Navigation – Plan du site

AccueilNuméros45Les patrimoines des lycées frança...

Les patrimoines des lycées français du XIXe au XXIe siècle : de la connaissance à la valorisation (II)

The heritages of French high schools from the 19th to the 21st century: from knowledge to promotion (II)

Texte intégral

1Les lycées, en particulier ceux du XXe siècle, constituent une catégorie d’édifices encore mal connus, mal identifiés, parfois mal compris, malgré les études récentes consacrées aux multiples aspects que recouvre le patrimoine des lycées, à la fois matériel, immatériel et mémoriel. Cependant, depuis une dizaine d’années, le, ou plutôt les patrimoines des lycées, sont devenus de véritables axes de recherche des historiens et des historiens d’art et, par ailleurs, l’un des thèmes privilégiés des programmations scientifiques des services régionaux de l’Inventaire général et par là-même de toutes les actions de diffusion et de médiation qui y sont liées. Cette dynamique de recherche et de valorisation est illustrée par la variété des contributions sélectionnées dans les deux numéros que la revue In Situ. Revue des patrimoines a souhaité leur dédier, avec le souhait de refléter toute la richesse et la diversité méthodologique suscitée par leur connaissance, leur préservation et leur valorisation scientifique et culturelle.

2Les articles de ce second numéro mettent l’accent sur les enjeux de la conservation, de la protection et de la valorisation de ce patrimoine, parfois affecté à de nouveaux usages. S’inscrivant dans le prolongement du précédent numéro, un premier ensemble d’articles regroupe des études de cas dont l’approche monographique est le dénominateur commun. Elles confrontent, dans la diachronie ou la synchronie, les modalités qui ont donné lieu à la création de ces établissements, leur évolution au gré des politiques pédagogiques et constructives de l’État, et leur progressive affirmation dans le champ patrimonial. Ce dernier recouvre également tout un ensemble d’éléments structurels et d’objets à caractère pédagogique ou artistique, qui constituent aujourd’hui le fonds de collections peu connues du grand public comme des usagers des lycées. Un deuxième ensemble d’articles s’attache à mettre en évidence tant leur intérêt que leur fragilité, et les différents types d’actions mises en œuvre pour étudier, faire connaître et valoriser ce « patrimoine caché », qu’il s’agisse de collections d’instruments scientifiques ou d’œuvres communément désignées sous le terme de « 1 % artistiques ». La valorisation du patrimoine des lycées s’inscrit dans de multiples démarches que présentent un troisième groupe d’articles, qu’il s’agisse de projets d’action culturelle et artistique mis en œuvre de concert avec les rectorats, d’opérations d’inventaire participatif ou de dispositifs de sensibilisation des usagers.

3“Lycées” (France’s high schools), especially those of the 20th century, constitute a category of buildings that are still little known, poorly identified, sometimes poorly appreciated, despite the recent studies on the multiple aspects of the heritage of high schools - tangible, intangible as well as memory-based heritage. However, for the past ten years, the heritage, or rather the heritages of high schools, became real lines of research for historians and art historians and, also, one of the specific topics of the scientific programmes of the Regional Services of the “Inventaire general”, French General Inventory database, and thereby of all the dissemination and cultural activities which are related to them. This dynamics of research and promotion is illustrated by the variety of the selected contributions in the two issues that In Situ. Revue des patrimoines’ Journal wanted to dedicate to them, with the wish to reflect all the richness and diversity of research methodologies brought about by their knowledge, their preservation and their scientific and cultural promotion.

4The articles of this second issue focuses on the challenges of preserving, protecting and promoting this heritage, sometimes assigned to new uses. In a continuation with the preceding issue, a first series of articles gathers case studies whose monographic approach is the common denominator. They confront, in diachrony or synchrony, the terms and conditions that led to the creation of these educational institutions, their evolution according to educational and building policies of the State, and their gradual affirmation in the field of heritage. This area also covers a whole range of structural elements and materials of a pedagogical or artistic nature, that constitute today the collections, little know to the general public as well as to high school users. A second series of articles endeavours to highlight their interest as much as their weakness, and the different types of actions implemented to study, promote and enhance this “hidden heritage”, whether they be collections of scientific instruments or artworks commonly referred to as “artistic 1%”. The promotion of high school heritage is part of several initiatives presented in a third series of articles, whether they be artistic and cultural initiatives projects implemented along with the education authorities, participative inventory operations or measures to raise awareness of the users.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Les patrimoines des lycées français du XIXe au XXIe siècle : de la connaissance à la valorisation (II) »In Situ [En ligne], 45 | 2021, mis en ligne le 27 juillet 2021, consulté le 23 septembre 2021. URL : http://journals.openedition.org/insitu/33220 ; DOI : https://doi.org/10.4000/insitu.33220

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
In Situ Revues des patrimoines est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search