Navigation – Plan du site

AccueilNuméros25Comptes rendusGiacomo Leopardi, Compendio di St...

Comptes rendus

Giacomo Leopardi, Compendio di Storia naturale, con l’aggiunta del Saggio di chimica e storia naturale del 1812, a cura di Gaspare Polizzi e Valentina Sordoni

Milano/Udine, Mimesis, 2021, 276 pages
Andrea Natali
p. 399-401
Référence(s) :

Giacomo Leopardi, Compendio di Storia naturale, con l’aggiunta del Saggio di chimica e storia naturale del 1812, a cura di Gaspare Polizzi e Valentina Sordoni, Milano/Udine, Mimesis, 2021, 276 pages

Texte intégral

1Le Compendio di storia naturale, édité par Gaspare Polizzi et par Valentina Sordoni, constitue le deuxième volume de la nouvelle collection Leopardiana éditée par Mimesis Edizioni et dirigée par Gaspare Polizzi lui-même. Les travaux conduits par les deux chercheurs dans la bibliothèque et les archives de maison Leopardi mettent à la disposition du lecteur un texte inédit rédigé par un Leopardi encore adolescent qui représente un témoignage précieux de l’ampleur, de la précocité et de l’hétérogénéité de la formation et des intérêts du jeune Giacomo.

2Le Compendio est divisé en douze essais brefs – chacun desquels compte plusieurs chapitres à leur tour repartis en paragraphes – consacrés, dans l’ordre, au règne animal, au règne végétal, à la géographie physique et au monde minéral. Une prémisse, où Leopardi fournit une définition de Storia Naturale et annonce le sujet du Compendio, introduit le traité des insectes, des coquillages, des oiseaux, des mammifères (que Leopardi appelle animali terrestri) et des poissons. Le jeune Leopardi consacre aux plantes seulement le sixième essai tandis que les derniers sont consacrés, dans l’ordre, aux fleuves, aux montagnes, à la mer, aux fossiles, aux pierres précieuses et aux métaux.

3Le volume compte deux sections à l’usage des chercheurs qui témoignent de la rigueur et des scrupules philologiques qui ont accompagné le travail de Polizzi et Sordoni, la première portant sur les critères d’édition et contenant une description et une brève histoire éditoriale du manuscrit ainsi qu’un compte rendu sur la graphie de Leopardi, la deuxième constituée par un apparat de tables synoptiques qui permettent au lecteur de confronter chaque page du Compendio avec les deux sources privilégiées utilisées par le jeune Leopardi pendant sa rédaction, à savoir une traduction italienne de l’ouvrage de Noël-Antoine Pluche Le spectacle de la nature et les Fondamenti della scienza chimico-fisica esposti in due Dizionari de Vincenzo Dandolo Veneto.

4Le texte du Compendio est introduit par deux essais. Le premier, écrit par Gaspare Polizzi, réalise une mise en perspective des notions contenues dans le Compendio : au moyen d’une analyse très précise des occurrences des notions du Compendio dans l’intégralité des écrits de Leopardi, Polizzi parvient à montrer comment « nelle parole del Compendio, e in alcuni suoi termini, sono compressi echi di un sapere antico che echeggiano inattesi in ogni parte dell’opera poetica e filosofica di Leopardi » (p. 62). Le deuxième, écrit par Valentina Sordoni, porte plutôt sur la structure du Compendio et sur le rapport avec les sources. Sur la base de la comparaison de l’essai consacré aux insectes avec Le spectacle, la chercheuse remarque « il carattere compilatorio del lavoro » (p. 73) et comment le jeune Leopardi refuse « l’idea di una sapienza che operi per un fine e l’idea del caso, concetti che troviamo nella fonte francese per spiegare le cause dei fenomeni » (ibidem), tandis que « la presenza importante dei Fondamenti della scienza chimico-fisica di Dandolo […] rivela una precisa e consapevole presa di posizione del giovane Leopardi di fronte agli sviluppi della chimica moderna » (p. 67).

5Les deux essais comptent par ailleurs plusieurs idées fécondes qui mettent en relation le Compendio avec les autres écrits de Leopardi. C’est le cas par exemple des pages du Zibaldone où Leopardi exprime ses perplexités sur l’existence d’une finalité de la nature et affirme au sujet de l’histoire naturelle que « il nome di questa scienza […] produce in tutti un’idea equivoca, che mescola insieme le nozioni di storia a quella di scienza » (Z 4216). Quant aux réflexions sur certains chapitres ou paragraphes en particulier, parmi les nombreuses que l’on pourrait signaler, limitons-nous à mentionner ce que Valentina Sordoni écrit à propos de l’anthropomorphisme des frelons ainsi que le portrait réalisé par Polizzi de Dédale, personnage des Paralipomeni, et de sa transformation en oiseau.

6Même si presque l’intégralité des contenus est tirée d’autres ouvrages, les choix de Leopardi sont significatifs de ses intérêts et de sa sensibilité. À ce propos, au moins trois passages du Compendio ne manquent pas d’offrir au lecteur un témoignage de combien était fertile l’imagination du jeune Giacomo : la musique en qualité d’unique remède pour le poison de la tarentule, la croyance de certains pêcheurs, lesquels ne mangent pas les huîtres contenant une perle, et l’analogie entre le narval et la licorne. C’est au lecteur du Compendio de saisir les nombreuses images suggestives évoquées par le texte et de les mettre en relation avec l’œuvre littéraire de Leopardi.

7On se réjouit que le deuxième volume de la collection « Leopardiana » soit la réédition de l’essai d’Antonio Prete devenu un classique de la critique léopardienne, Il pensiero poetante, qui était épuisé. L’un des prochains volumes de la collection sera l’édition italienne de l’ouvrage Le mythe repensé dans l’œuvre de Giacomo Leopardi, paru en 2016 aux Presses universitaires de Provence sous la direction de Perle Abbrugiati (actes du colloque d’Aix-en-Provence de 2014), qui aura pour titre Il mito ripensato nell’opera di Giacomo Leopardi (à paraître chez Mimesis en 2021).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Andrea Natali, « Giacomo Leopardi, Compendio di Storia naturale, con l’aggiunta del Saggio di chimica e storia naturale del 1812, a cura di Gaspare Polizzi e Valentina Sordoni »Italies, 25 | 2021, 399-401.

Référence électronique

Andrea Natali, « Giacomo Leopardi, Compendio di Storia naturale, con l’aggiunta del Saggio di chimica e storia naturale del 1812, a cura di Gaspare Polizzi e Valentina Sordoni »Italies [En ligne], 25 | 2021, mis en ligne le 04 mars 2022, consulté le 15 avril 2024. URL : http://journals.openedition.org/italies/9628 ; DOI : https://doi.org/10.4000/italies.9628

Haut de page

Auteur

Andrea Natali

Aix Marseille Université, CAER, Aix-en-Provence, France

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

CC-BY-NC-ND-4.0

Le texte seul est utilisable sous licence CC BY-NC-ND 4.0. Les autres éléments (illustrations, fichiers annexes importés) sont « Tous droits réservés », sauf mention contraire.

Haut de page
Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search