Navigation – Plan du site

AccueilNuméros24Comptes rendusEpifanio Ajello, Carabattole. Il ...

Comptes rendus

Epifanio Ajello, Carabattole. Il racconto delle cose nella letteratura italiana

Venezia, Marsilio, 2019, 229 pages
Éric Maroselli
p. 285-286
Référence(s) :

Epifanio Ajello, Carabattole. Il racconto delle cose nella letteratura italiana, Venezia, Marsilio, 2019, 229 pages.

Texte intégral

1Epifanio Ajello approfondit et élargit son approche critique de la littérature italienne initiée quelques années auparavant, notamment à travers sa recherche Il racconto delle immagini. La fotografia nella modernità letteraria italiana. L’investigation entreprise à présent ne se limite pas à évoquer les relations entretenues entre la photographie et la création littéraire. L’universitaire s’attache à mettre en valeur et déterminer le rôle des innombrables objets qui habitent les écrits de grandes figures des lettres italiennes à travers le temps. Les protagonistes mis en scène évoluent au cœur du mobilier de leur espace intime ou entourés d’objets à vocation purement décorative dont l’inutilité ne serait qu’apparente. Les différents éléments constituant l’environnement des personnages contribuent grandement à donner consistance à une trame et à parfaire l’esquisse de leur portrait intérieur. Il est des objets qui éprouvent le besoin de raconter. Ils pourraient ainsi donner naissance à une histoire ou s’affirmer en véritables héros d’un roman. L’auteur de l’étude distingue ceux qui se borneraient à s’intégrer dans un décor de ceux dont la présence serait riche de sens. Toutefois, même les premiers d’entre eux ne sauraient être considérés comme insignifiants. Tous participeraient d’une forme de déterminisme.

2De Boccaccio à Agamben en passant par Foscolo et Montale, ces parties intégrantes et vivantes d’un récit sont placées au centre de l’attention afin de mieux définir leur rapport complexe avec le texte. Les écrivains cités ont, au fil des siècles et au gré de l’évolution de la technique, diversifié les sources de leur inspiration créatrice. L’examen des œuvres de Boccaccio ou de Goldoni donne avant tout la primeur à des éléments de la vie quotidienne relevant du domaine de l’ameublement ou des habitudes vestimentaires. Avec Boccaccio, le lecteur assiste à un triomphe des objets. L’individu se trouve situé dans son cadre sociologique et temporel grâce au réalisme dans la description de différentes réalisations de l’artisanat de son siècle dont certaines les accompagnent dans leur parcours. La visite de l’œuvre de Goldoni enrichit la vision sociologique de connotations d’ordre subjectif. Le lorgnon se veut l’instrument d’une indiscrétion sur la vie des personnages. Au-delà des simples composantes du décor ou des objets aidant à refléter des états d’âme, interviennent des éléments propices au rapprochement des êtres. Tel est le cas des draps de lin que Mirandolina invite le Chevalier à toucher en prémisse à une relation amoureuse. Le portrait et la harpe, chez Foscolo, favorisent également l’enracinement de l’histoire d’amour entre Jacopo et Teresa au cœur du récit en aidant à dépasser l’éloignement spatiotemporel entre les deux jeunes gens. Au cours des pérégrinations effectuées au cœur des œuvres, l’étude d’Epifanio Ajello s’affine et envisage les objets selon une acception plus étendue. Les parfums et essences mis à l’honneur dans les vers de Guido Gozzano font appel à la dimension olfactive et à la temporalité. Ils sont un moyen de vivre intensément un présent fait de réminiscences d’un passé qui ne saurait mourir. Les sens et l’affectivité semblent dès lors s’imposer. Gozzano rédigea le scénario d’un film dédié à Saint-François d’Assise. L’observation d’œuvres picturales a inspiré une écriture qui se fera elle-même image. La Divina Mimesis de Pasolini, L’orologio astronomico de Sanguineti et les promenades de Celati érigent également les photographies et les choses vues en matériau de construction d’un éventuel film à venir. Le regard sur le passé ouvre une fenêtre sur le futur grâce à l’imagination. Une création peut procéder de la faculté de s’évader du cadre restreint d’une photographie. Les poèmes de Montale en hommage à Irma Brandeis ne sont pas l’ekphrasis des clichés qu’il reçut d’elle. De même, Tabucchi utilise l’image comme un prétexte d’écriture mais l’une serait indépendante de l’autre. Dans un contexte d’interactions, le mouvement créatif prend son envol par la naissance du texte et son interprétation. La mise en scène des objets se fait la matrice d’un récit et relève souvent de l’intimité de l’individu. L’atelier de Morandi photographié par Luigi Ghirri permet de raconter la vie du peintre. La photographie devient le prisme à travers lequel s’établit une biographie. L’autoportrait dépeint par Agamben est réalisé grâce aux images d’objets résumant à eux seuls sa vie.

3L’incursion de cette étude dans l’espace intime et affectif permet d’envelopper les choses les plus insignifiantes d’une aura issue de leur contenu émotionnel. La littérature ne saurait ainsi se dissocier des sensations.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Éric Maroselli, « Epifanio Ajello, Carabattole. Il racconto delle cose nella letteratura italiana »Italies, 24 | 2020, 285-286.

Référence électronique

Éric Maroselli, « Epifanio Ajello, Carabattole. Il racconto delle cose nella letteratura italiana »Italies [En ligne], 24 | 2020, mis en ligne le 16 mars 2021, consulté le 18 octobre 2021. URL : http://journals.openedition.org/italies/8728 ; DOI : https://doi.org/10.4000/italies.8728

Haut de page

Auteur

Éric Maroselli

Aix Marseille Université, CAER, Aix-en-Provence, France

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Italies - Littérature Civilisation Société est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Centre aixois d’études romanes
  • Logo Aix-Marseille Université
  • DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • OpenEdition Journals
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search