la liste des auteurs, et que tous les co-auteurs, après avoir vu et approuvé la version finale de leur texte, étaient d’accord pour soumettre cet article pour publication.

Régime de la preuve

Toute argumentation doit reposer sur des sources originales. Ces sources (écrites, orales, matérielles...) doivent être référencées et vérifiables.

Conflits d'intérêt

Les conflits d’intérêt sont les situations qui peuvent être perçues comme ayant une influence sur la présentation ou la publication d’un travail. Toute proposition d’article est étudiée de manière impartiale.

Insaniyat, s’engage à ce qu’elle soit libre de tous conflits d’intérêts. Les auteur.e.s soumettant un article doivent déclarer tout conflit d’intérêt potentiel qui pourrait interférer avec l’objectivité ou l’intégrité de la publication.

Ils doivent le cas échéant souligner le financement de leur projet et /ou la nature du projet (Projet établissement, Bourse, etc.

Résumés et mots-clés

Les articles d’Insaniyat peuvent être publiés en français, en anglais ou en arabe. La version originale est publiée dans le volume imprimé. Par défaut, un résumé de chaque article est publié dans les trois langues. Il doit être communiqué par les auteur.e.s, en français, en anglais et en arabe, avec cinq mots clés en même temps que la première version de leur article. Les auteur.e.s et la rédaction travailleront conjointement pour veiller à ce qu’ils soient énoncés dans un langage clair et intelligible, accessible au plus grand nombre. La traduction des résumés dans les trois langues et leur vérification peut être prise en charge par le Comité de rédaction. La recherche par mot-clé devient possible dans les trois langues sur le portail OpenEdition.

Agrément des auteurs

Chaque auteur.e approuve et signe le texte préparé pour l’édition en ligne et en autorise la diffusion suivant les règles du droit d’auteur de Creative Commons — Attribution — Pas d’Utilisation Commerciale — Pas de Modification 4.0 International — CC BY-NC-ND 4.0

Publication imprimée et numérique

Les auteur·e·s autorisent la diffusion de leurs articles aux formats imprimé et numérique, notamment sur le site du Crasc, la plateforme de l’ASJP et le portail OpenEdition Journals.

Les libertés académiques

Le Comité de rédaction assure le respect des libertés académiques, conformément à la réglementation en vigueur.

Confidentialité

Les manuscrits reçus pour évaluation sont traités comme des documents confidentiels. Aucun renseignement sur un manuscrit soumis à la revue n’est divulgué à des personnes autres que le ou les auteur(s), les évaluateurs potentiels et, éventuellement, l’éditeur. Les évaluateurs s’engagent à ne pas transmettre un manuscrit reçu pour évaluation.

Le Comité de rédaction ne divulgue aucune information concernant un article soumis à quiconque autre que l'auteur et les évaluateurs.

Erratum

Si les auteur.e.s ou le Comité de rédaction lui-même découvrent une erreur importante ou une inexactitude après la parution de leur article, ils en informent rapidement la revue et coopèrent avec son staff pour corriger l’erreur en question.

Si les auteur.e.s sont contacté.e.s, par la revue, après la parution de leur article à la suite de la découverte d’une erreur importante, ils doivent transmettre rapidement soit leurs corrections, soit des preuves de la justesse de l’article original.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search