Navigation – Plan du site

Dédicace

Ce numéro de la revue In Situ est dédié à notre ami Xavier Bonnet, disparu brusquement le 13 octobre 2018.

Texte intégral

1Il y a six ans, dans le cadre du projet de réfection de la parure du lit dit « de François Ier » du musée national de la Renaissance (E. Cl. 113), Xavier fut l’une des premières personnes que nous avons sollicitées pour faire partie d’un comité scientifique consacré aux lits. Sa réponse ne tarda guère : avec l’enthousiasme qui était le sien, il s’engagea immédiatement dans l’aventure.

2Sans paraphraser les hommages qui lui ont été rendus par Carole Blumenfeld (Gazette de l’Hôtel Drouot) et Didier Rykner (La Tribune de l’Art), nous tenions à souligner l’investissement sans limite de Xavier dans la recherche sur l’ameublement et le décor intérieur et dans les projets de restauration et de restitution qu’il a conduits pour les collections publiques et les monuments historiques relevant du ministère de la Culture. Fort de sa double formation de compagnon du Devoir tapissier et d’historien de l’art à l’École du Louvre, il a contribué à renouveler notre approche de l’histoire du mobilier. Les séjours qu’il fit à la villa Médicis et au Getty Center (Los Angeles, Californie), conjugués à sa curiosité naturelle, lui permirent de se constituer un musée imaginaire exhaustif et un répertoire de fonds d’archives jusque-là peu ou mal exploités.

3Sa thèse inachevée sur le tapissier ordinaire du roi Claude-François Capin et ses restaurations exemplaires sur les garnitures de sièges de nombreux musées (musée des Arts décoratifs de Paris, par exemple) sont bien connus. Son travail sur les garnitures de lits l’est moins. Pourtant, Xavier a œuvré pour nombre de lits anciens, que ce soit par la recherche et l’exploitation des sources ou la restitution de parures textiles. Ainsi, au fil des visites de sites et de monuments, c’est son souvenir que nous pourrons retrouver en admirant plusieurs lits historiques : au château de Grignan (département de la Drôme), de Villeneuve-Lembron (Puy-de-Dôme, CMN), de Ferney-Voltaire (Ain, CMN), de La Brède (Gironde, propriétaire privé). Xavier avait aussi su attirer notre attention sur des lits anciens moins connus, comme celui conservé au LACMA (Los Angeles County Museum of Art), qu’il avait pu étudier. Il communiquait volontiers ses analyses de sources, en particulier les déductions qu’il tirait de sa lecture des inventaires du château de Grignan, de l’inventaire après décès de Gabrielle d’Estrées ou des différents marchés passés avec des tapissiers glanés lors de ses dépouillements.

4Le « comité lit » lui doit énormément. Au cours de ces six années, Xavier a partagé avec une extrême générosité son savoir-faire d’artisan et ses connaissances d’érudit. Sa présence lors de nos réunions nous a fait grandir et a éclairé d’un jour nouveau des mentions d’archives, muettes pour nous qui ne possédions pas son « intelligence de la main ».

5Les textes ici publiés n’auraient jamais vu le jour sous cette forme sans l’apport de Xavier. Considérons-les comme un hommage au travail qu’il a accompli pour une meilleure connaissance des arts décoratifs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Muriel Barbier, « Hommage à Xavier Bonnet », In Situ [En ligne], 40 | 2019, mis en ligne le 18 septembre 2018, consulté le 19 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/insitu/22574

Haut de page

Auteur

Muriel Barbier

Conservateur du patrimoine, Écouen, musée national de la Renaissance muriel.barbier@culture.gouv.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
In Situ Revues des patrimoines est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals