Navigation – Plan du site

Les patrimoines des lycées français des XIXe et XXIe siècles

Date limite d’envoi des propositions : 29 février 2020

Coordination scientifique

Cécile Fabris, Responsable des pôles Éducation/Recherche et Jeunesse et sports, Département de l'Éducation, de la Culture et des Affaires sociales, Archives nationales

Catherine Guégan, Service Patrimoines et Inventaire général, Direction de la culture et du patrimoine, Région Auvergne – Rhône-Alpes

Éric Cron, Chef du service patrimoine et Inventaire Nouvelle-Aquitaine (Bordeaux)

Jean Davoigneau, Mission Inventaire général du patrimoine culturel, service du Patrimoine, direction générale des Patrimoines

APPEL A CONTRIBUTION

Le patrimoine est un « concept nomade », dont les contours ont toujours évolué dans le temps depuis le XIXe siècle. Ce qui n’était pas patrimoine dans le passé l’est devenu grâce à la recherche et aux actions de valorisation et de protection marquant cet esprit de conquête et de désir permanent. Les lycées, en particulier ceux du XXe siècle, appartiennent à cette catégorie d’édifices encore mal connus, mal identifiés, parfois mal compris, malgré les études récentes des historiens et des historiens d’art (Marc Le Cœur, « Les lycées dans la ville : l’exemple parisien (1802-1914) », dans Histoire de l’éducation, n°90, mai 2001 ; Antoine Prost, « Les grandes étapes de l’histoire des lycées de 1802 à 1902 », dans Mémoires de lycées. Archives et patrimoine, Paris, DAF-INRP, 2003 ; Pierre Caspard, Jean-Noël Luc, Philippe Savoie (dir.), Lycées, lycéens, lycéennes, deux siècles d’histoire, Paris, INRP, 2005 ; Philippe Savoie, La construction de l’enseignement secondaire (1802-1914), Lyon, ENS éditions, 2013 ; Anne-Marie Châtelet, Architectures scolaires 1900-1939, Paris, Éditions du patrimoine, 2018).

Depuis la loi de 2004 relative aux libertés et responsabilités locales (acte II de la décentralisation), effective depuis 2007, la situation évolue toutefois. Les patrimoines des lycées sont devenus des thèmes privilégiés des programmations scientifiques des services régionaux de l’Inventaire général – une dizaine de régions les ont étudiés ou sont en train de le faire. Si le temps de la synthèse nationale n’est pas encore arrivé, plusieurs publications monographiques grand public ont vu le jour grâce à cette dynamique de recherche (cf. annexe). Un groupe interrégional sur l’étude des lycées a par ailleurs été constitué et a organisé cinq séminaires professionnels sur le sujet en collaboration avec la Mission Inventaire Général du Patrimoine Culturel du Ministère de la culture, les Archives Nationales et le Musée National de l’Éducation à Rouen. Des journées d’études consacrées aux patrimoines des lycées ont été organisées à Arcachon par la Région Nouvelle-Aquitaine les 10 et 11 octobre 2019, permettant d’esquisser des premiers éléments de synthèse. Un colloque s’est tenu en outre les mêmes jours à l'université de Bourgogne sur Ce que l’art fait à l’école. La politique publique d’insertion d’œuvres plastiques dans les établissements scolaires et universitaires. 1880-2020. Plusieurs établissements ont pu bénéficier enfin d’un label « Patrimoine du XXe siècle », devenu « Architecture contemporaine remarquable », ou d’une protection au titre des Monuments historiques, prouvant la prise en compte progressive de cette famille d’édifices par l’ensemble des politiques publiques dédiées au patrimoine.

Périmètre éditorial

L’objectif de ce numéro consiste à présenter les différentes recherches conduites ces dernières années sur les patrimoines des lycées publics français et à en dresser un état des lieux. Le champ d’investigation se veut le plus large possible comprenant à la fois les lycées publics en France métropolitaine et d’outre-mer, les lycées français à l’étranger, et ceci sur toute la chronologie, mais également en y intégrant les édifices bâtis à l'origine pour d'autres usages, ainsi que les constructions contemporaines. Tous les types d’établissement sont concernés : lycées d'enseignement général et technologique, lycées professionnels, lycées agricoles, lycées professionnels maritimes, lycées polyvalents, cités scolaires.

Tous les types de patrimoines pourront être abordés : urbanisme et paysage, architecture dans tous ses aspects (bâtiments pédagogiques de la classe aux espaces spécialisés pour l’enseignement des sciences, des arts, professionnel ou sportif ; bâtiments de la vie scolaire : internat et cantine, chapelle et monuments aux morts), jardins et espaces verts, mobilier scolaire, vêtements et pratiques scolaires, collections pédagogiques en associant celles conservées dans les musées, œuvres d’art commandées pour l’établissement dans le cadre de la politique du 1% artistique, mais également celles commandées, acquises ou déposées dans un autre contexte, notamment les dépôts d’œuvres des collections nationales (FNAC) ou régionales (FRAC) ; fonds d’archives, papier et numériques, où qu’ils soient conservés (établissements eux-mêmes, services administratifs, services d’archives). La dimension immatérielle pourra être également prise en compte à travers une approche anthropologique et symbolique : rites et cérémonies, usage des lieux, vie scolaire, onomastique des établissements.

Les lycées d’enseignement privé et les lycées militaires ne sont pas forcément exclus et pourront être traités sous l’angle de la comparaison pour voir de quelle manière ils intègrent ou pas les évolutions et les normes inhérentes aux programmes éducatifs et à la règlementation architecturale et de quelle manière ils apportent éventuellement des alternatives.

Problématiques scientifiques

Ce numéro pourra aborder les problématiques scientifiques inhérentes à l'étude de ces édifices sur la base d’une approche chronologique, dont voici quelques orientations non exclusives :

- Le développement du réseau des lycées en France et en région depuis la loi du 1er mai 1802 jusqu’à la Troisième République.

- La naissance d’une typologie architecturale à travers les préconisations et les règlements de 1802, 1843 et de 1861.

- Les rapports entre l’Académie d’architecture, le conseil des bâtiments civils, les commissions internes au ministère de l’instruction publique et l’influence grandissante du rationalisme néo-médiéval et des architectes diocésains.

- La démocratisation de l’enseignement secondaire et la diversification des programmes sous la Troisième République.

- L’influence des règlements de 1881 et 1891 sur la conception architecturale.

- La naissance de l’enseignement technique sous la Troisième République et son développement pendant l’Entre-deux-Guerres.

- Le développement de l’enseignement agricole.

- La promotion d’une voie d’enseignement unique (école primaire, collège et lycée) et l’avènement du lycée de masse dans la seconde moitié du XXe siècle.

- Les processus d’industrialisation de la construction dans la seconde moitié du XXe siècle et leur remise en cause.

- L’influence des architectes lauréats du Grand prix de Rome dans la commande publique des lycées.

- Les lois de décentralisation des 7 janvier et 22 juillet 1983 et leurs conséquences sur l’évolution des programmes et le développement de nouveaux espaces dédiés à la vie scolaire (amphithéâtre, salle polyvalente, C.D.I., cafétéria, bureaux pour recevoir les parents d’élèves, etc.).

- Le concept du lycée du futur.

Ce numéro pourra également aborder le sujet sous un angle plus thématique :

- La vie scolaire.

- Les sciences de l’éducation.

- Les archives des lycées : de la création de documents et données à leur utilisation pour documenter le patrimoine des lycées au niveau local et national, en passant par leur collecte, leur conservation et leur identification.

- La règlementation architecturale.

- La valorisation et la patrimonialisation des lycées : de la sensibilisation et de l’éducation artistique et culturelle et à la labellisation et à la protection au titre des Monuments historiques.

- Les enjeux de la restauration, de la réhabilitation et de la construction des lycées.

- La valorisation des collections pédagogiques dans les lycées.

- La valorisation du 1% et des œuvres d’art en général dans les lycées.

Propositions de contribution

Les articles attendus doivent contenir une part inédite de recherche, d’hypothèse ou de mise à jour ; ils ne peuvent reprendre la totalité d’un article déjà paru.

Si vous souhaitez contribuer à ce numéro, nous vous remercions d’envoyer avant le 29 février 2020 votre proposition, accompagnée d’un résumé de 1 500 signes maximum et d’un court CV, par voie postale :

In Situ. Revue des patrimoines / Ministère de la Culture
Direction générale des Patrimoines – Département du pilotage de la recherche et de la politique scientifique
6, rue des Pyramides
75001 Paris
A l’attention de Laurent Bruel et Pascal Liévaux

ou par courriel à : laurent.bruel@culture.gouv.fr

Envoyer une copie de votre proposition à : cecile.fabris@culture.gouv.fr, catherine.guegan@auvergnerhonealpes.fr, eric.cron@nouvelle-aquitaine.fr, jean.davoigneau@culture.gouv.fr

Les textes eux-mêmes seront attendus au 30 juin 2020, pour une mise en ligne au quatrième trimestre 2020. La taille des articles sera comprise entre 15 000 et 35 000 signes.

Les recommandations aux auteurs concernant le nombre de pages ou d’images, les droits de l’iconographie, l’insertion de notes et de liens, etc., sont consultables sur le site de la revue :

https://journals.openedition.org/insitu/401

Bibliographie

Annexe : exemples de publications des services régionaux de l’Inventaire sur les lycées.

CORTEVILLE Julie, Ré-inventaire, Lycées, libertés, égalité, fraternité, Paris, éditions Loco, 2018.

CRON Éric (sous la direction de), Les lycées, un patrimoine à découvrir, numéro spécial de la revue Arcades, créations culturelles et patrimoines en Nouvelle-Aquitaine, La Rochelle, septembre 2019.

Duthion Bénédicte, Du collège des jésuites au lycée Corneille à Rouen, collection « Patrimoine et territoire », Rouen, Région Haute-Normandie, 2015.

GIRARD Karine, Le lycée Gambetta de Tourcoing, une histoire militante, collection « Images du patrimoine », Lyon, Lieux Dits éditions, 2017.

Guégan Catherine, Lycée Ampère, Lyon, construire pour instruire, 1519-2019, collection « Parcours du patrimoine », Lyon, Lieux Dits éditions, 2019.

MAIROT Philippe, Les lycées comtois, un patrimoine, Besançon, Région Franche-Comté, 2014 (fascicule accessible sur : https://fr.calameo.com/read/003030380d2d1e757bec8).

POUPARD Laurent, L'école d'horlogerie de Besançon, Lycée Jules Haag, collection « Parcours du patrimoine », Lyon, Lieux Dits éditions, 2012.

POUPARD Laurent, L'École d'optique de Morez, Lycée Victor Bérard, collection « Parcours du patrimoine », Lyon, Lieux Dits éditions, 2013.

Haut de page
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals