Navigation – Plan du site
Vers une approche artistique et esthétique des jardins collectifs

Les jardins de rue de la Ville de Lyon

Street gardens in the city of Lyons
Isabelle Niesseron

Texte intégral

1La démarche du jardinage participatif des habitants aux côtés de la direction des Espaces verts de la Ville de Lyon existe depuis une dizaine d’années.

2Appelés « jardins de rue », il s’agit d’espaces gérés collectivement, sur l’espace public, par des groupes d’habitants et ouverts à tous.

3Ces espaces peuvent prendre différentes formes : des jardinières publiques, des pieds d’arbres, des espaces dans les jardins et squares, des balconnières et des espaces sur les trottoirs appelés micro-implantations florales (MIF).

4Depuis 2005, plus de 900 micro-implantations florales ont été installées dans 7 arrondissements sur 9, ce qui représente 8 km de rues jardinées.

5Les projets sont conçus avec les habitants. Un groupe de voisins fait une demande auprès de la Ville afin d’obtenir un espace, une jardinière, ou une incision dans le trottoir pour y réaliser des plantations. Le groupe est accompagné depuis l’élaboration du projet jusqu’à la valorisation en signant une charte de végétalisation de l’espace public.

6Les citoyens, désireux d’embellir leur rue, se rendent ainsi acteurs de leur cadre de vie. Ils se réapproprient l’espace public et participent à la convivialité de leur quartier à travers l’organisation d’événements de plantations. Ces projets favorisent donc fortement la création de lien social entre les habitants (fig. 1).

Figure 1

Figure 1

Plantations participatives, place Ballanche, Lyon 7e.

© Ville de Lyon.

7Les jardins de rue ont aussi une fonction environnementale portée par les services de la Ville qui mettent également l’accent sur l’éducation à l’environnement, en profitant de ces moments de convivialité pour transmettre certains messages : sur la démarche « zéro-phyto » de la Ville, sur les plantations qui doivent participer à la protection de la biodiversité, sur la continuité de la trame verte en reconnectant des espaces de nature par la création de ces micro-écosystèmes. D’autres messages abordent la désimperméabilisation des sols, la volonté d’apporter de la fraîcheur grâce aux plantes par des « îlots de fraîcheur », dans un contexte de réchauffement climatique et de lutte contre la chaleur en ville.

8Pour accompagner cette démarche, la Ville recherche alors une personne référente qui va participer à la mobilisation et à l’animation du projet. En effet, pour que le projet perdure, la Ville ne répondra pas favorablement à une demande individuelle. En général, ces référents se retrouvent dans les conseils de quartier, dans les conseils d’administration des MJC (maisons des Jeunes et de la Culture) ou centres sociaux …

9Pour créer une MIF, le trottoir est incisé sur 60 cm de long, 15 cm de largeur et 20 cm de profondeur par les services de la voirie de la Métropole, après négociation avec les services de la Ville. La direction des Espaces verts fournit ensuite la terre végétale et les plants. Une demande d’autorisation auprès de la copropriété ou du propriétaire est nécessaire si le choix des habitants se tourne vers des plantes grimpantes (chèvrefeuilles, rosiers, passiflores, etc.) (fig. 2).

Figure 2

Figure 2

Exemple de micro implantation florale sur les pentes de la Croix-Rousse, Lyon 1er.

Phot. Marie-Hélène Bénetière. © Marie-Hélène Bénetière.

10Les premières plantations donnent souvent lieu à un petit événement d’inauguration avec la mairie d’arrondissement.

11Ces initiatives connaissent néanmoins des limites pour le développement de ces projets :

12Pour poursuivre la mobilisation citoyenne sur le long terme, ces projets s’appuient sur des habitants « bénévoles », qui parfois se découragent face aux incivilités (arrachage ou vol de plantes). Il est alors nécessaire que les services de la Ville puissent continuer à assurer l’animation de la démarche. Celle-ci doit aussi se porter sur le choix des végétaux implantés et plantes spontanées à conserver ou pas (plantes comestibles, plantes invasives, etc.) afin d’éviter certaines déconvenues.

13Sur le plan juridique, une difficulté existe sur le territoire de la Ville de Lyon au regard des questions de domanialité entre la Commune et la Métropole du Grand Lyon : dans notre cas de figure, nous sommes face à une domanialité métropolitaine de la voirie alors que c’est la Ville qui pilote les projets.

14De la même manière, sur l’encadrement juridique, une autorisation d’occupation temporaire de l’espace public est à l’étude pour encadrer les pratiques qui aujourd’hui se sont développées sans véritable procédure.

15Un point de vigilance concerne la communication à adopter, notamment pour que soient respectées les plantations. Il faut aussi rassurer les riverains qui peuvent être inquiétés par l’infiltration des eaux pluviales dans leurs caves.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure 1
Légende Plantations participatives, place Ballanche, Lyon 7e.
Crédits © Ville de Lyon.
URL http://journals.openedition.org/insitu/docannexe/image/19434/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 520k
Titre Figure 2
Légende Exemple de micro implantation florale sur les pentes de la Croix-Rousse, Lyon 1er.
Crédits Phot. Marie-Hélène Bénetière. © Marie-Hélène Bénetière.
URL http://journals.openedition.org/insitu/docannexe/image/19434/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 291k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Isabelle Niesseron, « Les jardins de rue de la Ville de Lyon », In Situ [En ligne], 37 | 2018, mis en ligne le 19 décembre 2018, consulté le 14 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/insitu/19434 ; DOI : 10.4000/insitu.19434

Haut de page

Auteur

Isabelle Niesseron

Responsable de la mission Développement Durable de la Ville de Lyon isabelle.niesseron@mairie-lyon.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
In Situ Revues des patrimoines est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals