Navigation – Plan du site
Les lits à la lumière des sources et des images

Les lits royaux de la Renaissance à la lumière des archives de Louis XIV

Royal Beds of the Renaissance as seen in the Archives of Louis XIV
Jean Vittet

Résumés

En matière de lits, les collections royales françaises conservaient à la Renaissance des œuvres exceptionnelles, mais, en raison de leur disparition au xviiie siècle et du caractère lacunaire des comptes et des inventaires, il est souvent difficile d’en avoir une connaissance précise. Pourtant les documents descriptifs rédigés postérieurement, lorsque les œuvres existaient encore, peuvent nous aider notablement à préciser leur apparence. De ce point de vue, l’Inventaire général du mobilier de la Couronne sous Louis XIV (1673), publié par Jules Guiffrey à la fin du xixe siècle, qui décrit un certain nombre de lits ou de dais de la Renaissance, s’avère d’une grande utilité. L’article est suivi de la publication révisée des descriptions des lits, accompagnées de l’historique de ceux-ci tel qu’il peut être reconstitué à l’aide des inventaires et des archives du Garde-Meuble.

Haut de page

Texte intégral

Remerciements : Françoise Aujogue, Muriel Barbier, Hélène Cavalié, Nicolas Courtin, Roselyne Laurieux.

  • 1 - Jean Vittet, est conservateur en chef du patrimoine au château de Fontainebleau, chargé du mobili (...)
  • 2 - GUIFFREY, Jules. Inventaire général du mobilier de la Couronne sous Louis XIV (1663-1715). Paris  (...)

1En matière de lits, les collections royales françaises possédaient à la Renaissance des exemplaires exceptionnels mais en raison du caractère lacunaire des comptes et des inventaires, il est souvent difficile d’en avoir une connaissance satisfaisante1. Devant ce manque d’informations, il peut être profitable de s’appuyer sur des documents descriptifs rédigés postérieurement, lorsque les œuvres existaient encore. De ce point de vue, l’« Inventaire général du mobilier de la Couronne sous Louis XIV (1663-1715) », publié par Jules Guiffrey en 1885-1886, qui décrit un certain nombre de lits ou de dais de la Renaissance, peut s’avérer d’une grande utilité2.

Considérations liminaires sur l’inventaire de Louis XIV

  • 3 - Archives nationales, O1 3330-O1 3333.
  • 4 - Comme la provenance ou la localisation Fontainebleau n’apparaît presque jamais, on peut penser qu (...)

2Toutefois, pour toute recherche sur les collections de Louis XIV, la question se pose de savoir si l’« Inventaire général » en six volumes (quatre subsistent), clos primitivement en 1673, ne concerne que le fonds conservé au Garde-Meuble à Paris ou couvre l’ensemble des collections, indépendamment de leur localisation. Guiffrey n’apporte aucun éclairage sur ce point essentiel. Or l’analyse du document original permet de répondre en partie à cette interrogation3. Le document, fâcheusement allégé par Guiffrey pour la publication, porte en fait le titre d’« Inventaire général des meubles de la Couronne et des Maisons royalles » et comporte de nombreuses indications de localisation ou de provenance, non reprises lors du passage à l’impression. Considéré dans sa formation initiale de 1673, sans les enrichissements postérieurs, l’inventaire ne concerne pratiquement que trois fonds : le Garde-Meuble à Paris, Versailles et Vincennes4. D’autre part, dans le classement originel, les chapitres des « Lits et emmeublemens » et des « Daiz », où sont décrits les lits de la Renaissance, se trouvaient en tête du volume II de l’inventaire. Les lits et dais royaux étaient les éléments d’ameublement les plus sacrés, notamment parce qu’ils avaient été brodés par des reines. Ils étaient en outre des meubles essentiels dans l’exercice du pouvoir, aussi importants que les trônes. Présents dans les cérémonies de baptêmes, de mariages et de pompes funèbres, ils symbolisaient la continuité dynastique. Sur l’inventaire, on les avait donc placés avant les tapisseries de lisse historiées, quand Guiffrey les relègue, comme quantité négligeable, à la fin de son second volume.

  • 5 - Favreau, Marc. « “Description des sujets de tapisseries” : un inventaire iconographique partiel d (...)
  • 6 - AN, O1 3334-O1 3341.

3Outre cet inventaire de 1673, qui est le plus important, on dispose d’un inventaire antérieur, remontant à 1666, qui ne comprend que le fonds parisien du Garde-Meuble. Il ne concerne que quelques meubles brodés mais les descriptions en sont très détaillées5. On bénéficie encore de l’Inventaire général dit de 1729, mais rédigé dès 1717-1718, qui complète les descriptions, notamment pour ce qui concerne les dimensions, et donne parfois d’utiles indications héraldiques6.

  • 7 - Selon Guiffrey, le domaine des « lits et ameublements » couvrant plus de 800 pages d’inventaire, (...)

4Pour cette publication, nous avons pris le parti de retranscrire le texte intégral des descriptions de lits et dais de la Renaissance de l’Inventaire général de 1673, d’après le document original, souvent abrégées par Guiffrey, en les faisant suivre de leur historique tel qu’il peut être reconstitué7.

Les « Lits et emmeublemens » et les « Daiz »

5Dans l’inventaire de 1673, les lits de la Renaissance sont répartis entre deux sections en tête du volume II. Au chapitre des « Lits et emmeublemens », on en trouve environ dix-huit qui paraissent relever de cette période, leur emblématique ou leur historique permettant de les relier aux souverains de l’époque. Trois peuvent ainsi être rattachés à François Ier, un à Henry VIII d’Angleterre, deux aux Bourbons, un aux rois de Navarre, quatre à la reine de Navarre Jeanne d’Albret (1528-1572), un à Henri IV qui a fait porter à Fontainebleau les lits brodés des rois de Navarre en 1602 et un à Diane de Poitiers. Quatre sont d’origine inconnue, tandis qu’un dernier provient de Richelieu. Nous l’avons comptabilisé ici car il a parfois été daté du xvisiècle. L’absence de localisation spécifiée sur l’inventaire jusqu’au no 46 montre que les lits jusqu’à ce numéro étaient conservés à Paris, à l’hôtel du Petit-Bourbon. À quelques exceptions près, tous les lits de la Renaissance sont regroupés dans cette section. Du no 47 au no 57, l’annotation marginale (« Am. ») indique en revanche que les meubles proviennent du château d’Amboise, mais nous ne les avons pas retenus dans notre comptage car ils semblent postérieurs au xvisiècle, comme le laisse penser leur association à de nombreux sièges. À partir du no 58 jusqu’au no 85, l’annotation (« Vin. ») fournit l’indication d’une extraction du château de Vincennes.

6Au chapitre des « Dais », on peut repérer vingt-cinq articles environ relevant de notre sujet, mais en fait quatre, voire huit d’entre eux, ont déjà été cités parmi les ensembles inventoriés au chapitre des « Lits et emmeublemens ». L’absence d’annotation de provenance en marge laisse penser qu’ils étaient également conservés à Paris. Trois dais proviennent de François Ier, un de Henri II, deux des ducs de Guise, deux des Bourbons, cinq des rois de Navarre, trois de Jeanne d’Albret, un de Henri IV, cinq sont d’origine inconnue. Un dernier venant de Richelieu faisait partie du meuble correspondant au chapitre des Lits.

Des transformations radicales pour Saint-Germain-en-Laye en 1689

  • 8 - AN, O1 3332, fo 291vo -295 (no 1380-1386).
  • 9 - Voir également le Journal du Garde-Meuble : AN, O1 3306, fo 125vo -135. Les transformations comme (...)

7Lorsqu’on avance beaucoup plus loin dans le classement des « Lits et emmeublemens », on constate que certains lits ou dais, déjà inscrits en tête du chapitre, se retrouvent à nouveau, mais décrits un peu différemment et pourvus de nouveaux numéros (no 1380-1386)8. Cela s’explique par le fait que ces ensembles ont été retravaillés en 1687-1689 afin de garnir l’appartement du roi au château de Saint-Germain-en-Laye, projet laissé inachevé à la demande de Louis XIV9. Les nouvelles descriptions ont parfois été complétées, alors que les œuvres ont été notoirement modifiées par les tapissiers, notamment par Doublet, dont le nom est cité. Par exemple, dans la grande chambre du roi, le Garde-Meuble confectionne un lit à partir des anciens lits du Cerf fragile et de l’histoire de Joseph (no 10 et 11) et tend au mur une tenture de velours rouge tirée des dais aux Lions emparqués provenant des rois de Navarre (no 10 et 12 des dais).

  • 10 - AN, O1 3282B.

8Pour la compréhension de ces changements, on dispose encore de deux mémoires inédits du brodeur Desprez, qui a restauré et transformé, parfois de manière radicale, une partie de ces lits brodés en 168910. Pour le grand cabinet du roi, il a ainsi « accommodé » les Devises de Pau (n1 des Lits). Pour la petite chambre du roi, plusieurs ensembles ont été remployés, notamment le lit de l’Enlèvement d’Hélène, peu décrit dans l’Inventaire général (no 12). Grâce au mémoire du brodeur, on apprend que certaines scènes profanes ont été modifiées pour leur donner une connotation religieuse : ainsi l’Incendie de Troie est transformé en Embrasement de Sodome et Gomorrhe, et le Cheval d’airain remplacé par Loth et sa femme et leurs deux filles.

9Il y avait donc assez peu de lits de la Renaissance à proprement parler dans les collections de Louis XIV – huit exactement, les autres ensembles se présentant plutôt sous forme de dais, voire de simples tentures. Par ailleurs, la majorité d’entre eux provenait de Henri IV et de ses ancêtres, tandis que ceux hérités des Valois étaient manifestement plus rares. Même avec les descriptions de l’Inventaire général, ces lits et dais restent difficiles à étudier en raison du manque de clarté des formulations et des difficultés de coordination avec les autres inventaires de collections. Peu d’identifications sont possibles, d’autant que la plupart ont été détruits dès les règnes de Louis XV et de Louis XVI, ce qui n’avait guère été soupçonné jusqu’à présent, car leur disparition avait presque toujours été imputée à la Révolution.

Extrait de l’« Inventaire général des meubles de la Couronne et des maisons royalles », tome second

Lits et emmeublemens11

  • 11 - AN, O1 3331, fo 1-6 (no 1-43), 21 (no 88-89).

101. Un emmeublement de taillure d’or et d’argent par carreaux fonds rouge avec des chiffres d’or et octogones où il y a plusieurs devises d’or et d’argent et soye, appellé anciennement l’emmeublement de Pau, consistant en un lit complet, un tapis de table, un daix et une tapisserie, ledit lit composé de vingt-sept pièces, dont dix sont de la broderie cy-dessus, sçavoir trois pantes de dehors, trois sousbassemens, deux bonnes grâces et deux cantonnières, et les dix-sept autres pièces de satin vert naissant, parsemé de broderie légère par carreaux, fonds rouge, avec chiffres d’or comme dessus et octogones, dans lesquels il y a des bouquets de fleurs, sçavoir le fonds, dossier, trois pantes de dedans, couverture de parade, trois rideaux, quatre fourreaux de pilliers et quatre pommes avec leurs glands d’or et d’argent faux, les rideaux, bonnes grâces et cantonnières doublez de taffetas vert ; trois matelas de satin rouge ; un bois de lit de cinq pieds 1/2 de large sur sept pieds 1/2 de hault ; le tapis de table à quatre pantes de mesme broderie que le lit ; une couverture de taffetas picquée vert naissant ; nota qu’il n’y a point de bois de table et qu’il y manque beaucoup de frange, tant au lit qu’au tapis ; le daix composé du fonds de la queue et de sept pantes aussy de la mesme broderie du lit ; la tapisserie pareille à l’emmeublement appellé les devises de Pau, aux quatre coins de laquelle sont les armes de Bourbon et de Navarre, contenant 29 aunes 1/4 de cours, sur 3 aunes 1/4 de hault, en 9 pièces. [Annotation en marge :] Voyez le Journal du garde-meuble commancé le 19aoust 1685 à fol. 128vo.

  • 12 - Dans ces travaux, il faudrait pouvoir préciser le rôle de Robert I Remy, brodeur de la reine et g (...)
  • 13 - Thomas, Danièle. Inventaires mobiliers et pièces annexes : château de Pau, château de Nérac (xvie(...)
  • 14 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 15 (...)
  • 15 - Laprade, Jacques de. « Richesses anciennes du château de Pau. L’envoi à Paris de la tenture et du (...)
  • 16 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 17 - Ibid., p. 206-208, 217, n14.
  • 18 - Godefroy, Théodore et Denys. Le Cérémonial françois... Paris : Sébastien et Gabriel Cramoisy, 164 (...)
  • 19 - Godefroy, Théodore et Denys. Op. cit., I, p. 442 ; Guiffrey, Jules. Histoire générale de la tapis (...)
  • 20 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 57-58, cite notamment le chiffre AJ (Jeanne d’Albret).
  • 21 - AN, O1 3304, fo 68vo, avec une confusion possible avec la tenture no 3 ci-dessous.
  • 22 - AN, O1 3306, fo 128vo-129, 130vo, 134vo, 135, cite « divers sujets de métamorphoses ».
  • 23 - AN, O1 3339, fo 1-2.
  • 24 - AN, O1 3664, dossier 9 ; Alcouffe, Daniel. « Les ventes de Louis XV ». Dans Charles, Jacques (dir (...)

11Historique : brodé par Jeanne d’Albret (1528-1572), reine de Navarre12 ; à Nérac dès 156913 ; transporté de Pau à Nérac en 157814 ; passé à Henri IV ; envoyé pour l’essentiel à Paris en 1597 et en 160115 ; la tenture donnée à Gabrielle d’Estrées (1573-1599) par Henri IV dès 159716, mais une confusion est possible avec le meuble n89 ci-dessous ; le fond du grand ciel porté à Fontainebleau en 160217 ; la tenture employée en 1606 dans la chambre d’une fille d’Henri IV, la Petite Madame, pour son baptême à Fontainebleau18 ; employée à Reims en 1610 pour le sacre de Louis XIII19 ; au Garde-Meuble à Paris en 166620 ; huit pièces employées au Palais-Royal en 166721 ; transformé en 1689 pour être installé à Saint-Germain-en-Laye22 ; no 1 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 1729 (le chiffre AL est mentionné)23 ; mis en vente en 1751 sans succès et détruit en 1784-178524. Voir aussi le no 3 ci-dessous avec lequel cet ensemble peut être confondu. Le dais correspondant se trouve au no 14 du chapitre des dais.

122. Une tenture de tapisserie de petit point relevée d’or et de soye représentant des fables des Métamorphoses en trois pièces, composées chacune d’un tableau octogone dans le milieu et aux quatre coins de quatre ronds dans chacun desquels est la devise de la salemandre, le tout rapporté sur un fonds de velours rouge cramoisy avec des branches de lières et de lauriers liées ensemble, contenant treize aunes 1/2 de cours sur 3 aunes 3/4 de hault. [Annotation en marge :] Deschargé suivant le certifficat du 30mars 1700 et porté au no 1383 du présent inventaire. D[u] M[etz]

  • 25 - Schneebalg-Perelman, Sophie. « Richesses du garde-meuble parisien de François Ier. Inventaires in (...)
  • 26 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 57 (liste des sujets).
  • 27 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., II, p. 388 ; AN, O1 3306, fo 127ro-vo, 131, 132, 1 (...)
  • 28 - AN, O1 3339, fo 40vo-42vo (longue description).
  • 29 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 65, note 28 ; AN, O1 3662, fo 10, 15vo, 37vo, 47, no 1383/79.

13Historique : François Ier comme l’indique l’emblématique ; au Garde-Meuble à Paris en 1542 et 155225 ; au Garde-Meuble à Paris en 166626 ; transformée en 1689 pour être installée à Saint-Germain-en-Laye27 ; incluse dans le no 55 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 172928 ; brûlée en 1784-178529. Des sujets communs avec le lit no 10 ci-dessous (?).

143. Une autre tenture de tapisserie de broderie d’or et soye composée de huit pièces, dans chacune desquelles il y a neuf octogones, dans quatre desquels sont représentées les armes de Navarre, dans les quatre autres des compartimens de retaille et dans celuy du milieu une histoire de l’Ancien Testament, dans une bordure fonds de satin noir avec des grands escriteaux, contenant 22 aunes de cours sur 2 aunes 3/4 de hault. [Annotation en marge :] Deschargé idem et porté au no 1384. D[u] M[etz]

  • 30 - Garasse, François. La Doctrine curieuse des beaux esprits de ce temps, ou pretendus tels… Paris : (...)
  • 31 - Laprade, « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Art. c (...)
  • 32 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 33 - SULLY, Maximilien de Béthune, duc de. Mémoires des sages et royales œconomies d’Estat, domestique (...)
  • 34 - Godefroy, Théodore et Denys. Op. cit., I, p. 442.
  • 35 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 171, n40, p. 173, no 56.
  • 36 - Dubuisson-Aubenay, François-Nicolas Baudot. Journal des guerres civiles, 1648-1652. Éd. Gustave S (...)
  • 37 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 58 (liste des sujets).
  • 38 - AN, O1 3304, fo 5vo, 48vo, 133.
  • 39 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 388-389 ; AN, O1 3306, fo 127vo-128, 131 (...)
  • 40 - AN, O1 3339, fo 42vo.
  • 41 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 65, note 33 ; AN, O1 3662, fo 37vo, 46vo, no 1384/80.

15Historique : peut-être la tenture anticatholique brodée par Jeanne d’Albret, connue sous le nom de « tenture des Prisons brisées ou Prisons rompues30 » ; sans doute l’ensemble transporté de Pau à Nérac en 157831, puis parvenu à Fontainebleau en 160232 ; tendue dans la chambre du légat pontifical à Saint-Germain-en-Laye, puis retirée avant son arrivée33 ; employée à Reims en 1610 pour le sacre de Louis XIII34 ; la même (?) avec son dais à Pau en 163435 ; passée chez Michel Particelli d’Émery, surintendant des finances, puis en partie détruite par sa veuve en 165036 ; la même (?), au Garde-Meuble à Paris en 166637 ; employée au Palais-Royal en 1666 et en 1667, à Versailles en 166838 ; transformée en 1689 pour être installée à Saint-Germain-en-Laye39 ; no 56 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 172940 ; brûlée en 178541. Le dais correspondant peut-être au no 7 des dais.

164. Une autre tenture de tapisserie de velours découppé rouge cramoisy, fonds de satin par compartimens avec des carrez de petit point représentant des emblesmes et des fleurons, appellé la tapisserie de la reyne Claude, composée de six pièces au milieu desquelles il y a un grand rond de petits points dans un carré sur lequel est représenté une salemandre au pied d’un laurier entre deux escussons avec ces mots Extinguo nutrisco, contenant 21 aune de cours sur trois aunes 2/3 de hault doublée de toille bleue. [Annotation en marge :] Deschargé idem et porté aux no 1381 et 1382. D[u] M[etz]

  • 42 - Schneebalg-Perelman, Sophie. Art. cit., p. 274-275, no 44-49 (longue description).
  • 43 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 387 ; AN, O1 3306, fo 126vo, 131, 134, n(...)
  • 44 - AN, O1 3339, fo 40ro-vo.
  • 45 - AN, O1 3662, fo 37ro-vo, 46vo, no 1381/77, 1382/78.

17Historique : François Ier ; au Garde-Meuble à Paris en 1542 et 155242 ; transformée en 1689 pour être installée à Saint-Germain-en-Laye43 ; no 53 et 54 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 172944 ; brûlée en 178545 ; le dais correspondant au no 2 du chapitre des dais (?).

185. Une autre tenture de tapisserie fort vieille de broderie d’or et soye représentant les Neuf Preux rapportée sur un fonds de velours rouge cramoisy avec des lames d’or, contenant 20 aunes de cours sur 2 aunes 11/12 de hault en huit pièces, la neufiesme ne s’estant point trouvée. [Annotation en marge :] Deschargé idem et porté au no 1385. D[u] M[etz]

  • 46 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 21, no 1.
  • 47 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 15 (...)
  • 48 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 49 - Godefroy, Théodore et Denys. Op. cit., I, p. 442.
  • 50 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 57 (liste des sujets).
  • 51 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 389 ; AN, O1 3306, fo 128, 131vo, 134, n(...)
  • 52 - AN, O1 3339, fo 42vo-43.
  • 53 - AN, O1 3664, dossier 10 ; Favreau, Marc. Art. cit., p. 65, note 27.
  • 54 - AN, O1 3662, fo 37vo, 46vo, n1385/81.

19Historique : les rois de Navarre ; mentionnée à Pau dès 153346 ; passée de Pau à Nérac en 157847 ; parvenue en 1602 à Fontainebleau48 ; employée à Reims en 1610 pour le sacre de Louis XIII49 ; au Garde-Meuble à Paris en 166650 ; transformée en 1689 pour être installée à Saint-Germain-en-Laye51 ; no 57 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 172952 ; mise en vente en 175253 ; brûlée en 178554.

206. Une tenture de tapisserie en broderie d’or et de soye à grands personnages rapportez sur un fonds de velours vert représentant diverses histoires de l’Ancien Testament en unze pièces, au hault desquelles sont les armes de Bourbon avec des escriteaux et par le bas des chiffres soustenus par un lion d’un costé et un griffon de l’autre, contenant vingt-quatre aunes 3/4 de cours sur 2 aunes 7/8 de hault. [Annotation en marge :] Deschargé partie suivant le certifficat du 30mars 1700. D[u] M[etz]. Voyez le journal du garde-meuble fol. 131vo.

  • 55 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 15 (...)
  • 56 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 57 - Godefroy, Théodore et Denys. Op. cit., I, p. 442.
  • 58 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 58 (liste des sujets).
  • 59 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 389 ; AN, O1 3306, fo 128ro-vo, 129, 130 (...)
  • 60 - AN, O1 3339, fo 2, 43ro-vo.
  • 61 - AN, O1 3664, dossier 10 ; Alcouffe, Daniel. Art. cit., p. 49 ; Favreau, Marc. Art. cit., p. 65, n (...)
  • 62 - AN, O1 3662, fo 37vo, 46vo-47, n1386/82.

21Historique : les Bourbons ; les rois de Navarre ; sans doute la tenture passée de Pau à Nérac en 157855 et parvenue en 1602 à Fontainebleau56 ; employée à Reims en 1610 pour le sacre de Louis XIII57 ; au Garde-Meuble à Paris en 166658 ; transformée en 1689 pour être installée à Saint-Germain-en-Laye59 ; no 2 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 1729 ; inscrite également, après modification, au no 58 du même chapitre60 ; mise en vente en 175261 ; brûlée en 178562. Sans doute assortie au dais no 6.

227. Une tenture de tapisserie représentant un rocher au milieu d’une mer agitée de tempeste, auquel est attaché un ancre porté par une main qui sort des nues sur un fonds de velours noir, dans une bordure aussy de velours noir avec des escriteaux tout autour et aux quatre coins les armes de Navarre, contenant 20 aunes de cours sur 3 aunes de hault en huit pièces fort vieilles et hors d’estat de servir.

  • 63 - Rahlenbeck, Charles. Art. cit., p. 386 ; Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des (...)
  • 64 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 65 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 57, bien décrit.
  • 66 - AN, O1 3339, fo 2ro-vo.

23Historique : brodée par Jeanne d’Albret ; à Pau dès 157863 ; parvenue en 1602 à Fontainebleau64 ; au Garde-Meuble à Paris en 166665 ; no 3 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 172966. Dais correspondant sous le n9.

248. Un emmeublement de satin rouge cramoisy en broderie d’or, où il y a des ovalles d’histoires de l’Ancien Testament, garny de crespine, frange et mollet d’or, doublé de taffetas rouge et cramoisy, consistant en un lit complet, deux fauteuils, cinq sièges plians, un tapis de table et un daiz, ledit lit composé de trois pantes, quatre cantonnières et trois sousbassemens de satin en broderie d’or avec ovalles d’histoires et de trois rideaux, le fonds, dossier, trois pantes de dedans, quatre fourreaux de pilliers et la courtepointe de satin rouge cramoisy chamarrez de galon d’or ; quatre pommes de satin brodé avec leurs glands ; trois matelas de futaine et un chevet ; le bois du lit de six pieds de large sur sept pieds 1/2 de hault ; les deux fauteuils de satin en broderie sur leurs bois ; cinq sièges plians de satin garnis d’un gallon d’or avec leurs bois ; le tapis de table de satin en broderie avec son bois ; le daix composé de trois pantes de dehors en broderie et de trois pantes de dedans fonds et queue de satin chamarré de galon d’or.

  • 67 - AN, O1 3339, fo 2vo-3vo.
  • 68 - AN, O1 3664, dossier 9, avec le dais n15 ; Alcouffe, Daniel. Art. cit., p. 49.

25Historique : inconnu ; semble dater du xvisiècle ; n4 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 1729 (qualifié d’« ancien »)67 ; mis en vente en 175168. Le dais correspondant au n15. Un rapprochement est envisageable avec la broderie illustrant L’Adoration du Veau d’or conservée au musée de la Renaissance à Écouen (inv. E. Cl. 1488), comme nous le suggère Muriel Barbier (fig. 1).

Figure 1

Figure 1

L’Adoration du Veau d’or, broderie, soie et métal précieux sur lin, XVIe siècle, 34 x 50 cm. Écouen, musée national de la Renaissance (inv. E. Cl. 1488).

Phot. Gérard Blot. © RMN-Grand Palais (musée de la Renaissance, château d’Ecouen).

269. Un lit my-party [c’est-à-dire associant deux tissus différents] de velours violet en broderie et de drap d’or frisé très riche composé de dix-huit pièces, sçavoir trois pantes de dehors, trois pantes de dedans, 2 sousbassemens, le fonds et le dossier my-party de velours violet en broderie et taillure de toille d’or et riche brocat d’or frisé comme dessus, appellé anciennement le lit d’Angleterre à cause des armes d’Angleterre qui sont au milieu du dossier avec la devise Honni soit qui mal y pense, et de la courtepointe de taffetas violet picqué avec un cordonnet d’or, trois rideaux et quatre cantonnières aussy de taffetas violet chamarrez d’un guillochis d’or ; un petit rond de mesme velours, brocat et broderie, au milieu duquel sont les armes d’Angleterre. Nota qu’il y a trois cantonnières et un rideau de fort meschant taffetas et qu’il manque du molet à un costé du dossier et la frange au bas d’une bonne-grâce et que la frange des pantes est coupée en quelques endroits.

  • 69 - Hamy, Alfred. Entrevue de François Premier avec Henry VIII à Boulogne-sur-Mer en 1532. Interventi (...)
  • 70 - AN, O1 3339, fo 3vo-4.
  • 71 - AN, O1 3664, dossier 5, pièces 7 et 8, et dossier 7.

27Historique : sans doute Henry VIII d’Angleterre ; sans doute donné à François Ier en 1532 lors de l’entrevue de Boulogne69 ; no 5 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 1729 (qualifié de « vieux »)70 ; détruit en 174571.

2810. Un lit imparfait [c’est-à-dire inachevé] de velours canelé cramoisy remply de plusieurs figures de Métamorphoses en broderie de relief or, argent et soye, appellé anciennement le Cerf fragile, consistant en deux sousbassemens, le fonds où sont représentées des harpies avec quatre termes et le dossier, six pantes d’une autre manière de dessein et broderie et d’une couverture de parade qui n’a nul rapport aux autres pièces estant de velours rouge cramoisy et fueuillages de toille d’or où il y a une salemandre dans le milieu, le tout sans frange, mollet ny doublure. Nota que la dite couverture de parade est fort en désordre. [Annotation en marge :] Deschargé suivant le certifficat du 30mars 1700 à l’exception du dossier. D[u] M[etz]. Voyez le journal fol. 132.

  • 72 - Schneebalg-Perelman, Sophie. Art. cit., p. 296, n380-385.
  • 73 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 386-387 ; AN, O1 3306, fo 125vo-126vo, 1 (...)
  • 74 - AN, O1 3339, fo 38-40.
  • 75 - AN, O1 3662, fo 1vo, 10, 14, 15vo, n1380/76.

29Historique : François Ier ; au Garde-Meuble à Paris en 1542 et 155272 ; transformé en 1689 pour être installé à Saint-Germain-en-Laye73 ; inclus dans le n52 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 172974 ; brûlé en 178475. Pourrait accompagner la tenture des Métamorphoses n2 ci-dessus.

3011. Un lit imparfait tout de broderie à personnages représentant l’histoire de Joseph, contenant trois pantes, 2 sousbassemens, le fonds et le dossier. Nota que le tout est sans doublure, frange ny mollet et assez beau et riche excepté le fonds qui est gasté. [Annotation en marge :] Deschargé idem à l’exception du fonds. D[u] M[etz]. Voyez le journal idem.

  • 76 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 386-387 ; AN, O1 3306, fo 125vo-126vo, 1 (...)
  • 77 - AN, O1 3339, fo 38-40.
  • 78 - AN, O1 3662, fo 10, 15vo, n11 ; O1 3665, dossier 3.

31Historique : inconnu, paraît ancien ; transformé en 1689 pour être installé à Saint-Germain-en-Laye76 ; inclus dans le n52 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 172977 ; brûlé en 1784-178678.

3212. Un autre lit imparfait de velours tanné cramoisy tout remply de figures de broderie d’or et d’argent embouties représentant l’Enlèvement de la belle Hélène, consistant en trois pantes, deux sousbassemens, fonds et dossier. Nota que le tout est assez beau quoyqu’usé sans doublure, frange ny molet. [Annotation en marge :] Deschargé idem à l’exception du fonds et dossier. Voyez le journal fol. 132vo. D[u] M[etz].

  • 79 - AN, O1 3306, fo 129vo, 130, 132vo.
  • 80 - AN, O1 3662, fo 10, 15vo, n12.

33Historique : inconnu, paraît ancien ; transformé en 1689 pour être installé à Saint-Germain-en-Laye (cite « l’incendie de Troyes »)79 ; brûlé en 178480.

34[…]

3533. Un lit imparfait de point et de broderie de soye platte, appellé anciennement le lit des Satyres, consistant en un fonds, un dossier et six pantes, le fonds de satin de Bruges, le dossier où est représenté une Diane et des vers aux deux costez, quatre des pantes remplies de figures de femmes et de satyres avec des escriteaux et les deux autres toutte d’escriture sur satin de Bruges blanc garnies de grande frange d’or supportée de soye verte.

  • 81 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 82 - AN, O1 3339, fo 4.

36Historique : brodé par Jeanne d’Albret ; parvenu en 1602 à Fontainebleau81 ; n6 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 1729 (« fort vieux »)82.

3738. Un pavillon de damas violet à petittes fleurs appellé le pavillon des Sacres, aux deux costez duquel il y a une bande de velours violet parsemée de fleurs de lis d’or gauffré, ledit pavillon garny de mollet tout autour avec son chapiteau de velours violet aussy parsemé de fleurs de lis d’or gauffré garny de frange et molet d’or.

  • 83 - AN, O1 3339, fo 4.

38Historique : inconnu ; n7 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 172983.

3939. Un lit en désordre [c’est-à-dire présentant des incohérences] de velours rouge cramoisy brun semé de fueuillages de houx de broderie d’or avec figures de broderie relevée et amboutie et escussons des armes de Bourbon, garny de crespine, frange et mollet d’or faux, composé de six pantes, 4 cantonnières, fonds, dossier, trois sousbassemens, courtepointe et deux fourreaux de pilliers de velours rouge brun, garny partout de broderie comme dessus et de trois rideaux de brocat or et argent et violet doublez de taffetas rouge, appellé anciennement le lit de Melluzine à cause qu’elle est dépeinte dans une fontaine de broderie sur le dossier ; quatre pommes et quatre glands faux ; trois matelas de futaine ; un bois de lit de six pieds de large sur sept pieds ½ de hault ; un tapis de table dudit velours et broderie. [Annotations en marge :] Veu le certifficat du 30mars 1700, fol. 3, deschargé 4 cantonnières. D[u] M[etz]. Deschargé les matelas et le bois de lict suivant le certifficat du 30mars 1700. D[u] M[etz].

  • 84 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 15 (...)
  • 85 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 86 - AN, O1 3306, fo 129vo, 132vo-133.
  • 87 - AN, O1 3339, fo 4 ro-vo.
  • 88 - AN, O1 3664, dossier 5, pièces 7 et 8, et dossier 7.

40Historique : les Bourbons (Charles de Bourbon, duc de Vendôme (1489-1537) (?)) ; les rois de Navarre ; passé de Pau à Nérac en 157884 ; parvenu à Fontainebleau en 160285 ; transformé en 1689 pour être installé à Saint-Germain-en-Laye86 ; n8 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 1729 (cite en outre des « moutons emparqués »)87 ; détruit en 174588 ; le dais correspondant au n8 du chapitre des dais.

4140. Un riche emmeublement tout de broderie fonds d’or à grains d’orge avec cartouches et camoyeux relevez d’or, représentant l’histoire de Moyse, garny de campanne, consistant en un lit complet, quatre fauteuils, dix-huit sièges plians, un tapis de table, un escran et le daix semblables, ledit lit composé de six pantes, 4 cantonnières, le fonds et le dossier de riche broderie relevée de trois sousbassemens, d’une campanne, de la courtepointe, trois rideaux et 2 fourreaux de pilliers de broderie moins relevée avec plusieurs emblesmes ; les quatre pommes et leurs plumes ; les quatre housses de fauteuils et dix-huit sièges de broderie moins relevée avec des emblesmes attachez sur leurs bois ; le tapis de table et l’escran de la mesme broderie ; le daiz composé de sept pantes et le fonds de riche broderie avec cartouches et camayeux et la queue d’une pièce de tapisserie séparée ; trois matelas de satin blanc et un de futaine et un chevet ; le bois du lit de six pieds 1/2 sur huit de hault.

  • 89 - Levi, Honor. « L’inventaire après décès du cardinal de Richelieu ». Archives de l’Art français, X (...)
  • 90 - Ibid., p. 76, n418.
  • 91 - Cosnac, Gabriel-Jules de. Mazarin et Colbert. Paris : E. Plon-Nourrit, 1892, t. II, p. 383, 398.
  • 92 - Laborde, Léon de. La Renaissance des arts à la cour de France. Études sur le seizième siècle. Par (...)
  • 93 - AN, O1 3339, fo 4-6.
  • 94 - Laborde, Léon de. Op. cit., p. 993-1003, description complète, la commande attribuée à François I(...)
  • 95 - AN, O1 3662, fo 10, 15vo-16, n40 ; O1 3665, dossier 3.
  • 96 - Privat-Savigny, Marie-Anne, et Barbier, Muriel, dans CrÉpin-Leblond, Thierry et THIRION, Jacques (...)

42Historique : généralement daté du xvisiècle, mais plus vraisemblablement exécuté pour le cardinal de Richelieu ; figure à son inventaire après décès qui cite les broderies des « histoires de l’Exode » et lui accorde l’importante prisée de 45 000 livres89 ; légué au roi90 ; employé en 1660 à Saint-Jean-de-Luz pour le mariage de Louis XIV91 ; le même (?) employé en 1722 pour le sacre de Louis XV92 ; n9 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 1729, qui le qualifie de « meuble du Sacre » et le décrit longuement ; le texte mentionne sur le fond du dais « la Création de l’homme », sur les pentes des « tableaux ovalles représentant différens sujets de l’Histoire Sainte », sur la queue « dans sept cartouches, des sujets de l’histoire de Moyse », sur la bordure « sept tableaux représentant les vertus théologalles et cardinalles », « des attributs et instrumens d’artillerie par le bas et des trophées d’armes », ainsi que l’« écusson du cardinal de Richelieu par en-haut »93 ; le même (?) employé en 1775 pour le sacre de Louis XVI94 ; brûlé en 1784 et 178695 ; dais correspondant au n19. Le médaillon brodé avec L’Adoration du Veau d’or, conservé au musée de la Renaissance à Écouen (inv. E. Cl. 1488), a été mis en relation, apparemment à tort, avec cet ensemble96.

4343. Un autre daiz plus ancien de velours violet garny de frange d’or ; un fauteuil et six carreaux pour accompagner ledit daiz.

  • 97 - AN, O1 3339, fo 6vo-7.

44Historique : Henri IV ; n11 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 1729 (qui cite notamment « six chiffres de Henry quatre et six de Marie de Médicis »)97 ; inventorié également au n22 du chapitre des dais.

45[…]

4688. Un emmeublement de velours tanné rosin cramoisy en broderie avec camoyeux d’histoires de l’Ancien Testament doublé de riche brocat d’or et d’argent fonds rouge, le tout garny de campanne et mollet de broderie d’or et d’argent fonds rouge, le tout garny de campanne et mollet de broderie d’or, d’argent et soye, consistant en un lit complet, 6 fauteuils, 6 chaises, six sièges plians et un tapis de table, ledit lit de 6 pieds ½ de large sur 8 ½ de hault composé de trois pantes, 4 bonnes-grâces, 3 sousbassemens, quatre rideaux de velours en broderie par bandes, le fonds, dossier, petittes pantes et courtepointe dudit brocat, quatre pommes de velours en broderie, les 6 fauteuils, six chaises et 6 sièges plians dudit velours en broderie garnys de campannes, les bois desdits fauteuils, chaises et sièges et le bois du lit.

  • 98 - VÉron-Denise, Danièle. « Notes sur un lit brodé de Mazarin, dans lequel la reine Anne d’Autriche (...)
  • 99 - BnF, Mélanges Colbert 270, fo 11ro-vo.
  • 100 - AN, O1 3662, fo 10, 15vo, n88/36.

47Historique : brodé par Rémy Dubois pour Anne d’Autriche en 1638 et employé pour la naissance du futur Louis XIV ; le cardinal Mazarin dès 165798 ; acquis par Louis XIV en 166599 ; brûlé en 1784100. Bien que datant du xviisiècle, le lit est cité ici en raison de ses liens avec le nsuivant.

4889. Une tenture de tapisserie de velours tanné rosin cramoisy à crotesques, dessein de Raphaël, en broderie d’or, d’argent et soye rapportée sur ledit velours, composée de neuf pièces, dans le milieu de chacune desquelles il y a une grande ovalle aussy en broderie, où sont représentez les divertissemens de François premier et de Henry second, ladite tapisserie de 23 aunes 3/4 de cours sur 3 aunes moins 1/16 de hault doublée de toille rouge.

  • 101 - VÉron-Denise, Danièle. « Un brodeur de Henri II : Robert Mestays ». Dans Oursel, Hervé, et Fritsc (...)
  • 102 - Deville, Jules. Dictionnaire du tapissier critique et historique de l’ameublement français depuis (...)
  • 103 - VÉron-Denise, Danièle. « Un brodeur de Henri II : Robert Mestays ». Art. cit.
  • 104 - BnF, Mélanges Colbert 270, fo 11 ro-vo.
  • 105 - AN, O1 3339, fo 16vo-17vo.
  • 106 - AN, O1 3662, fo 10, 15vo, n89/37.
  • 107 - CrÉpin-Leblond, Thierry et THIRION, Jacques (dir.). Parures d’or et de pourpre. Op. cit., n17 ; (...)

49Historique : brodée par Robert Mestays pour Diane de Poitiers (1500-1566) en 1553101 ; Gabrielle d’Estrées102 ; le cardinal Mazarin dès 1653103 ; acquise par Louis XIV en 1665104 ; n22 du chapitre des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » de l’inventaire de 1729, qui décrit longuement l’ensemble constitué des n88 et 89105 ; brûlée en 1784106. Subsistent deux médaillons brodés au musée des Tissus de Lyon107 (fig. 2, fig. 3).

Figure 2

Figure 2

Robert Mestays, La Chasse au cerf, broderie, soie, métal précieux et peinture, 1553, 84,6 x 103,3 cm, Lyon, musée des Tissus (inv. MT 25438).

Phot. Pierre Verrier. © Musée des Tissus et des Arts décoratifs, Lyon.

Figure 3

Figure 3

Robert Mestays, Le Combat de l’ours, broderie, soie, métal précieux et peinture, 1553, 82,1 x 104,2 cm, Lyon, musée des Tissus (inv. MT 25495).

Phot. Pierre Verrier. © Musée des Tissus et des Arts décoratifs, Lyon.

Daiz108

  • 108 - AN, O1 3331, fo 137-140 (n1-34).

501. Un daiz d’un entrelas de velours et satin rouge en broderie par bandes en ronds sur un fonds de velours vert aussy en ronds, le tout rapporté sur un fonds de velours blanc à ramages liséré d’un cordonnet d’or, ledit daiz composé de son fonds, queue et pantes garnies d’une grande frange de soye rouge cramoisy. Nota que led. daix est fort vieux et qu’il y manque 61 rosettes de drap d’or.

  • 109 - AN, O1 3338, fo 1 ; les dimensions y sont précisées, comme pour tous les dais.
  • 110 - AN, O1 3664, dossiers 6 et 7.
  • 111 - AN, O1 3659, fo 192, n394.

51Historique : les rois de Navarre/Henri IV (?) ; n1 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729109 ; mis en vente en 1741110 et adjugé 377 livres à la dame Lépine111.

522. Un autre daiz de velours rouge cramoisy, fonds de satin par compartimens avec des carrez de petits points représentant des devises, appellé le daiz de la reyne Claude, composé de fonds, queue et trois pantes doubles garnies d’une crespine d’or et d’argent par coupons avec une souspante de soye ; au milieu du fonds il y a un rond de petit point dans lequel est représenté une salemandre au pied d’un laurier avec ces mots Extingo nutrisco. Deschargé suivant le certifficat du 30mars 1700. D[u] M[etz].

  • 112 - AN, O1 3306, fo 133.
  • 113 - AN, O1 3338, fo 1.
  • 114 - AN, O1 3664, dossier 9.

53Historique : François Ier ; transformé en 1689 pour être installé à Saint-Germain-en-Laye (des « tableaux octogonnes de petit point » sont cités)112 ; déchargé de l’inventaire de 1729113 ; les restes mis en vente en 1751114. À associer peut-être à la tenture n4.

543. Un daiz fait au petit point composé de son fonds, queue et pantes ; au fonds il y a des soleils et des escriteaux dans de grands carrez fonds bleu et à la queue, dans le milieu, deux sphères et des devises aux costez ; ses trois pantes doublées de taffetas blanc garnies de frange d’or supportées de frange de soye noire le tout doublé de toille rouge.

  • 115 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 21, n11, p. 50, n12, p. 62, n20.
  • 116 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 15 (...)
  • 117 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 85, n108.
  • 118 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 119 - AN, O1 3338, fo 1ro-vo.
  • 120 - AN, O1 3664, dossiers 6 et 7.
  • 121 - AN, O1 3659, fo 11vo-12, n27.

55Historique : les rois de Navarre ; semble-t-il à Pau dès 1533115 ; passé de Pau à Nérac en 1578116 ; à Nérac en 1598117 ; à Fontainebleau en 1602118 ; n3 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729119 ; mis en vente en 1741120 et adjugé 540 livres à Lefranc, marchand rue Saint-Honoré121.

564. Un daiz de velours vert parsemé de flames d’or et lames d’argent en broderie sur le fonds duquel et sur la queue il y a une grande salemandre aussy en broderie fort emboutie, les pantes garnies de frange d’or et soye verte par coupons le tout doublé de toille bleue.

  • 122 - AN, O1 3338, fo 1vo-2.
  • 123 - AN, O1 3664, dossier 10.

57Historique : François Ier ; n4 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729 (« apellé le dais de la Salemandre »)122 ; mis en vente en 1752123.

585. Un daiz de tapisserie de haulte lisse d’or et soye appellé le daiz de la Charité, composé du fonds, de la queue et de deux pantes doubles garnies de crespine par boutons d’or, d’argent et soye ; au milieu du fonds est représenté un pélican et huit anges à l’entour et sur la queue une grande femme qui porte un enfant et donne à téter à un vieillard.

  • 124 - Hamy, Alfred. Op. cit., p. 50, XXXIII.
  • 125 - Schneebalg-Perelman, Sophie. Art. cit., p. 276, n57-58.
  • 126 - AN, O1 3338, fo 2.
  • 127 - AN, O1 3662, fo 10, 21vo, 70vo, 76, n5.

59Historique : François Ier ; employé en 1532 lors de l’entrevue de Boulogne avec Henry VIII124 ; au Garde-Meuble à Paris en 1542 et 1552125 ; n5 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729126 ; brûlé en 1784 et 1787127.

606. Un daiz de velours vert sans queue, dont le fonds est brodé de l’histoire de Judich, figures presque de grandeur naturelle dans un grand rond, les trois pantes doublées de satin vert garnies de frange d’or faux supportées d’une frange de soye verte. Deschargé suivant le certifficat du 30mars 1700. Voyez le journal fol. 133vo. D[u] M[etz].

  • 128 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 15 (...)
  • 129 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 130 - AN, O1 3306, fo 130ro-vo, 131vo, 133vo, 134vo-135.
  • 131 - AN, O1 3338, fo 2.
  • 132 - AN, O1 3664, dossier 10.

61Historique : les rois de Navarre ; passe de Pau à Nérac en 1578128 ; parvenu à Fontainebleau en 1602129 ; transformé en 1689 pour être installé à Saint-Germain-en-Laye130 ; déchargé de l’inventaire de 1729131 ; les restes mis en vente en 1752132. À associer sans doute à la tenture n6.

627. Un daiz fort en désordre d’un compartiment de satin rouge cramoisy brodé d’un entrelas de paillettes d’or par carrez fonds de velours vert avec un chiffre et octogones, composé du fonds, queue et trois pantes, ayant au milieu du fonds un soleil et au milieu de la queue un tableau de petits points qui représentent un homme et une femme qui dit « Da mihi liberos », le tout sans frange, crespine ny mollet.

  • 133 - Laprade, Jacques de. « Au temps de Marguerite d’Angoulême, un inventaire mobilier de Nérac (1552) (...)
  • 134 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 50, n11.
  • 135 - Ibid., p. 62, n21.
  • 136 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 15 (...)
  • 137 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 138 - AN, O1 3338, fo 2ro-vo.
  • 139 - AN, O1 3664, dossiers 6 et 7.
  • 140 - AN, O1 3659, fo 238vo-239, n493.

63Historique : Sans doute brodé par Jeanne d’Albret ; peut-être cité à Nérac en 1552133 ; peut-être à Nérac en 1569134, puis passé de Nérac à Pau en 1570135 ; peut-être passé de Pau à Nérac en 1578136, puis parvenu à Fontainebleau en 1602137 ; n7 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729138 ; mis en vente en 1741139 et adjugé 550 livres à Languilleux140. À associer peut-être aux meubles n1 et n3.

648. Un daiz de velours rouge cramoisy en broderie, brodé de grands personnages fort embouties et de fueuillages de houx d’or et d’argent assortissant au lit appellé de Mellusine, composé de son fonds, queue et trois pantes doubles garnies de crespine d’or supportées d’une grande frange de soye rouge cramoisy doublé de toille rouge.

  • 141 - AN, O1 3338, fo 2vo.
  • 142 - AN, O1 3664, dossier 5, pièces 7 et 8, et dossier 7.

65Historique : voir le lit n39 ; n8 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729141 ; détruit en 1746142.

669. Un grand ciel de velours noir brodé de la devise du Rocher consistant en deux fonds et une queue et accompagné de vingt pantes de différentes longueurs, d’un tapis de table, un tapis de buffet et deux carreaux et demy le tout sans doublure.

  • 143 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 144 - AN, O1 3338, fo 2vo-3.
  • 145 - AN, O1 3664, dossier 9.

67Historique : voir la tenture no 7 ; à Fontainebleau en 1602143 ; n9 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729 (« armes de Navarre et de Bourbon en broderie »)144 ; mis en vente en 1751145.

6810. Un grand daiz de toille d’argent trait au milieu duquel il y a un grand rond de velours rouge cramoisi brodé de taillures d’or et branches de grenades, aux quatre coins de quatre lions emparquez, les trois pantes doublées de satin blanc garny de frange d’or et soye par coupons, le tout doublé de toille blanche. Deschargé suivant le certifficat du 30mars 1700. D[u] M[etz].

  • 146 - Laprade, Jacques de. « Au temps de Marguerite d’Angoulême, un inventaire mobilier de Nérac (1552) (...)
  • 147 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 62, n12.
  • 148 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 15 (...)
  • 149 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 150 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 168, n18.
  • 151 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 386-387 ; AN, O1 3306, fo 125vo-126vo, 1 (...)
  • 152 - AN, O1 3338, fo 3 ; O1 3339, fo 38-40, n52.

69Historique : les rois de Navarre ; à Nérac en 1552146 ; passé de Nérac à Pau en 1570147 ; passé de Pau à Nérac en 1578148 ; à Fontainebleau en 1602149 ; deux pentes à Pau en 1634150 ; transformé en 1689 pour être installé à Saint-Germain-en-Laye (la devise « Desiderium meum est » est citée)151 ; passé du chapitre des « Dais » à celui des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » sur l’inventaire de 1729152.

7011. Un daiz en partie de drap d’or frisé brodé des armes de Bourbon et d’Allençon avec ce mot Nunc satior, les pantes doublées de satin bleu garnies de frange d’or supportées d’une frange de soye blanche.

  • 153 - Laprade, 1961-1963, p. 260, n5.
  • 154 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 50, n10, p. 62, n15.
  • 155 - Rahlenbeck, Charles. Art. cit., p. 387 ; Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des (...)
  • 156 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 157 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 176, no 72.
  • 158 - AN, O1 3338, fo 3.
  • 159 - AN, O1 3664, dossier 5, pièces 7 et 8, et dossier 7.

71Historique : Charles de Bourbon, duc de Vendôme (1489-1537), et Françoise d’Alençon, grands-parents d’Henri IV ; à Nérac en 1552153 ; tenture assortie à Nérac dès 1569154 ; passé de Pau à Nérac en 1578155 ; à Fontainebleau en 1602156 ; tenture à Pau en 1634157 ; n11 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729158 ; détruit en 1746159. Des confusions possibles avec le dais n10.

7212. Un daiz de velours rose seiche cramoisy parsemé de branches de grenadier en broderie composé de fonds et queue, au milieu desquels il y a un grand lion emparqué et de trois pantes

73garnies de frange d’or supportées de frange de soye rouge. Deschargé suivant le certifficat du 30mars 1700. D[u] M[etz].

  • 160 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 15 (...)
  • 161 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 162 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 386-387 ; AN, O1 3306, fo 125vo-126vo, 1 (...)
  • 163 - AN, O1 3338, fo 3 ; O1 3339, fo 38-40, n52.
  • 164 - AN, O1 3664, dossier 9.
  • 165 - AN, O1 3662, fo 1vo, n1380.

74Historique : les rois de Navarre ; passé de Pau à Nérac en 1578160 ; à Fontainebleau en 1602161 ; transformé en 1689 pour être installé à Saint-Germain-en-Laye162 ; passé du chapitre des « Dais » à celui des « Meubles de broderie sur toutes sortes de fonds » sur l’inventaire de 1729163 ; les restes mis en vente en 1751164 ; brûlé en 1784165.

7513. Un daiz de velours vert semé de grenades de broderie avec des bandes de toille d’argent en satin rouge cramoisy liseré d’un cordonnet d’or, composé du fonds, queue et trois pantes garnies de frange d’or et soye doublées de damas moittié vert et moittié blanc, le tout doublé de toille rouge.

  • 166 - Laprade, Jacques de. « Au temps de Marguerite d’Angoulême, un inventaire mobilier de Nérac (1552) (...)
  • 167 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 15 (...)
  • 168 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 169 - AN, O1 3338, fo 3vo.
  • 170 - AN, O1 3664, dossiers 6 et 7.
  • 171 - AN, O1 3659, fo 161vo-162, n329.

76Historique : les rois de Navarre ; à Nérac en 1552166 ; passé de Pau à Nérac en 1578167 ; à Fontainebleau en 1602168 ; n13 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729169 ; mis en vente en 1741170 et adjugé 900 livres à Berthe171.

7714. Un daiz en broderie d’or et d’argent par carreaux et lozanges appellé le daiz de Pau, inventorié au chapitre des meubles n1er.

  • 172 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 50, n11.
  • 173 - AN, O1 3338, fo 3vo.

78Historique : voir le meuble n1 ; hypothétiquement cité à Nérac 1569172, avec une confusion possible avec le dais n7 ; n14 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729 (« avec chiffres AL en or », sans doute pour AJ)173.

7915. Un daiz de satin rouge cramoisy en broderie d’or, inventorié au chapitre des meubles n8.

  • 174 - AN, O1 3338, fo 4.

80Historique : voir le meuble n8 ; n15 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729 (plus longuement décrit)174.

8116. Un daiz de velours rouge cramoisy enrichy de taillure de brocat d’or frisé et de chiffre en broderie d’argent à grains d’orge, composé de son fonds, queues et trois pantes doublées de taffetas rouge cramoisy garnies de frange d’or supportées de soye rouge cramoisy, le tout doublé de toille rouge.

  • 175 - AN, O1 3338, fo 4.

82Historique : inconnu ; n16 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729 (« vieux »)175.

8317. Un daiz de serge de soye bleue mourant parsemé de lions de taffetas jaune liseré de soye rouge qui porte un escusson sans frange, crespine ny mollet doublé de toille rouge.

  • 176 - AN, O1 3338, fo 4vo.
  • 177 - AN, O1 3664, dossier 9.

84Historique : inconnu ; n17 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729 (« vieux »)176 ; mis en vente en 1751177.

8518. Un daiz de satin bleu en broderie de toille d’or et de velours rouge cramoisy découpé par compartimens différens, composé de fonds, queue et trois pantes doublées de satin bleu garnies de frange de soye fueuille morte et bleu par coupons, le tout doublé de toille bleue.

  • 178 - AN, O1 3338, fo 4vo.
  • 179 - AN, O1 3664, dossiers 6 et 7.
  • 180 - AN, O1 3659, fo 271vo, n561.

86Historique : inconnu ; n18 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729 (« vieux »)178 ; mis en vente en 1741179 et adjugé 425 livres à Bricogne180.

8719. Un daiz de l’emmeublement de l’histoire de Moyse enregistré au chapitre des lits et emmeublemens n40.

  • 181 - AN, O1 3338, fo 4vo-5vo.
  • 182 - AN, O1 3662, fo 10, 21vo, n19.

88Historique : voir le meuble n40 ; n19 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729 (longuement décrit, exactement comme au n9 du chapitre des « Meubles de broderie … » ; le document cite notamment « l’écusson du cardinal de Richelieu »)181 ; brûlé en 1784182.

89[…]

9022. Un autre daiz aussy de velours violet parsemé de fleurs de lis d’or enregistré audit chapitre n43.

  • 183 - AN, O1 3338, fo 5vo-6.
  • 184 - AN, O1 3662, fo 42vo, 52vo, n22.

91Historique : voir le dais n43 au chapitre des « Lits et emmeublemens » ; n22 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729 (longuement décrit ; le document cite les chiffres d’Henri IV et de Marie de Médicis et y associe un tapis de pied)183 ; brûlé en 1785184.

9223. Un daiz de toille d’or à fleurs de velours vert avec bandes de broderie, composé du fonds, queue et trois pantes garnies de frange et mollet d’or et d’argent.

  • 185 - AN, O1 3338, fo 6ro-vo.
  • 186 - AN, O1 3664, dossier 9.

93Historique : Henri II ; n23 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729 (le document cite des « chiffres de Henry II »)185 ; mis en vente en 1751186.

94[…]

9526. Un daiz de tapisserie de laine et soye relevée d’or entouré de bandes de velours rouge cramoisy avec des grands chiffres de drap d’or, composé du fonds dans lequel sont représentées deux bergères et un berger, de la queue qui représente le Jugement de Pâris et de trois pantes garnies de crespine d’or à la milanoise supportées d’une frange de soye rouge cramoisy et doublées de brocat d’or trait et façonné.

  • 187 - Guiffrey, Jules. « Inventaires des meubles précieux de l’hôtel de Guise en 1644 et en 1688 et de (...)
  • 188 - Alfassa, Paul. « L’achat par Louis XIV des tapisseries des “Chasses de l’empereur Maximilien” ». (...)
  • 189 - AN, O1 3338, fo 7.
  • 190 - AN, O1 3662, fo 10vo, 24vo, n26.

96Historique : les ducs de Guise ; cité à l’inventaire de Charles de Lorraine, duc de Guise, en 1644187 ; acquis par Louis XIV en 1665188 ; n26 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729 (« dessein de Julles Romain, fabrique de Bruxelles », « brodé des chiffres de Guise AG (?) de drap d’or couronnés »)189 ; brûlé en 1784190.

9727. Un autre plus grand daiz de tapisserie de laine et soye relevée d’or aussy entouré de bandes de velours rouge cramoisy avec de grands chiffres de drap d’or, composé seulement du fonds où est représenté Jupiter assis sur son aigle tenant une pomme d’or accompagné de plusieurs divinitez, de nimphes et quelques faunes, et de trois pantes qui représentent l’enlèvement d’Hélène garnis de frange d’or à la milanoise suportée d’une soye et doublée de toille d’or trait.

  • 191 - Guiffrey, Jules. Art. cit., p. 175, n44.
  • 192 - Alfassa, Paul. Art. cit., p. 132-133, 139.
  • 193 - AN, O1 3338, fo 7ro-vo.
  • 194 - AN, O1 3662, fo 10vo, 24vo, n27.

98Historique : les ducs de Guise ; cité à l’inventaire de Charles de Lorraine, duc de Guise, en 1644191 ; acquis par Louis XIV en 1665192 ; n27 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729 (« aussi dessein de Julles Romain, fabrique de Bruxelles », « brodé aussi des chiffres de Guise de toille d’or couronnés »)193 ; brûlé en 1784194.

99[…]

10033. Un autre daiz de velours bleu parsemé de fleurs de lis en broderie d’or goffré composé du fonds, queue et de trois pantes doubles garnies de crespine supportée d’un grande frange de soye bleue.

  • 195 - AN, O1 3338, fo 9.
  • 196 - AN, O1 3664, dossier 5, pièces 7 et 8, et dossier 7.

101Historique : inconnu ; n33 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729 (« vieux », « parsemé de grandes fleurs de lis, branchages et animaux d’or »)195 ; détruit en 1746196.

10234. Un daiz de broderie d’or, d’argent et soye représentant plusieurs histoires de l’Ancien Testament, composé du fonds, queue et trois pantes doubles garnies de grande campanne en broderie à jour avec des houppes d’or et soye ; sur le fonds est représenté Moyse sur la montagne recevant les tables de la Loy dans un grand compartiment accompagné hault et bas de quatre cartouches en ovalles remplies d’histoires et entre deux des armes de France et sur la queue l’histoire de la manne dans un octogone aussy accompagné de quatre cartouches en ovalles remplies d’histoires et entre deux les armes de France.

  • 197 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 15 (...)
  • 198 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces (...)
  • 199 - AN, O1 3338, fo 9ro-vo.
  • 200 - AN, O1 3662, fo 7, 21vo, n34.

103Historique : hypothétiquement les rois de Navarre ; voir le dais dit des « Tables de Moyse », passé de Pau à Nérac en 1578197 ; puis à Fontainebleau en 1602198 ; n34 du chapitre des « Dais » de l’inventaire de 1729199 ; brûlé en 1784200. Plus vraisemblablement un élément complémentaire du lit n40.

Haut de page

Bibliographie

Alcouffe, Daniel. « Les ventes de Louis XV ». Dans Charles, Jacques (dir.). De Versailles à Paris : le destin des collections royales. Cat. exp., Paris, centre culturel du Panthéon. Paris : centre culturel du Panthéon, 1989.

Alfassa, Paul. « L’achat par Louis XIV des tapisseries des “Chasses de l’empereur Maximilien” ». Bulletin de la Société de l’histoire de l’art français, 1918-1919.

Cosnac, Gabriel-Jules de. Mazarin et Colbert. Paris : E. Plon-Nourrit, 1892.

Deville, Jules. Dictionnaire du tapissier critique et historique de l’ameublement français depuis les temps anciens jusqu’à nos jours. Paris/Liège/Berlin : s.n., 1878-1880.

Dubuisson-Aubenay, François-Nicolas Baudot. Journal des guerres civiles, 1648-1652. Édition Gustave Saige. Paris : H. Champion, 1883-1885.

Favreau, Marc. « “Description des sujets de tapisseries” : un inventaire iconographique partiel des tapisseries de la Couronne sous le règne de Louis XIV ». Bulletin de la Société de l’histoire de l’art français, 2005.

Garasse, François. La Doctrine curieuse des beaux esprits de ce temps, ou pretendus tels … Paris : Sébastien Chappelet, 1623.

Godefroy, Théodore et Denys. Le Cérémonial françois... Paris : Sébastien et Gabriel Cramoisy, 1649.

Guiffrey, Jules. Histoire générale de la tapisserie. T. 1, France, Pays-Bas. Paris : Société anonyme de publications périodiques, 1878-1885.

Guiffrey, Jules. Inventaire général du mobilier de la Couronne sous Louis XIV (1663-1715). Paris : J. Rouam, 1885-1886.

Guiffrey, Jules. « Inventaires des meubles précieux de l’hôtel de Guise en 1644 et en 1688 et de l’hôtel de Soubise en 1787 ». Nouvelles Archives de l’art français, 1896.

Hamy, Alfred. Entrevue de François Premier avec Henry VIII, à Boulogne-sur-Mer, en 1532. Intervention de la France dans l’affaire du divorce, d’après un grand nombre de documents inédits. Paris : L. Gougy, 1898.

Laborde, Léon de. La Renaissance des arts à la cour de France. Études sur le seizième siècle. Paris : L. Potier, 1850.

Laprade, Jacques de. « Au temps de Marguerite d’Angoulême, un inventaire mobilier de Nérac (1552) ». Le Vieux Papier, XXIII, 1961-1963.

Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Bibliothèque d’humanisme et Renaissance. Travaux et documents, XXIV, 1962.

Laprade, Jacques de. « Richesses anciennes du château de Pau. L’envoi à Paris de la tenture et du lit des Devises en 1597 et 1601 ». Bulletin de la Société des sciences, lettres et arts de Pau, XXV, 1964 (tiré à part non paginé).

Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Provinces et pays du Midi au temps d’Henri de Navarre (1555-1589). Actes du colloque de Bayonne, 7-9 octobre 1988. Pau : château de Pau/Association Henri IV, 1989.

Levi, Honor. « L’inventaire après décès du cardinal de Richelieu ». Archives de l’art français, XXVII, 1985.

Rahlenbeck, Charles. « Les tapisseries des rois de Navarre ». Messager des sciences et des arts de la Belgique, 1868.

Raymond, Paul. « Notes extraites des comptes de Jeanne d’Albret et de ses enfants, 1556-1608 ». Revue d’Aquitaine et des Pyrénées, X, 1866, XI, 1867.

Schneebalg-Perelman, Sophie. « Richesses du garde-meuble parisien de François Ier. Inventaires inédits de 1542 et 1551 ». Gazette des beaux-arts, 1971/2.

SULLY, Maximilien de Béthune, duc de. Mémoires des sages et royales œconomies d’Estat, domestiques, politiques et militaires de Henry le Grand… Amsterdam : [1640].

Thomas, Danièle. Inventaires mobiliers et pièces annexes : château de Pau, château de Nérac (xvie et xviisiècles). Pau : Société des amis du château, 1996.

VÉRON-Denise, Danièle. « Un brodeur de Henri II : Robert Mestays ». Dans Oursel, Hervé, et Fritsch, Julia (dir.). Henri II et les Arts. Actes du colloque international organisé par l’École du Louvre et le musée national de la Renaissance-Écouen, 25, 26 et 27 septembre 1997. Paris : École du Louvre, 2003.

VÉRON-Denise, Danièle. « Notes sur un lit brodé de Mazarin, dans lequel la reine Anne d’Autriche accoucha du dauphin, futur Louis XIV ». Dans Conihout, Isabelle de, Michel, Patrick (dir.). Mazarin, les Lettres et les Arts. Saint-Rémy-en-l’Eau/Paris : Monelle Hayot/Bibliothèque Mazarine, 2006.

Expositions

CrÉpin-Leblond, Thierry, THIRION, Jacques (dir.). Parures d’or et de pourpre. Le mobilier à la cour des Valois. Cat. exp., château de Blois, 15 juin-30 septembre 2002. Paris/Blois : château de Blois/Somogy éditions d’art, 2002.

DROGUET, Vincent, CRÉPIN-LEBLOND, Thierry (dir.). Le Roi et l’Artiste. François Ier et Rosso Fiorentino. Vincent Droguet et Thierry Crépin-Leblond (dir.). Cat. exp., château de Fontainebleau, 23 mars-24 juin 2013. Paris : RMN-Grand Palais, 2013.

Henri II à Saint-Germain-en-Laye. Une cour royale à la Renaissance. Cat. exp., Saint-Germain-en-Laye, musée des Antiquités nationales, 31 mars-14 juillet 2019. Paris : RMN-GP, 2019.

Haut de page

Notes

1 - Jean Vittet, est conservateur en chef du patrimoine au château de Fontainebleau, chargé du mobilier historique et des arts décoratifs avant 1815. Il a occupé des fonctions scientifiques au Mobilier national pendant vingt-quatre ans (1989-2013), institution où il était chargé du fonds des tapisseries et des modèles antérieurs à 1960. Il est l’auteur de plus d’une centaine de livres, articles et contributions à des catalogues d’exposition. Ses recherches l’ont conduit à étudier les collections royales d’objets d’art de la fin du Moyen Âge au xixsiècle ainsi que les productions des manufactures françaises de tapisserie. Il est le principal contributeur d’un ouvrage consacré à La Collection de tapisseries de Louis XIV (2010). Plus récemment (2014), il a fait paraître Les Gobelins au siècle des Lumières : un âge d’or de la manufacture royale.

2 - GUIFFREY, Jules. Inventaire général du mobilier de la Couronne sous Louis XIV (1663-1715). Paris : J. Rouam, 1885-1886, vol. II, les « Lits et emmeublemens » à partir de la p. 209, les « Daiz » à partir de la p. 464. Une partie du chapitre des « Lits et emmeublemens » avait déjà été publiée, peu avant Jules Guiffrey, par Jules Deville (Dictionnaire du tapissier critique et historique de l’ameublement français depuis les temps anciens jusqu’à nos jours. Paris/Liège/Berlin : s.n., 1878-1880, p. 413-432). En général, sa transcription est plus fidèle et plus complète que celle de Guiffrey.

3 - Archives nationales, O1 3330-O1 3333.

4 - Comme la provenance ou la localisation Fontainebleau n’apparaît presque jamais, on peut penser que le mobilier de ce palais n’a pas été inclus dans l’inventaire, ni celui de Compiègne, qui n’est jamais cité, tandis que Saint-Germain-en-Laye, Le Val, Chambord et Marly le sont sporadiquement.

5 - Favreau, Marc. « “Description des sujets de tapisseries” : un inventaire iconographique partiel des tapisseries de la Couronne sous le règne de Louis XIV ». Bulletin de la Société de l’histoire de l’art français, 2005, p. 47-67.

6 - AN, O1 3334-O1 3341.

7 - Selon Guiffrey, le domaine des « lits et ameublements » couvrant plus de 800 pages d’inventaire, « il eût été impossible de publier ce chapitre en entier avec tous ses développements. De là nécessité, ou de supprimer un certain nombre d’articles, ou de retrancher les descriptions inutiles, les détails superflus » (GUIFFREY, Jules. Op. cit., vol. II, p. VIII-IX).

8 - AN, O1 3332, fo 291vo -295 (no 1380-1386).

9 - Voir également le Journal du Garde-Meuble : AN, O1 3306, fo 125vo -135. Les transformations commencèrent dès 1687 (ibid., 259 AP 62, fo 56-57vo ; 259 AP 43, fo 175-176vo).

10 - AN, O1 3282B.

11 - AN, O1 3331, fo 1-6 (no 1-43), 21 (no 88-89).

12 - Dans ces travaux, il faudrait pouvoir préciser le rôle de Robert I Remy, brodeur de la reine et garde de ses meubles de broderie dès 1564. D’autres brodeurs ont travaillé pour Jeanne d’Albret (Raymond, Paul. « Notes extraites des comptes de Jeanne d’Albret et de ses enfants, 1556-1608 ». Revue d’Aquitaine et des Pyrénées. X, 1866, p. 569, 573 et XI, 1867, p. 128).

13 - Thomas, Danièle. Inventaires mobiliers et pièces annexes : château de Pau, château de Nérac (xvie et xviisiècles). Pau : Société des amis du château, 1996, p. 50, no 6.

14 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Bibliothèque d’humanisme et Renaissance. Travaux et documents, XXIV, 1962, p. 418, no 8, p. 422, n43-45, p. 429, no 131.

15 - Laprade, Jacques de. « Richesses anciennes du château de Pau. L’envoi à Paris de la tenture et du lit des Devises en 1597 et 1601 ». Bulletin de la Société des sciences, lettres et arts de Pau, XXV, 1964 (tiré à part non paginé).

16 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Dans Provinces et pays du Midi au temps d’Henri de Navarre (1555-1589). Actes du colloque de Bayonne, 7-9 octobre 1988. Pau : château de Pau/Association Henri IV, 1989, p. 206-207.

17 - Ibid., p. 206-208, 217, n14.

18 - Godefroy, Théodore et Denys. Le Cérémonial françois... Paris : Sébastien et Gabriel Cramoisy, 1649, II, p. 178 : « une tapisserie de Navarre, appellée les Devises de Pau » ; Rahlenbeck, Charles. « Les tapisseries des rois de Navarre ». Messager des sciences historiques et des arts de Belgique, 1868, p. 383.

19 - Godefroy, Théodore et Denys. Op. cit., I, p. 442 ; Guiffrey, Jules. Histoire générale de la tapisserie. I. France. Paris : Société anonyme de publications périodiques, 1878-1885, p. 69.

20 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 57-58, cite notamment le chiffre AJ (Jeanne d’Albret).

21 - AN, O1 3304, fo 68vo, avec une confusion possible avec la tenture no 3 ci-dessous.

22 - AN, O1 3306, fo 128vo-129, 130vo, 134vo, 135, cite « divers sujets de métamorphoses ».

23 - AN, O1 3339, fo 1-2.

24 - AN, O1 3664, dossier 9 ; Alcouffe, Daniel. « Les ventes de Louis XV ». Dans Charles, Jacques (dir.). De Versailles à Paris : le destin des collections royales. Cat. exp., Paris, centre culturel du Panthéon. Paris : centre culturel du Panthéon, 1989, p. 49 ; Favreau, Marc. Art. cit., p. 65, note 31.

25 - Schneebalg-Perelman, Sophie. « Richesses du garde-meuble parisien de François Ier. Inventaires inédits de 1542 et 1551 ». Gazette des beaux-arts, 1971, 78, p. 253-304, ici p. 292, no 296-301 (?) (longue description).

26 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 57 (liste des sujets).

27 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., II, p. 388 ; AN, O1 3306, fo 127ro-vo, 131, 132, 134, no 1383.

28 - AN, O1 3339, fo 40vo-42vo (longue description).

29 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 65, note 28 ; AN, O1 3662, fo 10, 15vo, 37vo, 47, no 1383/79.

30 - Garasse, François. La Doctrine curieuse des beaux esprits de ce temps, ou pretendus tels… Paris : Sébastien Chappelet, 1623, p. 225-226 ; Rahlenbeck, Charles. Art. cit., p. 383-384.

31 - Laprade, « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Art. cit., p. 417, no 1, p. 419, n17.

32 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Art. cit., p. 216, no 1 et p. 222, n70, citée à Pau dès 1562.

33 - SULLY, Maximilien de Béthune, duc de. Mémoires des sages et royales œconomies d’Estat, domestiques, politiques et militaires de Henry le Grand… Amsterdam : [1640], I, p. 503.

34 - Godefroy, Théodore et Denys. Op. cit., I, p. 442.

35 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 171, n40, p. 173, no 56.

36 - Dubuisson-Aubenay, François-Nicolas Baudot. Journal des guerres civiles, 1648-1652. Éd. Gustave Saige. Paris : H. Champion, 1883-1885, t. I, p. 262.

37 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 58 (liste des sujets).

38 - AN, O1 3304, fo 5vo, 48vo, 133.

39 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 388-389 ; AN, O1 3306, fo 127vo-128, 131, 134vo, no 1384.

40 - AN, O1 3339, fo 42vo.

41 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 65, note 33 ; AN, O1 3662, fo 37vo, 46vo, no 1384/80.

42 - Schneebalg-Perelman, Sophie. Art. cit., p. 274-275, no 44-49 (longue description).

43 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 387 ; AN, O1 3306, fo 126vo, 131, 134, no 1381 et 1382.

44 - AN, O1 3339, fo 40ro-vo.

45 - AN, O1 3662, fo 37ro-vo, 46vo, no 1381/77, 1382/78.

46 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 21, no 1.

47 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Art. cit., p. 417, no 4.

48 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Art. cit., p. 222, no 72.

49 - Godefroy, Théodore et Denys. Op. cit., I, p. 442.

50 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 57 (liste des sujets).

51 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 389 ; AN, O1 3306, fo 128, 131vo, 134, n1385.

52 - AN, O1 3339, fo 42vo-43.

53 - AN, O1 3664, dossier 10 ; Favreau, Marc. Art. cit., p. 65, note 27.

54 - AN, O1 3662, fo 37vo, 46vo, n1385/81.

55 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Art. cit., p. 417, n2.

56 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Art. cit., p. 216, n2, p. 222, n71.

57 - Godefroy, Théodore et Denys. Op. cit., I, p. 442.

58 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 58 (liste des sujets).

59 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 389 ; AN, O1 3306, fo 128ro-vo, 129, 130ro-vo, 131vo-132, 133vo, 134vo-135, n1386.

60 - AN, O1 3339, fo 2, 43ro-vo.

61 - AN, O1 3664, dossier 10 ; Alcouffe, Daniel. Art. cit., p. 49 ; Favreau, Marc. Art. cit., p. 65, note 38.

62 - AN, O1 3662, fo 37vo, 46vo-47, n1386/82.

63 - Rahlenbeck, Charles. Art. cit., p. 386 ; Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Art. cit., p. 418, n9-16.

64 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Art. cit., p. 218, n20-21, p. 221, n55, 58, p. 223, no 73, 78.

65 - Favreau, Marc. Art. cit., p. 57, bien décrit.

66 - AN, O1 3339, fo 2ro-vo.

67 - AN, O1 3339, fo 2vo-3vo.

68 - AN, O1 3664, dossier 9, avec le dais n15 ; Alcouffe, Daniel. Art. cit., p. 49.

69 - Hamy, Alfred. Entrevue de François Premier avec Henry VIII à Boulogne-sur-Mer en 1532. Intervention de la France dans l’affaire du divorce, d’après un grand nombre de documents inédits. Paris : L. Gougy, 1898, p. 81, CXXV.

70 - AN, O1 3339, fo 3vo-4.

71 - AN, O1 3664, dossier 5, pièces 7 et 8, et dossier 7.

72 - Schneebalg-Perelman, Sophie. Art. cit., p. 296, n380-385.

73 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 386-387 ; AN, O1 3306, fo 125vo-126vo, 129vo, 132, n1380.

74 - AN, O1 3339, fo 38-40.

75 - AN, O1 3662, fo 1vo, 10, 14, 15vo, n1380/76.

76 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 386-387 ; AN, O1 3306, fo 125vo-126vo, 130, 132, 134, no 1380.

77 - AN, O1 3339, fo 38-40.

78 - AN, O1 3662, fo 10, 15vo, n11 ; O1 3665, dossier 3.

79 - AN, O1 3306, fo 129vo, 130, 132vo.

80 - AN, O1 3662, fo 10, 15vo, n12.

81 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Art. cit., p. 217, n7.

82 - AN, O1 3339, fo 4.

83 - AN, O1 3339, fo 4.

84 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Art. cit., p. 421, n36, p. 424, n72, p. 429, n132.

85 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Art. cit., p. 217, n11, p. 219, n38.

86 - AN, O1 3306, fo 129vo, 132vo-133.

87 - AN, O1 3339, fo 4 ro-vo.

88 - AN, O1 3664, dossier 5, pièces 7 et 8, et dossier 7.

89 - Levi, Honor. « L’inventaire après décès du cardinal de Richelieu ». Archives de l’Art français, XXVII, 1985, p. 34, n418.

90 - Ibid., p. 76, n418.

91 - Cosnac, Gabriel-Jules de. Mazarin et Colbert. Paris : E. Plon-Nourrit, 1892, t. II, p. 383, 398.

92 - Laborde, Léon de. La Renaissance des arts à la cour de France. Études sur le seizième siècle. Paris : L. Potier, 1850-1855, II, p. 1000.

93 - AN, O1 3339, fo 4-6.

94 - Laborde, Léon de. Op. cit., p. 993-1003, description complète, la commande attribuée à François Ier.

95 - AN, O1 3662, fo 10, 15vo-16, n40 ; O1 3665, dossier 3.

96 - Privat-Savigny, Marie-Anne, et Barbier, Muriel, dans CrÉpin-Leblond, Thierry et THIRION, Jacques (dir.). Parures d’or et de pourpre. Le mobilier à la cour des Valois. Cat. exp., château de Blois, 15 juin-30 septembre 2002. Paris/Blois : château de Blois/Somogy éditions d’art, 2002, notices n9 et 3.

97 - AN, O1 3339, fo 6vo-7.

98 - VÉron-Denise, Danièle. « Notes sur un lit brodé de Mazarin, dans lequel la reine Anne d’Autriche accoucha du dauphin, futur Louis XIV ». Dans Conihout, Isabelle de, et Michel, Patrick. Mazarin, les Lettres et les Arts. Saint-Rémy-en-l’Eau et Paris : 2006.

99 - BnF, Mélanges Colbert 270, fo 11ro-vo.

100 - AN, O1 3662, fo 10, 15vo, n88/36.

101 - VÉron-Denise, Danièle. « Un brodeur de Henri II : Robert Mestays ». Dans Oursel, Hervé, et Fritsch, Julia. Henri II et les Arts. Actes du colloque international organisé par l’École du Louvre et le musée national de la Renaissance-Écouen, 25, 26 et 27 septembre 1997. Paris : École du Louvre, 2003.

102 - Deville, Jules. Dictionnaire du tapissier critique et historique de l’ameublement français depuis les temps anciens jusqu’à nos jours. Paris/Liège/Berlin : s.n., 1878-1880, p. 303.

103 - VÉron-Denise, Danièle. « Un brodeur de Henri II : Robert Mestays ». Art. cit.

104 - BnF, Mélanges Colbert 270, fo 11 ro-vo.

105 - AN, O1 3339, fo 16vo-17vo.

106 - AN, O1 3662, fo 10, 15vo, n89/37.

107 - CrÉpin-Leblond, Thierry et THIRION, Jacques (dir.). Parures d’or et de pourpre. Op. cit., n17 ; Castres, Astrid. Dans Henri II à Saint-Germain-en-Laye. Une cour royale à la Renaissance. Cat. exp., Saint-Germain-en-Laye, musée des Antiquités nationales, 31 mars-14 juillet 2019. Paris : RMN-GP, 2019, n34-35.

108 - AN, O1 3331, fo 137-140 (n1-34).

109 - AN, O1 3338, fo 1 ; les dimensions y sont précisées, comme pour tous les dais.

110 - AN, O1 3664, dossiers 6 et 7.

111 - AN, O1 3659, fo 192, n394.

112 - AN, O1 3306, fo 133.

113 - AN, O1 3338, fo 1.

114 - AN, O1 3664, dossier 9.

115 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 21, n11, p. 50, n12, p. 62, n20.

116 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Art. cit., p. 417, n3 (?), p. 419, n23 ou 24, p. 422, n41 (?).

117 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 85, n108.

118 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Art. cit., p. 216, n5.

119 - AN, O1 3338, fo 1ro-vo.

120 - AN, O1 3664, dossiers 6 et 7.

121 - AN, O1 3659, fo 11vo-12, n27.

122 - AN, O1 3338, fo 1vo-2.

123 - AN, O1 3664, dossier 10.

124 - Hamy, Alfred. Op. cit., p. 50, XXXIII.

125 - Schneebalg-Perelman, Sophie. Art. cit., p. 276, n57-58.

126 - AN, O1 3338, fo 2.

127 - AN, O1 3662, fo 10, 21vo, 70vo, 76, n5.

128 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Art. cit., p. 419, n18.

129 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Art. cit., p. 216, n2.

130 - AN, O1 3306, fo 130ro-vo, 131vo, 133vo, 134vo-135.

131 - AN, O1 3338, fo 2.

132 - AN, O1 3664, dossier 10.

133 - Laprade, Jacques de. « Au temps de Marguerite d’Angoulême, un inventaire mobilier de Nérac (1552) ». Le Vieux Papier, XXIII, 1961-1963, p. 261, n16.

134 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 50, n11.

135 - Ibid., p. 62, n21.

136 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Art. cit., p. 419, n20.

137 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Art. cit., p. 220, no 45.

138 - AN, O1 3338, fo 2ro-vo.

139 - AN, O1 3664, dossiers 6 et 7.

140 - AN, O1 3659, fo 238vo-239, n493.

141 - AN, O1 3338, fo 2vo.

142 - AN, O1 3664, dossier 5, pièces 7 et 8, et dossier 7.

143 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Art. cit., p. 221, n55.

144 - AN, O1 3338, fo 2vo-3.

145 - AN, O1 3664, dossier 9.

146 - Laprade, Jacques de. « Au temps de Marguerite d’Angoulême, un inventaire mobilier de Nérac (1552) ». Art. cit., p. 260, n1, p. 264, n98 (tenture), p. 265, n101-103.

147 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 62, n12.

148 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Art. cit., p. 419, n19, p. 427, n102.

149 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Art. cit., p. 220, n44.

150 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 168, n18.

151 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 386-387 ; AN, O1 3306, fo 125vo-126vo, 133vo, n1380.

152 - AN, O1 3338, fo 3 ; O1 3339, fo 38-40, n52.

153 - Laprade, 1961-1963, p. 260, n5.

154 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 50, n10, p. 62, n15.

155 - Rahlenbeck, Charles. Art. cit., p. 387 ; Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Art. cit., p. 418, n7 (tenture), p. 420, n31, p. 423, n51 (tenture).

156 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Art. cit., p. 221, n52.

157 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 176, no 72.

158 - AN, O1 3338, fo 3.

159 - AN, O1 3664, dossier 5, pièces 7 et 8, et dossier 7.

160 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Art. cit., p. 421, n37.

161 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Art. cit., p. 221, n53.

162 - Guiffrey, Jules. Inventaire général… Op. cit., t. II, p. 386-387 ; AN, O1 3306, fo 125vo-126vo, 133vo, 134, n1380.

163 - AN, O1 3338, fo 3 ; O1 3339, fo 38-40, n52.

164 - AN, O1 3664, dossier 9.

165 - AN, O1 3662, fo 1vo, n1380.

166 - Laprade, Jacques de. « Au temps de Marguerite d’Angoulême, un inventaire mobilier de Nérac (1552) ». Art. cit., p. 260, n2.

167 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Art. cit., p. 422, n42.

168 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Art. cit., p. 221, n54.

169 - AN, O1 3338, fo 3vo.

170 - AN, O1 3664, dossiers 6 et 7.

171 - AN, O1 3659, fo 161vo-162, n329.

172 - Thomas, Danièle. Op. cit., p. 50, n11.

173 - AN, O1 3338, fo 3vo.

174 - AN, O1 3338, fo 4.

175 - AN, O1 3338, fo 4.

176 - AN, O1 3338, fo 4vo.

177 - AN, O1 3664, dossier 9.

178 - AN, O1 3338, fo 4vo.

179 - AN, O1 3664, dossiers 6 et 7.

180 - AN, O1 3659, fo 271vo, n561.

181 - AN, O1 3338, fo 4vo-5vo.

182 - AN, O1 3662, fo 10, 21vo, n19.

183 - AN, O1 3338, fo 5vo-6.

184 - AN, O1 3662, fo 42vo, 52vo, n22.

185 - AN, O1 3338, fo 6ro-vo.

186 - AN, O1 3664, dossier 9.

187 - Guiffrey, Jules. « Inventaires des meubles précieux de l’hôtel de Guise en 1644 et en 1688 et de l’hôtel de Soubise en 1787 ». Nouvelles Archives de l’art français, 1896, p. 175, n43.

188 - Alfassa, Paul. « L’achat par Louis XIV des tapisseries des “Chasses de l’empereur Maximilien” ». Bulletin de la Société de l’histoire de l’art français, 1918-1919, p. 132-133, 139.

189 - AN, O1 3338, fo 7.

190 - AN, O1 3662, fo 10vo, 24vo, n26.

191 - Guiffrey, Jules. Art. cit., p. 175, n44.

192 - Alfassa, Paul. Art. cit., p. 132-133, 139.

193 - AN, O1 3338, fo 7ro-vo.

194 - AN, O1 3662, fo 10vo, 24vo, n27.

195 - AN, O1 3338, fo 9.

196 - AN, O1 3664, dossier 5, pièces 7 et 8, et dossier 7.

197 - Laprade, Jacques de. « Un inventaire des tentures et des meubles transportés de Pau à Nérac en 1578 ». Art. cit., p. 420, n26.

198 - Laprade, Jacques de, et Pérot, Jacques. « La destinée du meuble de Pau sous Henri IV : les pièces envoyées à Fontainebleau en 1602 ». Art. cit., p. 220, n48.

199 - AN, O1 3338, fo 9ro-vo.

200 - AN, O1 3662, fo 7, 21vo, n34.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Figure 1
Légende L’Adoration du Veau d’or, broderie, soie et métal précieux sur lin, XVIe siècle, 34 x 50 cm. Écouen, musée national de la Renaissance (inv. E. Cl. 1488).
Crédits Phot. Gérard Blot. © RMN-Grand Palais (musée de la Renaissance, château d’Ecouen).
URL http://journals.openedition.org/insitu/docannexe/image/22950/img-1.jpg
Fichier image/jpeg, 412k
Titre Figure 2
Légende Robert Mestays, La Chasse au cerf, broderie, soie, métal précieux et peinture, 1553, 84,6 x 103,3 cm, Lyon, musée des Tissus (inv. MT 25438).
Crédits Phot. Pierre Verrier. © Musée des Tissus et des Arts décoratifs, Lyon.
URL http://journals.openedition.org/insitu/docannexe/image/22950/img-2.jpg
Fichier image/jpeg, 488k
Titre Figure 3
Légende Robert Mestays, Le Combat de l’ours, broderie, soie, métal précieux et peinture, 1553, 82,1 x 104,2 cm, Lyon, musée des Tissus (inv. MT 25495).
Crédits Phot. Pierre Verrier. © Musée des Tissus et des Arts décoratifs, Lyon.
URL http://journals.openedition.org/insitu/docannexe/image/22950/img-3.jpg
Fichier image/jpeg, 484k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean Vittet, « Les lits royaux de la Renaissance à la lumière des archives de Louis XIV », In Situ [En ligne], 40 | 2019, mis en ligne le 19 septembre 2019, consulté le 18 octobre 2019. URL : http://journals.openedition.org/insitu/22950 ; DOI : 10.4000/insitu.22950

Haut de page

Auteur

Jean Vittet

Conservateur en chef du patrimoine, chargé du mobilier historique et des arts décoratifs avant 1815, château de Fontainebleau jean.vittet@chateaudefontainebleau.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
In Situ Revues des patrimoines est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals